Extension Factory Builder
10/07/2012 à 17:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Il s’agit du deuxième français tué au Cameroun ces deux derniers mois Il s’agit du deuxième français tué au Cameroun ces deux derniers mois © AFP

Un volontaire français enseignant au Cameroun a été tué dimanche 8 juillet à Yaoundé, "victime d'une agression à l'arme blanche à son domicile", a annoncé un communiqué du Service protestant de mission. C’est le deuxième français assassiné au Cameroun en deux mois.

Éric De Putter, un volontaire français de la solidarité internationale (VSI) enseignant à l'Université Protestante d'Afrique Centrale (basée à Yaoundé) a été assassiné dimanche 8 juillet dans la capitale camerounaise. « Il a été victime d’une agression à l’arme blanche à son domicile de Yaoundé », indique  dans un communiqué un organisme religieux français, le Service protestant de mission (Défap).« Une enquête de police a immédiatement été ouverte. Les services consulaires de l'ambassade de France à Yaoundé sont mobilisés », précise le texte.

«Dimanche, vers 20h15, il était chez lui avec son épouse et un ami lorsque quelqu'un a frappé à la porte. Il est allé ouvrir et a été poignardé par un individu qui s'est enfui en courant. Sa femme a crié et a appelé la police», a confié au Figaro Jean-Luc Blanc, coordinateur au Défap. 

Deuxième français tué

« Âgé de 31 ans, Éric De Putter exerçait les fonctions d'enseignant depuis près de deux ans au Cameroun et s'apprêtait à rentrer définitivement en France », précise dans son communiqué le Défap. Il y enseignait la science des religions, l'hébreu et la littérature hébraïque. Le motif du meurtre est pour l'instant inconnu.

Il s’agit du deuxième français tué au Cameroun ces deux derniers mois. Le 13 mai, Roger Plantadis, un expatrie français, avait été retrouvé décapité à la machette à son domicile de Douala.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Cameroun : Ahmadou Ahidjo ou l'État incarné

Cameroun : Ahmadou Ahidjo ou l'État incarné

Le 30 novembre 1989, le premier président de la République du Cameroun meurt. Les politiciens de 1958 avaient cru élire cet autodidacte pour une brève transition. Vingt-quatre ans plus tard, il quitta l[...]

Cameroun : Ahmadou Ahidjo, 25 ans d'exil funéraire

À l'occasion de la commémoration du 25 anniversaire de la mort d'Ahmadou Ahidjo, Jeune Afrique réédite une série d'articles consacrés à l'ex-président camerounais[...]

Exclusif - Centrafrique : libération au Cameroun du chef rebelle Abdoulaye Miskine

Les rebelles du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) ont finalement obtenu la libération de leur chef, Abdoulaye Miskine, en échange de celle, effectuée la veille, du prêtre[...]

Cameroun : la présidence confirme la libération du prêtre polonais et de 15 autres otages

Dans un communiqué publié mercredi, la présidence camerounaise a confirmé la libération d'au moins 16 otages dont un missionnaire polonais, enlevés ces deux derniers mois par des rebelles[...]

Cameroun - Togo : le général Germanos de retour ?

Condamné à Paris en 2010 pour détention d'images pédopornographiques, le général français Raymond Germanos a récemment séjourné au Cameroun où il a[...]

"La trinité bantoue" : Max Lobe chez les Helvètes

En suivant les tribulations d'un sympathique antihéros, le jeune auteur camerounais Max Lobe ausculte avec empathie la société suisse... et son propre pays d'origine.[...]

Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

Selon une étude américaine réalisée au Cameroun, le virus nipah a déjà infecté de nombreuses personnes en Afrique. Jusque là seulement observé en Asie, il est[...]

Cameroun - Épervier : Gervais Mendo Ze, fric et frasques

Limogé il y a neuf ans, l'ex-directeur de la Radiotélévision du Cameroun a été arrêté. Rattrapé par l'opération anticorruption Épervier.[...]

CAN 2015 : Sénégal, Afrique du Sud, Cameroun, Zambie, Burkina et Gabon qualifiés

Le Sénégal d'Alain Giresse, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Zambie, le Burkina Faso et le Gabon se sont qualifiés samedi pour la CAN 2015, lors de l'avant-dernière journée des [...]

Cameroun : l'affaire Yen Eyoum rebondit

L'affaire Lydienne Yen Eyoum va-t-elle rebondir en France, alors que l'avocate franco-camerounaise a été condamnée à vingt-cinq ans de prison au Cameroun en septembre ? C'est en tout cas le souhait de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces