Extension Factory Builder
11/07/2012 à 09:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'assemblée du peuple le 10 juillet 2012. L'assemblée du peuple le 10 juillet 2012. © AFP

La Haute Cour constitutionnelle (HCC) a ordonné mardi 10 juillet la suspension du décret émis par le président égyptien Mohamed Morsi. Elle maintient sa position et réclame que sa précédente décision invalidant les élections et déclarant le Parlement illégal, "soit appliquée".

Le lutte entre le président égyptien Mohamed Morsi et la Haute cour constitutionnelle (HCC), autour du rétablissement du Parlement, se poursuit. « La cour a ordonné la suspension du décret » ordonnant la reprise des activités du parlement égyptien, a indiqué une source judiciaire mardi 10 juillet. Émis dimanche par le président Mohamed Morsi, il annulait un précédent décret adopté par le Conseil suprême des forces armées (CSFA) qui avait prononcé la dissolution du Parlement en raison d'un vice dans la loi électorale.

Selon la source judiciaire, « la cour a ordonné que sa précédente décision (invalidant les élections et déclarant le Parlement illégal, NDLR) soit appliquée ». La HCC a assuré qu'elle « n'était partie prenante dans aucune lutte politique » et que sa mission était de « protéger » la Constitution. Elle est néanmoins accusée par plusieurs groupes et hommes politiques de prendre fait et cause pour l’armée.

Une décision "politique"

Les avocats de Mohamed Morsi ont ainsi immédiatement dénoncé une décision « politique », disant craindre qu'elle ne complique encore la crise dans le pays. « Ce jugement est nul et non avenu », a notamment déclaré l'un d'eux, Abdel Moneim Abdel Makssoud, devant la presse.

La décision de la HCC intervient alors que l’Assemblée, dominée par les Frères musulmans, s’est réunie mardi. À l'ouverture de cette cession, le président de la chambre basse, le Frère musulman Saad al-Katatni, avait assuré que le Parlement ne contrevenait pas à la loi en siégeant malgré le décret de l’armée. La position de Saad al- Katatni est conforme à celle de la présidence égyptienne, pour qui le décret de Mohammed Morsi « ne contredit ni ne contrevient » au premier jugement de la HCC car ce dernier peut ne pas être « immédiatement » appliqué. Le président de la chambre basse a indiqué dans un communiqué que le Parlement avait renvoyé l'affaire de l'invalidation de la chambre basse devant la Cour de Cassation.

Des milliers de personnes se sont réunies mardi sur la place Al-Tahrir, au Caire, pour manifester leur soutien à Mohamed Morsi et scander des slogans hostiles à l'armée. L'armée qui, de son côté, a appelé lundi au respect de « la loi et de la Constitution ».

Rencontre Morsi-Clinton

La secrétaire d'État américaine Hillary Clinton, qui doit rencontrer le président égyptien Morsi ce week-end, a réclamé un « dialogue intensif entre tous les protagonistes » en Égypte. De son côté, le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, qui a rencontré Mohamed Morsi mardi, s'est dit confiant dans les capacités de l'Égypte à surmonter cette crise.

« J'ai l'impression qu'une solution peut être trouvée », a-t-il dit. « Il n'y a toujours pas de garantie que le chemin vers la démocratie sera couronné de succès mais nous voulons faire ce que nous pouvons pour assurer son succès ».

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Egypte

Égypte: le maréchal Sissi sera opposé à Hamdeen Sabbahi lors de la présidentielle

Égypte: le maréchal Sissi sera opposé à Hamdeen Sabbahi lors de la présidentielle

L'élection présidentielle égyptienne n'opposera finalement que deux candidats, les 26 et 27 mai prochains. Abdel Fattah al-Sissi est donné gagnant face à Hamdeen Sabbahi, leader d’une gau[...]

Égypte : deux policiers tués dans une attaque

Un officier et un conscrit égyptiens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche dans une nouvelle attaque contre la police dans une Égypte en pleine répression des partisans du[...]

Égypte : le leader de gauche Sabbahi dépose sa candidature à la présidentielle

Le leader de gauche égyptien, Hamdeen Sabbahi, seul rival du grand favori Abdel Fattah al-Sissi à la présidentielle des 26 et 27 mai, a déposé samedi sa candidature à la commission[...]

Égypte : un officier de police tué par une bombe au Caire

Un officier de police égyptien a été tué vendredi soir par l'explosion d'une bombe au Caire, a-t-on appris de source sécuritaire officielle.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Égypte : double attentat au Caire, cinq blessés dont deux policiers

Deux bombes ont explosé mardi au Caire. Cinq personnes, dont au moins deux policiers, ont été blessées.[...]

La danse orientale, à corps perdus

Tantôt vénérée tantôt méprisée, la danse orientale peine aujourd'hui à se produire sur les scènes du monde arabe. Retour sur un art populaire à la[...]

Égypte : une bombe explose au Caire, trois blessés dont deux policiers

L'explosion d'une bombe posée entre deux voitures, près d'un point sécurité dans le centre du Caire, a blessé deux policiers et un civil, selon des sources au sein des services de secours et[...]

La présidentielle égyptienne sera supervisée par l'Union européenne

L'Union européenne va, pour la première fois, superviser l'élection présidentielle prévue fin mai en Égypte. L'ex-homme fort de l'armée, Abdel Fattah al-Sissi, en est le grand[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces