Extension Factory Builder
12/07/2012 à 16:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un enfant accompagnant des membres d'Ansar Eddine, dans une rue de Tombouctou. Un enfant accompagnant des membres d'Ansar Eddine, dans une rue de Tombouctou. © AFP

Ils sont soldats, chauffeurs ou simples petites mains… Depuis le mois de mars, de nombreux enfants sont enrôlés par les groupes islamistes armés qui contrôlent le nord du Mali.

« On les voit passer dans les pick-up des "barbus". Certains sont très jeunes et ont déjà une mitrailleuse dans les mains. » Joint par téléphone, Hallé Ousmane, le maire de Tombouctou, est inquiet. Depuis le début du conflit dans le Nord-Mali, de nombreux enfants de la région sont recrutés par les groupes islamistes d’Ansar Eddine et du Mouvement pour l’unité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), mais aussi par le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).

D’après un rapport de l’Unicef publié vendredi 6 juillet, 175 garçons, âgés de 12 à 15 ans, font partie de ces différents groupes armés. En interne, on reconnaît que cette estimation manque de précision. L’Unicef ne peut plus se rendre dans le nord du pays et récolte ses informations grâce aux différents témoins encore présents sur place. La situation pourrait donc être bien pire. Une source humanitaire, contactée par Jeune Afrique, évoque pour sa part plus de 1 000 enfants enrôlés, un chiffre bien-sûr invérifiable.

La séduction par l'argent

D’après cette dernière source, les djihadistes ne font pas de recrutements forcés et violents. Ils sont discrets et attirent les enfants en leur faisant de « belles » promesses. « Ils leur proposent de l’argent, de la nourriture, des portables, des vélos, des motos et pleins d’autres choses... Pour ces gamins qui n’ont plus rien, c’est difficile de résister à la tentation », déplore-t-elle. Certains iraient de leur plein gré, d’autres seraient poussés par leurs familles. « C’est pas étonnant, s’énerve Hallé Ousmane. À Tombouctou, il n’y a plus rien : plus d’activité économique, plus de travail, et les prix de la nourriture ne cessent d’augmenter. »

Après avoir été recrutés, les enfants sont souvent éloignés de leur village d’origine. « Une fois partis, ils sont totalement coupés de leur entourage et de leurs amis, poursuit le maire de la Ville aux 333 saints. Et quand ils repassent chez eux, ils ne saluent même plus les gens qu’ils connaissent ».

Enfants-soldats

Les jeunes servent d’espions, de chauffeurs, ou encore d’hommes à tout faire. Si certains sont « seulement » porteurs d’armes, d’autres sont des soldats à part entière. D’après plusieurs témoins, plusieurs enfants d’à peine 15 ans auraient ainsi combattu lors des récents affrontements entre Touaregs et islamistes à Gao.

Habillés à l’afghane ou en treillis, les jeunes recrues seraient formées dans des camps d’entraînements djihadistes éparpillés à travers la région. D’après une source locale, au moins trois camps ont été repérés à Kidal, Gao et Mopti. Les nouveaux arrivants y apprennent le maniement des armes et suivent un entraînement physique, tout en étant abreuvés en permanence par les discours radicaux des islamistes. Contrôlés par des cadres d’Ansar Eddine et du Mujao, ces camps seraient en partie animés par des formateurs afghans et pakistanais.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si [...]

Crise malienne : pourquoi Ménaka cristallise les tensions

Alors que la rébellion du Nord-Mali réclame toujours des amendements à l'accord d'Alger pour le signer, la situation sécuritaire se détériore depuis la reprise de la ville de[...]

Mali : l'armée accusée d'avoir exécuté neuf personnes à Tin Hama

Des combats entre les rebelles de la CMA et l'armée malienne ont eu lieu jeudi matin à Tin Hama, près d'Ansongo, dans le nord-est du Mali. Dans un communiqué, les rebelles accusent les soldats maliens[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Deux importants chefs jihadistes tués dans le nord du Mali par l'armée française

Le ministère français de la Défense a affirmé mercredi dans un communiqué avoir neutralisé deux importantes figures du jihadisme dans le nord du Mali : Abdelkrim al-Targui et Ibrahim Ag[...]

Mali : le chef jihadiste Abdelkrim al-Targui tué par l'armée française

Abdelkrim al-Targui, l'un des principaux chefs d'Aqmi, a été tué dans la nuit de dimanche à lundi par l'armée française dans le nord-est du Mali. Plusieurs autres jihadistes ont[...]

Mali : un blessé dans une attaque contre la Minusma à Bamako

Un gardien d'une résidence de la Minusma à Bamako a été blessé par balle, mercredi, par un homme armé qui a réussi à prendre la fuite, abandonnant sur place deux grenades[...]

Le Mali parviendra-t-il à sceller son accord de paix ?

Officiellement signé le 15 mai à Bamako par le gouvernement, l'accord de paix n'est pas encore définitivement scellé au Mali. Les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) souhaitent[...]

Mali : trois militaires maliens tués près de Tombouctou

Trois soldats maliens ont été tués lundi matin près de Tombouctou, lors d'une attaque menée par les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad. [...]

L'ONU accuse le Mali de manquer de reconnaissance pour ses "sacrifices"

Le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous, s'est insurgé samedi à Bamako contre un manque de reconnaissance des autorités maliennes envers la force internationale dans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers