Extension Factory Builder
15/07/2012 à 14:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Club Africain avait deux buts à rattraper pour espérer se qulifier. Le Club Africain avait deux buts à rattraper pour espérer se qulifier. © D.R.

Malgré sa victoire face aux Maliens de Djoliba (2-0), le Club africain, battu (0-2) à l’aller à Bamako, a quitté la Coupe de la CAF en lors des huitièmes de finale bis, à la suite de la séance de tirs aux but (3-4).

A priori, le Club Africain n’avait pas grand-chose pour lui après le match aller des huitièmes de finale bis de la Coupe de la CAF. Une défaite concédée le 2 juillet à Bamako (0-2) imputable, selon les Clubistes,  à des décisions arbitrales déterminantes, des blessures, des suspensions… Sur le banc du CA depuis une dizaine de jours semaine, Bernard Casoni, savait que la tâche serait rude.

D’autant que  Radès, même au trois quart vide, ne voulait entendre parler de rien d’autre sinon d’une qualification pour la phase de poules. La sortie sur blessure d’Atef Dkhili, le gardien tunisois (11e) et une chaleur très subsaharienne ont d’abord contrarié les plans des Clubistes pendant un bon quart d’heure. Mais l’espoir né d’une occasion très nette de Messadi (17e) s'est transformé en délivrance à l’aube de la demi-heure de jeu, quand Agrebi, d’un lob plein de subtilité face à la sortie de Yirango, a permis à son équipe de refaire la moitié de son retard (1-0).

Parfois à court d’idées et dangereux seulement sur des tentatives d’Ezechiel (63e) et Marzouki (82), le Club Africain, régulièrement menacé par des Maliens rarement dépassés, réussit même à arracher une séance de tirs au but, grâce à un penalty transformé par Haj Messaoud…  Avant de s'incliner, avec les honneurs (3-4)...

________

Par Alexis Billebault, à Radès (Tunisie)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Pourquoi la Tunisie est une et indivisible

Aïssa Baccouche est sociologue et urbaniste.[...]

Tunisie : Loukil autorisé à coter sa branche automobile

La Bourse de Tunis a donné son accord de principe pour la cotation de UADH (Universal automobile distributors holding), la branche automobile du groupe tunisien Loukil. L'opération, prévue pour la seconde[...]

Tunisie : tapis rouge pour la démocratie

La visite de Béji Caïd Essebsi à Paris a été marquée par des honneurs exceptionnels. Les deux pays peuvent maintenant envisager une nouvelle amitié. En attendant que les[...]

Tunisie : l'Algérien Belmokhtar derrière l'attentat du Bardo ?

Le terroriste algérien Mokhtar Belmokhtar serait impliqué dans l'attentat du musée du Bardo, le 18 mars à Tunis.[...]

Tunisie : en attendant les hélicoptères Black Hawk

Plusieurs hélicoptères vont être mis à disposition de l'armée tunisienne par les Émirats arabes unis, en attendant la livraison de douze appareils Black Hawk commandés aux[...]

Tunisie : l'école, premier rempart contre l'obscurantisme

Pourquoi tant de jeunes éduqués, comme l'un des tueurs du Musée du Bardo, partent combattre en Syrie ? Une partie de la réponse se trouve peut-être dans la faillite du système[...]

Racisme en Tunisie : Saadia Mosbah, l'indignée

De retour d'une tournée dans le Sud, l'égérie tunisienne de la lutte contre le racisme appelle à un débat national, mais peine à se faire entendre.[...]

Tunisie : le festival "Jazz à Carthage", la culture à cor et à cri

Initialement prévue pour le 8 avril, le festival de musique tunisien "Jazz à Carthage" débutera finalement le 10 avril. En cause, l’annulation de plusieurs artistes américains, qui[...]

Tunisie : haro sur les médias français

Tropisme pro-islamiste, racolage, sensationnalisme... Les griefs du camp moderniste contre les journalistes de l'Hexagone sont symptomatiques.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120715145224 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120715145224 from 172.16.0.100