Extension Factory Builder
11/07/2012 à 15:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Winnie Madikizela-Mandela est coutumière des passes d'arme avec la direction de l'ANC. Winnie Madikizela-Mandela est coutumière des passes d'arme avec la direction de l'ANC. © Reuters

Dans une lettre adressée au porte-parole du Congrès national africain (ANC) et publiée par deux quotidiens sud-africains, Winnie Madikizela-Mandela accuse le parti de se désintéresser de son ex-époux et de sa famille.

L’ex-épouse de Nelson Mandela, Winnie Madikizela-Mandela, est dans une colère noire. Dans une lettre adressée au porte-parole du Congrès national africain (ANC), Jackson Mthembu, elle reproche au parti au pouvoir en Afrique du Sud de se désintéresser de sa famille.

« Personne ne prend la peine de savoir comment va notre famille. C'est clair qu'on n'intéresse personne. On ne s'intéresse à nous que quand on en a besoin », déclare-t-elle dans ce courrier dont les quotidiens Sowetan et Times ont publié des extraits, mercredi 11 juillet.

Protocole

Winnie critique également le fait qu’une table n’ait pas été réservée à sa famille lors du Congrès national du parti, à la fin de juin, et que celle-ci n’ait pas été associée à la préparation des commémorations. De plus, l’ex-femme du héros sud-africain a mis en cause la manière dont s’est déroulé, fin mai, le passage de la flamme du centenaire de l’ANC chez Nelson Mandela, jugeant que cette évènement « laissait beaucoup à désirer ».

Selon le Times, Winnie avait décidé en conséquence de ne pas participer à une conférence en hommage à Nelson Mandela, organisée par le président Jacob Zuma. Connue pour ses positions pour le moins tranchées, elle argumente ses propos en relevant l’erreur du porte-parole de l’ANC lorsque celui-ci s’est exprimé sur sa convalescence, en septembre dernier. « Je n'ai jamais été opérée de la hanche, j'ai eu une opération du genou » écrit-elle.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : les députés partent en campagne contre la xénophobie

Afrique du Sud : les députés partent en campagne contre la xénophobie

Les députés sud-africains ont décidé de ne pas siéger la semaine prochaine pour faire campagne contre la xénophobie dans leurs circonscriptions après les violences ayant fait au m[...]

Tour de France : MTN-Qhubeka s'échauffe pour la Grande Boucle

Ils y sont arrivés. MTN-Qhubeka est la première équipe cycliste africaine à avoir été invitée au Tour de France (du 4 au 26 juillet 2015). Pourtant, le pari n’était[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Afrique du Sud : l'armée déployée à Johannesburg pour prévenir de nouvelles violences xénophobes

Le gouvernement sud-africain a annoncé mardi le déploiement imminent de l’armée pour maintenir l’ordre dans le township d'Alexandra à Johannesburg et assister la police dans la lutte contre[...]

Afrique du Sud : quand le roi de la nation zouloue dérape...

En sommant les étrangers de "quitter le pays", Goodwill Zwelithini, le roi de la nation zouloue, a mis le feu aux poudres. Depuis, il a démenti ses propos. Trop tard...[...]

Xénophobie en Afrique du Sud : au secours, l'apartheid revient !

Les violences survenues à Durban ne sont pas un fait isolé. Cela fait des années que les migrants africains sont pris pour cible. Et que, sur fond de difficultés économiques, le poison de[...]

Afrique du Sud : le gouvernement promet de punir les auteurs des violences xénophobes

Le gouvernement sud-africain a promis dimanche de punir les auteurs des violences xénophobes qui ont fait au moins sept morts depuis début avril, alors que le Malawi et le Zimbabwe s'apprêtaient à[...]

Afrique du Sud : le président Zuma invite les immigrés à rester

Après une nouvelle nuit de pillages à Johannesburg, le président Jacob Zuma a annulé un voyage en Indonésie et s'est rendu samedi auprès de victimes de violences xénophobes, afin[...]

Afrique du Sud : Zuma annule un voyage après de nouvelles violences xénophobes

Le président sud-africain Jacob Zuma a annulé samedi un voyage à l'étranger après une nouvelle nuit de violences xénophobes perpétrées par des casseurs et pilleurs, qui[...]

Afrique du Sud : six morts et plus de 5 000 déplacés après des violences xénophobes

Depuis trois semaines, des violences xénophobes secouent l’Afrique du Sud. Une situation qui a déjà fait six morts et plus de 5 000 déplacés.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120711130634 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120711130634 from 172.16.0.100