Extension Factory Builder
18/07/2012 à 18:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Mujao est un groupe gjihadiste dissident d'Aqmi. Le Mujao est un groupe gjihadiste dissident d'Aqmi. © AFP

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a affirmé mercredi 19 juillet avoir relâché trois otages européens détenus au Mali. Ils auraient été échangés contre trois prisonniers islamistes et le versement d'une rançon.

Après trois de ses sept otages algériens, c'est au tour de deux humanitaires espagnols - un homme et une femme - et d'une Italienne d'être libérés, mercredi 18 juillet, au Mali, par le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao). « Considérez qu'ils sont libérés, puisque nos conditions ont été respectées », a affirmé Mohamed Ould Hicham, un des responsables de ce groupe islamiste armé, dissident d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

>> Lire aussi : Le chef du Mujao prend ses aises à Gao

Les otages européens étaient détenus au Mali après avoir été enlevés en Algérie dans la région de Tindouf (Ouest), en octobre 2011. Les « conditions » évoquées par Ould Hicham sont, selon ce dernier, la libération de trois prisonniers islamistes faits prisonniers dans un pays musulman et le paiement d'une rançon. Il n'a cependant pas précisé le montant de cette rançon qu'il a qualifiée de « dette », en ajoutant qu'elle serait connue plus tard.

Seule certitude : début mai, le Mujao avait réclamé le versement de 30 millions d'euros en échange de la libération de deux des trois otages - les deux femmes - et la libération de prisonniers détenus en Mauritanie. À Nouakchott, un site mauritanien d'informations en ligne, Alakhbar, a écrit mercredi que parmi les prisonniers islamistes qui ont été échangés contre les otages figure un Sahraoui du nom de Memine Ould Oufkir.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

À l'ONU, le gouvernement malien dit vouloir dialoguer avec les groupes rebelles

À l'ONU, le gouvernement malien dit vouloir dialoguer avec les groupes rebelles

Abdoulaye Diop, le ministre malien des Affaires étrangères, a affirmé mercredi devant le Conseil de sécurité des Nations unies sa volonté de mener rapidement des négociations avec[...]

Mali : accusé de complicité d'assassinat, Sanogo encourt la peine de mort

Le général putschiste Amadou Haya Sanogo a vu les accusations le visant s'alourdir. En plus de complicité d'enlèvement, il doit répondre depuis le 22 avril du chef de complicité[...]

Mali : Moussa Mara, jeune premier...

Nommé le 5 avril, le nouveau chef du gouvernement n'a que 39 ans.[...]

Mali : Gilbert Rodrigues Leal, questions sur une mort présumée

Entre la communication tardive des jihadistes et ce que savaient les autorités françaises depuis décembre 2013, plusieurs points d'interrogations entourent l'annonce de la mort de l'otage français[...]

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi la mort du Français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. [...]

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Les cinq humanitaires maliens, dont quatre employés du Comité international de la Croix-Rouge au Mali, capturés le 8 février ont été libérés jeudi par l'armée[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Mali - France : le ton monte

Les rapports entre le Mali et la France sont exécrables depuis plusieurs mois. Plus récemment, l'"affaire" Tomi et, surtout, la situation à Kidal n'arrangent rien.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces