Extension Factory Builder
18/07/2012 à 11:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mahmoud Jibril, ancien Premier ministre du CNT, le 23 septembre 2011 à New York. Mahmoud Jibril, ancien Premier ministre du CNT, le 23 septembre 2011 à New York. © AFP

Les libéraux ont remporté une quarantaine de sièges sur les 80 réservés aux partis politiques. Un score qui ne garantit pas la majorité à la future assemblée nationale libyenne.

Le score est honorable mais pas suffisant pour les libéraux libyens. D'après les résultats préliminaires complets annoncés mardi 17 juillet par la Commission électorale, les candidats conduits par Mahmoud Jibril, ancien Premier ministre du Conseil National de Transition (CNT), ont remporté une quarantaine de sièges sur 80, contre 17 pour un parti islamiste. Cependant, cette avance ne leur permet pas d'obtenir la majorité et l'enjeu porte désormais sur les 120 sièges (sur 200) attribués au scrutin uninominal.

Islamistes et libéraux sont donc en compétition pour séduire un maximum de candidats individuels, indépendants ou liés à un parti, qui ont remporté des sièges. Dans le scrutin de liste qui porte sur 80 sièges de la future assemblée nationale, les Libyens ont voté largement en faveur des candidats libéraux. Ainsi, l'Alliance des forces nationales (AFN, libérale) a obtenu 39 sièges, contre 17 pour le Parti pour la justice et la construction (PJC), issu des Frères musulmans. Les 24 sièges restants ont été remportés par une vingtaine de petits partis locaux.

33 femmes élues

Les électeurs libyens étaient appelés le 7 juillet à choisir les 200 membres du Congrès national général. Cette assemblée doit prendre le relais du Conseil national de transition (CNT) jusqu'à l'adoption de la future Constitution. Sur les 200 membres du futur Congrès national, 33 sont des femmes, soit 16,5% de l'assemblée.

Les résultats ont été annoncés mardi soir lors d'une cérémonie dirigée par le chef du gouvernement, Abdelrahim al-Kib, et le chef du CNT, Moustapha Abdeljalil. Des diplomates et observateurs occidentaux étaient également présents. Depuis le 7 juillet, date du premier scrutin libre du pays, les résultats étaient annoncés au jour le jour. Selon le président de la Commission électorale, Nouri al-Abbar, les résultats définitifs seront annoncés dans deux semaines.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte [...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

Libye : Ibrahim al-Jadhran, un milicien exigeant

Ibrahim al-Jadhran, qui bloque les terminaux pétroliers de Cyrénaïque depuis août 2013, a conclu un accord le 6 avril avec les autorités. Mais, selon ses proches, cet accord[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Libye : l'ambassadeur de Jordanie enlevé à Tripoli

L'ambassadeur de Jordanie en Libye, Fawaz Al-Itan, a été enlevé mardi à Tripoli par des hommes armés. Son chauffeur aurait été blessé dans l'attaque.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Régime Kaddafi : le procès des anciens dignitaires libyens ajourné au 27 avril

La Cour pénale de Tripoli a décidé lundi d'ajourner au 27 avril le procès de 37 proches de Mouammar Kaddafi, dont son fils Seif el-Islam.[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Régime Kaddafi : le procès des anciens dignitaires libyens pourrait être ajourné

Censé s'ouvrir lundi, le procès de Seif el-Islam Kaddafi et d'une trentaine de responsables du régime déchu pourrait être reporté.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers