Extension Factory Builder
17/07/2012 à 08:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Iyad Ag Ghali au matin de la prise de Kidal, le 30 mars 2012. Iyad Ag Ghali au matin de la prise de Kidal, le 30 mars 2012. © Capture d'écran

"La conquête de l’Azawad" : c’est le nom de la deuxième vidéo publiée le 11 juillet par Ansar Eddine. Le groupe islamiste dirigé par Iyad Ag Ghali, qui contrôle le Nord-Mali, montre ainsi qu’il était sur tous les fronts contre l’armée malienne.

La deuxième vidéo publiée par Ansar Eddine (voir ici la première) commence par présenter l’Azawad (Nord-Mali) comme une terre faisant partie de l’immense Sahara islamique depuis des siècles et dont le peuple s’est uni pour « défendre le drapeau de l’islam ». Puis on découvre, en alternance avec le discours de Cheick Aoussa, l’un des leaders du groupe armé, des images de l'offensive sur Tessalit, dans la région de Kidal, et de la prise du camp d’Amachach, à la fin du mois de mars dernier. Les combattants arrivent dans un camp abandonné (5e minute), où les islamistes découvrent notamment un magasin rempli d’armes légères et de munitions.

Dans la cour s'entassent à terre des canons antiaériens, des semis-blindés et des BRTR stationnés. Dans son discours en arabe traduit en tamasheq (10e minute), Cheick Aoussa demande l’appui de tous les leaders religieux, avant que les images de la prise de Kidal ne s’enchaînent. Quelques minutes plus tard, on découvre pour la première fois dans la vidéo, le chef du groupe Iyad Ag Ghali (18e minutes) en habillé bleu ciel, venir superviser la troupe avant l’assaut final sur Kidal.

"560 militaires en otages"

Cheich Aoussa revient enfin sur les relations entre Ansar Eddine et le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, 22e minute). « Il y a eu beaucoup de discussions entre nous et les rebelles du MNLA et l’entente était compliquée sur l’application de la charia (loi) de l’islam », dit-il. Avant d'ajouter : « Nous avons pris 560 militaires en otages sur l’ensemble des batailles d’Aguel’hoc, de Tessalit et de Kidal et on les a libérés tous après qu’ils nous ont donné leur parole de ne plus jamais combattre la charia (loi) de l’islam ». À la fin de la vidéo (26e minutes), un homme s’arrête devant les otages et les pousse à crier le slogan « vive l’islam ! Allah Akbar ».

________

Par Baba Ahmed, à Bamako

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : Casques bleus tchadiens excédés

Mali : Casques bleus tchadiens excédés

Le 18 septembre, cinq Casques bleus tchadiens de la Minusma ont été tués au passage de leur véhicule sur un engin explosif dans les environs d'Aguelhok. C'est la troisième attaque [...]

Hajj : l'Afrique de l'Ouest dans les starting-blocks

Le Mali bénéficie cette année d'un quota de 9 000 pèlerins. À la différence du Sénégal, 90 % d'entre eux sont encadrés par des organismes [...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Terrorisme au Mali : identification de Meherig Djafar, le coup de pouce d'Interpol

La récente identification au Mali du jihadiste algérien Meherig Djafar démontre l'importance de la technologie dans la lutte contre le terrorisme.[...]

À Bamako, plusieurs milliers de manifestants disent non à la partition du Mali

Entre deux et trois milles personnes ont défilé jeudi à Bamako pour dénoncer toute velléité de partition du Mali.[...]

Christian Josz (FMI) : "Notre mission au Mali a été un grand succès"

Du 12 au 25 septembre, une mission du Fonds monétaire international a séjourné à Bamako pour faire la lumière sur un marché de 69 milliards de F CFA passé de gré à[...]

Mali - Ousmane Diarra : "Les jihadistes instrumentalisent la pureté de l'enfant"

Dans son troisième roman, La Route des clameurs, le conteur malien revient sur la terreur qui s'est abattue sur son pays. Et dissèque comment la folie s'est emparée des hommes.[...]

Suspense et morosité

L'enthousiasme qui avait saisi les acteurs économiques maliens après le sommet de Bruxelles, en mai 2013, au cours duquel une aide internationale de 4 milliards de dollars (3,25 milliards[...]

Ag Assarid ou l'art de la com

Comment défendre la cause de l'Azawad en Europe ? Le porte-parole du MNLA a eu l'idée d'organiser un événement invitant musiciens, calligraphes, activistes, historiens... Projet culturel ou [...]

Carte interactive - Mali : la Minusma et les forces françaises en terrain miné

Ces dernières semaines, les jihadistes du nord du Mali ont fait de l'utilisation des mines et engins explosifs improvisés leur mode d'action privilégié. Grâce à notre carte interactive,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers