Extension Factory Builder
09/07/2012 à 15:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manifestants au palais présidentiel de Koulouba, le 21 mai 2012. Manifestants au palais présidentiel de Koulouba, le 21 mai 2012. © Reuters

Un "corps d'élite indépendant de 1 200 éléments" va être déployé afin d'"assurer la sécurité du chef de l'État, du Premier ministre, du président de l'Assemblée nationale et des présidents des autres institutions de la République" malienne, a annoncé lundi 9 juilllet le gouvernement de transition.

Alors que l’agression du président de la transition Dioncounda Traoré le 21 mai (voir ici la vidéo exclusive de Jeune Afrique) est encore dans toutes les têtes, un « corps d'élite indépendant de 1 200 éléments chargés d'assurer la protection des institutions de la République » du Mali va être crée, a annoncé le gouvernement de transition, lundi 9 juillet. Une réponse directe « au voeu légitime exprimé dans ce domaine par les dirigeants de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cedeao) », lors d'un sommet samedi à Ouagadougou, indique un communiqué du ministère malien de la Communication.

Issus « de la dernière promotion de l'école de la gendarmerie nationale et de l'école de police dont la cérémonie de baptême a eu lieu le 5 juillet 2012 », et « placés sous l'autorité directe du président de la République, ces forces spéciales vont assurer la sécurité du chef de l'État, du Premier ministre, du président de l'Assemblée nationale et des présidents des autres institutions de la République », précise le texte.

"Les pays amis du Mali" sollicités

« En accord avec le président Dioncounda Traoré, (…) le Premier ministre Cheick Modibo Diarra, au cours de ses déplacements à l'étranger, a sollicité les pays amis du Mali pour parfaire la formation de ce corps d'élite et renforcer son équipement matériel et logistique », selon le ministère. « Les premiers engagements dans ce sens sont positifs et le gouvernement espère voir leur mise en œuvre dans les meilleurs délais », ajoute-t-il. La formation de ce « corps d’élite » a ainsi été évoquée lors des récents déplacements de Cheick Modibo Diarra en Algérie, en France et au Maroc.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : mort de la fillette, premier cas d'Ebola dans ce pays

Mali : mort de la fillette, premier cas d'Ebola dans ce pays

Le premier cas d'Ebola identifié au Mali, une fillette de deux ans récemment revenue de Guinée, est morte vendredi, a annoncé le gouvernement.[...]

Ebola : un premier cas au Mali fait craindre l'arrivée de l'épidémie

Le Mali connaît son premier cas d'Ebola. Il s'agit d'une fillette de deux ans venue de Guinée avec sa grand-mère. Elle a été placée en quarantaine à Kayes (Ouest), a[...]

Mali : les Casques bleus, cibles privilégiées des jihadistes

Rarement mission onusienne aura autant été prise pour cible. Dans le Nord, les soldats de la Minusma sont seuls et en première ligne. Mines, tirs de roquettes et attentats ont déjà fait[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Mali : ouverture du troisième round de négociations à Alger

Les pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés ont repris mardi à Alger. Le ministre malien des Affaires étrangères a appelé les différents mouvements à[...]

Mali : réouverture des négociations de paix à Alger

La reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés, samedi, à Alger s'inscrit dans un contexte sécuritaire particulièrement tendu dans le nord du pays.[...]

Mali : à Alger, la médiation face à deux plans de sortie de crise

Alors que la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés a été reportée au 22 octobre à Alger, "Jeune Afrique" a pu se procurer en[...]

Mali : au moins 7 morts dans des combats entre le MNLA et le Gatia près de Gao

Au moins sept personnes ont été tuées lors d'affrontements jeudi après-midi, près de Gao, principale ville du nord du Mali, entre et le MNLA et le Gatia, deux groupes armés touaregs de[...]

Mali : discussions à Alger, combats vers Gao

Le MNLA et le Gatia, une milice progouvernementale, s’affrontent dans la région de Gao depuis jeudi matin. Des combats qui interviennent alors que devaient reprendre à Alger, la veille, des négociations[...]

Mali : Sultan Ould Bady et le Mujao, un jihadiste en rupture de ban

Le jihadiste Sultan Ould Bady serait en conflit avec le Mujao, au nom duquel il a pourtant récemment revendiqué plusieurs attaques contre les Casques bleus au nord du Mali.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers