Extension Factory Builder
10/07/2012 à 10:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien chef de milice congolais, le 14 mars 2012 à La Haye. L'ancien chef de milice congolais, le 14 mars 2012 à La Haye. © AFP

Reconnu coupable d'enrôlement, de souscription et d’utilisation d'enfants-soldats durant la guerre civile en Ituri (RDC) en 2002-2003, le chef de milice congolais Thomas Lubanga a été condamné à 14 ans de prison par la Cour pénale internationale (CPI), mardi 10 juillet. La Cour a précisé que les six années qu'il a déjà passées en détention provisoire depuis 2006 seraient déduites de sa peine.

Sauf nouveau rebondissement, l'ex-chef de milice congolais Thomas Lubanga devrait passer les huit prochaines années de sa vie en prison. Reconnu coupable d'enrôlement, de souscription et d’utilisation d'enfants soldats durant la guerre civile en Ituri (RDC) en 2002-2003, le fondateur de l'Union des patriotes congolais (UPC) et ex-commandant en chef des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC) a été condamné à 14 ans de prison par la Cour pénale internationale, mardi 10 juillet. La Cour a précisé que les six années qu'il a déjà passées en détention provisoire depuis 2006 seraient déduites de sa peine. C’est la première sentence prononcée par la CPI depuis sa création en 2003.

Moreno-Ocampo épinglé

La sentence prononcée est inférieure à celle qu'avait réclamée l'accusation, qui avait requis trente ans de prison le 13 juin. Le juge a justifié sa décision par la coopération constante de Lubanga avec la Cour tout au long de la procédure, alors que le comportement de l'accusation le soumettait à une « pression constante et injustifiée ». C'est l'attitude de Luis Moreno Occampo pendant le procès qui est ainsi pointée du doigt.

La défense a un délai de trente jours pour faire appel du jugement qui sera effectif lorsque Thomas Lubanga aura pris connaissance de la traduction en français du texte, rédigé en anglais. Elle pourra également interjeter appel de la condamnation prononcée mardi.

Thomas Lubanga avait plaidé non coupable lors de son procès qui s'était ouvert le 26 janvier 2009 et s'était achevé le 26 août 2011.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Séance académique

Un après-midi de septembre, quelque part à Kinshasa, une école supérieure de commerce est en effervescence. La raison en est simple : des étudiants doivent défendre leur travail de[...]

RDC : manifestation contre la modification de la Constitution

Plus de deux mille personnes ont manifesté, samedi matin, à Kinshasa, contre l'intention prêtée au président Joseph Kabila de modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir.[...]

RDC : Joseph Kabila "réaffirme la tenue des élections conformément au calendrier arrêté"

Les élections en RDC se tiendront conformément au calendrier prévu. C'est ce qu'a affirmé Joseph Kabila jeudi aux Nations unies.[...]

RDC - Kimwaki (TP Mazembe) : "Ne pas laisser Sétif respirer"

Même s’il conserve toutes ses chances de disputer la finale de la Ligue des champions, le TP Mazembe, battu (1-2) par les Algériens de Sétif le 20 septembre, n’est pas forcément en[...]

RDC : l'AS Vita Club monte en puissance face au TP Mazembe

L’AS Vita Club, vainqueur de Sfax (2-1) le 21 septembre en demi-finale aller de la Ligue des champions, ne dispose pas des mêmes moyens que le TP Mazembe, son grand rival de Lubumbashi. Alors qu’une finale[...]

Évolution d'Ebola en RDC : Kinshasa et l'OMS ne parlent pas le même langage

Alors que les autorités congolaises affirment que l'épidémie est "en bonne voie d'être maîtrisée", l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé mardi qu'il[...]

RDC : Ebola a fait 40 morts, l'épidémie en voie d'être "maîtrisée"

L’épidémie d’Ebola a fait 40 morts dans une zone reculée du nord-ouest de la République démocratique du Congo où la maladie est en voie d’être[...]

RDC : remue-ménage à la tête de l'armée

Pas moins de 29 ordonnances ont été signées entre mardi et jeudi par le chef de l'État congolais, Joseph Kabila. Objectif : accélère la réforme de l'armée.[...]

RDC : appel au départ de Kabila, le gouvernement répond à l'Église catholique

Le porte-parole du gouvernement de la RDC, Lambert Mende, a répondu jeudi au message des évêques du pays qui ont réitéré leur appel au départ en 2016 du président Kabila.[...]

Tunisie - Philippe Troussier : avec Sfax, "nous voulons remporter la Ligue des champions"

Dimanche à Kinshasa (RDC), Sfax se présentera avec l’étiquette de favori, lors de la demi-finale aller de la Ligue des champions face à l’AS Vita Club. Philippe Troussier,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers