Extension Factory Builder
09/07/2012 à 15:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manifestants au palais présidentiel de Koulouba, le 21 mai 2012. Manifestants au palais présidentiel de Koulouba, le 21 mai 2012. © Reuters

Un "corps d'élite indépendant de 1 200 éléments" va être déployé afin d'"assurer la sécurité du chef de l'État, du Premier ministre, du président de l'Assemblée nationale et des présidents des autres institutions de la République" malienne, a annoncé lundi 9 juilllet le gouvernement de transition.

Alors que l’agression du président de la transition Dioncounda Traoré le 21 mai (voir ici la vidéo exclusive de Jeune Afrique) est encore dans toutes les têtes, un « corps d'élite indépendant de 1 200 éléments chargés d'assurer la protection des institutions de la République » du Mali va être crée, a annoncé le gouvernement de transition, lundi 9 juillet. Une réponse directe « au voeu légitime exprimé dans ce domaine par les dirigeants de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cedeao) », lors d'un sommet samedi à Ouagadougou, indique un communiqué du ministère malien de la Communication.

Issus « de la dernière promotion de l'école de la gendarmerie nationale et de l'école de police dont la cérémonie de baptême a eu lieu le 5 juillet 2012 », et « placés sous l'autorité directe du président de la République, ces forces spéciales vont assurer la sécurité du chef de l'État, du Premier ministre, du président de l'Assemblée nationale et des présidents des autres institutions de la République », précise le texte.

"Les pays amis du Mali" sollicités

« En accord avec le président Dioncounda Traoré, (…) le Premier ministre Cheick Modibo Diarra, au cours de ses déplacements à l'étranger, a sollicité les pays amis du Mali pour parfaire la formation de ce corps d'élite et renforcer son équipement matériel et logistique », selon le ministère. « Les premiers engagements dans ce sens sont positifs et le gouvernement espère voir leur mise en œuvre dans les meilleurs délais », ajoute-t-il. La formation de ce « corps d’élite » a ainsi été évoquée lors des récents déplacements de Cheick Modibo Diarra en Algérie, en France et au Maroc.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mohamed Talbi : 'L'islam est né laïc'

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des[...]

Crash du vol AH5017 : la deuxième boîte noire retrouvée, les enquêteurs attendus sur place

Au lendemain de la découverte de la première boîte noire de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé dans le nord du Mali, des experts de l'ONU ont retrouvé la seconde samedi sur le[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête s'annonce délicate

Le travail des enquêteurs, notamment français, attendus samedi sur le site du crash d'un avion ayant fait 118 victimes dans le nord du Mali s'annonce délicat en raison de la désintégration de[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête associera plusieurs pays

Le détachement militaire français dépêché dans le nord du Mali sur le lieu du crash du vol Ouaga-Alger AH 5017 a retrouvé vendredi la boîte noire du DC-9 affrété par Air[...]

Mali : le gouvernement et six groupes armés signent à Alger une "feuille de route" pour la paix

Après d'âpres tractations et plusieurs mois de blocage, le gouvernement malien et six groupes armés ont signé jeudi à Alger un document sur la "cessation des hostilités". Une[...]

L'épave "désintégrée" du vol AH5017 localisée vers Gossi dans le nord du Mali

L'état-major de l'armée burkinabè a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi avoir localisé dans le nord du Mali l'épave "désintégrée" du DC9[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers