Extension Factory Builder
12/07/2012 à 16:47
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alain de Pouzilhac, à Dubaï, en octobre 2010. Alain de Pouzilhac, à Dubaï, en octobre 2010. © AFP

Alain de Pouzilhac, le PDG de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF), qui regroupe notamment Radio France International (RFI) et France 24, a été contraint à démissionner par le nouveau gouvernement français.

Le couperet a fini par tomber. Jeudi 12 juillet, Alain de Pouzilhac, président de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF), a été contraint à démissionner de ses fonctions. Selon lui, l’État a souhaité une « nouvelle présidence » pour la holding chapeautant France 24 et RFI.

« Je prends acte du fait que l’État, notre actionnaire, souhaite une nouvelle présidence pour l’Audiovisuel extérieur de la France. Je considère donc que ma mission est terminée », écrit-il dans une lettre aux salariés dont l’AFP a obtenu une copie. « Il ne faut surtout pas que je sois une entrave au développement de l’entreprise que nous avons contribué à créer et à faire réussir face à des concurrents de plus en plus performants », poursuit Alain de Pouzilhac, 67 ans. « Sachez que je pars avec beaucoup de tristesse. On ne quitte pas ceux qu’on aime sans chagrin », conclut-il.

Projet de fusion

Appelé par Nicolas Sarkozy en 2008 pour piloter le rapprochement de RFI et France 24 au sein de l’AEF, Alain de Pouzilhac souhaitait fusionner les rédactions de la radio internationale, de sa filiale arabophone MCD et de la chaîne d’information en continu. Le nouveau gouvernement, à l'époque dans l'opposition, ainsi que les syndicats des médias concernés s'étaient opposés à ce projet de fusion.

Mercredi, la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, s'était clairement prononcée contre une fusion des rédactions. Ce projet n'était « pas envisageable », selon elle. Un désaveu pour Alain de Pouzilhac qui, dans sa lettre, continue de défendre cette fusion : « Il est peut-être trop tôt pour la réaliser mais j’ai la conviction personnelle qu’elle est l’avenir d’un AEF fort et capable de rivaliser avec les plus grands groupes d’information internationaux ».

Cette annonce du patron de l’AEF est intervenue alors qu’un conseil d’administration venait de débuter, au cours duquel devait être présenté un rapport attendu sur la difficile fusion en question. Alain de Pouzilhac serait également dans le collimateur de la justice, selon le site du journal Challenges.

Maintien de l’AEF

Dans la matinée, les syndicats de RFI et France 24 avaient été reçus par les représentants des ministères de la Communication et des Affaires étrangères. « Ils nous ont confirmé souhaiter le maintien de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF), avec une séparation des rédactions de RFI, France 24 », a affirmé Marc Thiébault, délégué syndical CFDT pour RFI. Ce scénario, soutenu par la CFDT, est prévu dans le rapport rédigé par l’ancien directeur de RFI et Radio France, Jean-Paul Cluzel.

D'après plusieurs syndicats, Jean-Paul Cluzel propose toutefois, dans un deuxième scénario, de rattacher RFI et sa filiale arabophone au groupe public Radio France (France Inter, France Info...) et France 24 à France Télévisions (France 2, France 3...).

Cette seconde option est soutenue par l’intersyndicale RFI (FO, SNJ CGT, CGT, SNJ). Interrogés à la sortie de leur rencontre aux ministères, les représentants de l’intersyndicale ont fait part de leur « insatisfaction » et convoqué une assemblée générale des salariés, qui se déroulait depuis 14 heures.

La fusion entre RFI et France 24 avait été entérinée le 13 février. Elle prévoit le déménagement de RFI à Issy-Les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), dans les locaux de l’AEF, ainsi que le rapprochement des rédactions. Une partie du personnel a déjà déménagé, mais les rédactions de RFI se trouvent toujours dans les locaux de Radio France, à Paris.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Ebola : mille patients guéris en Afrique de l'Ouest et deux rémissions occidentales

Ebola : mille patients guéris en Afrique de l'Ouest et deux rémissions occidentales

Il y a parfois des nouvelles heureuses dans les tragédies. L'annonce de Médecins sans frontières du "1 000è survivant" d'Ebola sorti de ses centres en Afrique de l'Ouest, ainsi que celle de [...]

Automobile : la Chine, un leader qui pèse lourd en Afrique

Depuis dix ans, les ventes de camions chinois explosent. Pour répondre à la demande, les constructeurs commencent à implanter des usines d'assemblage. Les marques européennes contre-attaquent en[...]

France : Patrick Balkany rattrapé par ses pratiques douteuses en Afrique

Patrick Balkany, député et maire de Levallois-Perret, en banlieue parisienne, a été mis en examen, mardi, pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de[...]

Le foot n'est pas la guerre, vous êtes sûr ?

Il n'y a pas qu'en Afrique que les questions politiques font irruption sur les terrains de football.[...]

RDC : le docteur Mukwege, lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Cinéma : "Bande de filles", quatre ados dans le vent

Porté par des actrices non professionnelles, le film de Céline Sciamma "Bande de filles" pose un regard plein de fraîcheur sur les banlieues françaises.[...]

France : Christophe de Margerie l'Africain

Surnommé "Big moustache", le dirigeant de Total Christophe Margerie, mort dans le crash de son jet à l'aéroport de Moscou, a su faire fructifier l'héritage africain du groupe français.[...]

"Les Nègres" : farce noire de Jean Genet à l'Odéon

Le metteur en scène américain Robert Wilson créé la pièce de Jean Genet "Les Nègres" au théâtre parisien l'Odéon. Une oeuvre qui parle de racisme, de[...]

Christophe de Margerie, PDG de Total, meurt dans un accident d'avion en Russie

Christophe de Margerie, 63 ans, patron du groupe pétrolier français Total, est décédé dans la nuit de lundi à mardi en Russie dans le crash d'un avion privé à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers