Extension Factory Builder
24/07/2012 à 15:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Guédel Ndiaye est président de la Fédération sénégalaise de rugby depuis 1995. Guédel Ndiaye est président de la Fédération sénégalaise de rugby depuis 1995. © DR

Ex-capitaine de l’équipe de rugby du Sénégal, et président de la Fédération sénégalaise de rugby depuis 1995, l’avocat Guédel Ndiaye a été désigné par le Tribunal arbitral du sport de Lausanne pour rendre justice lors des Jeux de Londres.

À 58 ans, l’avocat sénégalais Guédel Ndiaye participera à Londres à ses premiers Jeux olympiques. Mais n’espérez le voir sur le stade d’athlétisme, au dojo ou sur les plots de départ du grand bassin, c’est en qualité de juge, désigné par le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne, qu’il séjournera dans la capitale anglaise. Avec onze autres magistrats, dont l’avocat kenyan Sharad Rao, sa mission sera d’assurer jour et nuit l’instruction des affaires urgentes soumises par le Comité international olympique (CIO), et notamment les éventuels cas de dopage.

Une nouvelle consécration pour cette star du barreau de Dakar, coopté en 2005 au sein du TAS par son fondateur, le juge Kéba M'Baye. Quelques mois auparavant, il avait impressionné le tribunal en défendant le staff de l’équipe de football sénégalaise, accusé d’être entré sur le terrain pour agresser l’arbitre lors du quart de final de la Coupe d’Afrique des nations 2004 contre la Tunisie. Les suspensions avaient été ramenées de 18 à 6 mois et l’accusation de tentative d’agression abandonnée.

Un parfum de Sud de la France

Son attirance pour le sport, Guédel Ndiaye l’exprime depuis longtemps. D’abord en tant que capitaine de l’équipe du Sénégal de rugby, au début des années 1980, puis lorsqu'il reprend les rênes de la fédération, à partir de 1995. Une passion pour l’ovalie héritée, tout comme son accent, de ses années d’exil dans le sud de la France après l’embastillement de son père, l’homme politique Valdiodio N'diaye, accusé de complot contre l’État du Sénégal en 1963.

Sous l'impulsion de Ndiaye, l’équipe nationale franchit ses premiers paliers en passant de la deuxième à la première division continentale. Autre preuve de leurs progrès, leur récente victoire contre le Maroc, 26 à 25, lors du match pour la troisième place de la coupe d’Afrique, le 8 juillet dernier à Madagascar. Mais après les Jeux de 2012, Guédel Ndiyae a prévu de lever le pied. Fatigué depuis un accident vasculaire cérébral, le président souhaite désormais passer le relais au sein de la fédération. Histoire que même sans lui, la partie continue. 
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

  Les dirigeants africains se montrent remarquablement silencieux sur les naufrages de migrants en Méditerranée, qui concernent pourtant nombre de leurs citoyens, en particulier dans l'ouest du continent, une cr[...]

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si[...]

François Durpaire : "La commémoration de la fin de l'esclavage est l'affaire de tous"

François Durpaire est historien, membre du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage.[...]

Birmanie : les nouveaux boat people

Plus d'un million de Rohingyas, musulmans, sont privés de tout droit et confinés dans des camps de déplacés dans des conditions déplorables. Leur seul espoir ? Fuir par la mer. Au[...]

Niger - Putsch de Seyni Kountché : et si la France n'y était pour rien ?

On croyait tout savoir de la chute du président Diori, en 1974. Mais des archives encore confidentielles suggèrent que le putschiste Seyni Kountché a pris tout le monde de court. Y compris Paris.[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

"Princess of North Sudan" : Disney accusé de glorifier le colonialisme

Le prochain Disney, encore dans les cartons, s'appuie sur l'histoire vraie d'un Américain venu planter l'étendard familial dans le nord du Soudan pour faire de sa fille une "princesse"... Au mépris[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Chine-Taïwan : nuages noirs sur le détroit

À huit mois d'une élection présidentielle à haut risque, la poignée de main très médiatisée entre Xi Jinping et Eric Chu Li-luan ne doit pas faire illusion :[...]

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

L'ancien maire rwandais Onesphore Rwabukombe, condamné l'an passé pour "complicité" dans le génocide des Tutsis en 1994, encourt désormais la perpétuité. Il est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers