Extension Factory Builder
12/07/2012 à 13:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Capture vidéo d'islamistes en patrouille dans Gao, au nord-est du Mali, le 27 juin 2012. Capture vidéo d'islamistes en patrouille dans Gao, au nord-est du Mali, le 27 juin 2012. © AFP

Un porte-parole du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé la libération de trois des sept diplomates algériens pris en otages à Gao, le 5 avril dernier.

Le Mujao réclamait 15 millions d'euros pour libérer les sept diplomates algériens, dont le consul d’Alger à Gao, enlevés au Nord-Mali le 5 avril dernier. Le porte-parole de ce mouvement djihadiste lié à Aqmi n’a pas voulu dire si une rançon avait été versée ou non. « Nous avons finalement accepté de libérer trois des sept otages qui étaient avec nous », a simplement déclaré Adnan Abu Walid Sahraoui, sans plus de précision.

Les raisons de cette libération ne sont donc pas claires mais, selon des sources concordantes, l'Algérie a exercé ces dernières semaines de fortes pressions sur des notables arabes du nord du Mali. L'un d’entre eux s'est d’ailleurs récemment rendu à Alger pour y rencontrer de hauts responsables.

Reste que cette annonce intervient alors que, la semaine dernière, le Mujao avait dit avoir rompu les négociations pour la libération des otages. On se souvient même qu’à la fin d’avril, le groupe islamiste avait dénoncé l'échec des discussions avec Alger et, le 8 mai, avait même fixé un ultimatum de « moins de 30 jours » au gouvernement algérien pour qu’il accède à ses revendications. Avant d’accepter de nouveaux pourparlers puis de les suspendre encore.

Seize otages dans le Sahel

La libération des trois Algériens réduit à seize (dont six Français) le nombre d'otages encore retenus par des groupes islamistes, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), dans le Sahel. Le Mujao détient encore quatre Algériens, mais également trois Européens - une Italienne, une Espagnole et un Espagnol - enlevés fin octobre 2011 dans l'ouest de l'Algérie où ils travaillaient dans des camps de réfugiés sahraouis proches de Tindouf, comme coopérants pour des associations humanitaires. Le Mujao avait menacé le 16 mai de tuer ces derniers et réclame 30 millions d'euros pour leur libération.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre 'plusieurs semaines'

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali "[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des[...]

Crash du vol AH5017 : la deuxième boîte noire retrouvée, les enquêteurs attendus sur place

Au lendemain de la découverte de la première boîte noire de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé dans le nord du Mali, des experts de l'ONU ont retrouvé la seconde samedi sur le[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête s'annonce délicate

Le travail des enquêteurs, notamment français, attendus samedi sur le site du crash d'un avion ayant fait 118 victimes dans le nord du Mali s'annonce délicat en raison de la désintégration de[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête associera plusieurs pays

Le détachement militaire français dépêché dans le nord du Mali sur le lieu du crash du vol Ouaga-Alger AH 5017 a retrouvé vendredi la boîte noire du DC-9 affrété par Air[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers