Extension Factory Builder
09/07/2012 à 11:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Modibo Maïga (FC Sochaux) pourrait rejoindre un club anglais. Modibo Maïga (FC Sochaux) pourrait rejoindre un club anglais. © AFP

Le marché estival des transferts pâtit de la crise économique. Les mouvements sont rares, et même quelques clubs parmi les plus prestigieux ont choisi pour l’instant de ne pas bouger. Une situation qui ne surprend pas les acteurs du football français.

Ce n’est pas franchement une nouveauté, mais d’année en année, le mercato a tendance à emprunter des voies minimalistes. Et quand des puissances telles que Manchester United, Manchester City ou le Real Madrid n’ont pas encore tapé dans leur enveloppe recrutement, le signal envoyé est clair : « Il y a moins d’argent que les années précédentes. C’est le cas un peu partout en Europe, et la France n’y échappe pas », résume Alexandre Lacombe, le président du FC Sochaux. « À part Chelsea, le Paris-SG ou à un degré moindre le Bayern Munich ou Arsenal, personne n’anime le mercato. »

Un problème qui n’épargne (presque) personne

Le dirigeant français n’est pourtant pas le plus à plaindre. Il a déjà vendu l’international Marvin Martin à Lille pour un peu plus de 10 millions d’euros. Et son bas de laine pourrait prendre un peu plus d’épaisseur dans les prochaines semaines, puisque deux internationaux africains appartenant à l’effectif franc-comtois disposent d’un bond de sortie. L’attaquant malien Modibo Maïga pourrait rejoindre l’Angleterre contre un chèque de 8 millions d’euros, alors que le milieu de terrain algérien Ryad Boudebouz, qui souhaite rester en France, intéresse Lyon et Marseille. « En France, même ces clubs, qui d’habitude sont un peu les locomotives du marché, ne bougent pas. Les raisons sont simples : les droits télé sont en diminution, les charges sociales sont très élevées, et, avec les réformes fiscales que prépare le gouvernement français, l’avenir n’est pas réjouissant. »

La menace du fair-play financier

Mais la crise financière a moins une vertu, celle de ramener les chiffres à des proportions un peu plus raisonnables. « Les joueurs, surtout ceux qui sont en fin de contrat, ont tendance à revoir leurs exigences salariales à la baisse », note l’agent français d’origine algérienne, Yazine Kernou. « Et les clubs font beaucoup plus attention sur le montant des transferts. Si un joueur est estimé à 5 millions d’euros, le club qui est intéressé va tenter de faire baisser le prix de 20 à 30 %. Le fair-play financier (mesure imposée par l’UEFA  qui entrera en vigueur en 2013, contraindra les clubs européens à plus de discipline, sous peine d’être sanctionnés, NDLR) oblige les clubs à être plus stricts.» Et le marché africain, longtemps considéré comme plus abordable financièrement, n’est plus aussi tendance que par le passé. « Les clubs européens sont assez bien informés pour repérer un jeune joueur en Afrique, et le faire venir dans leur centre de formation. Cela leur coûtera beaucoup moins cher que par le passé. » Les affaires faciles, les transferts faramineux et les salaires princiers existent encore. Mais ils se sont raréfiés…

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

États-Unis : retour sur les destins brisés de neuf citoyens africains-américains

États-Unis : retour sur les destins brisés de neuf citoyens africains-américains

Depuis le meurtre de Michael Brown, le 9 août dernier à Ferguson, les États-Unis vivent une nouvelle fois au rythme des tensions raciales. Une situation que le pays a connue à de multiples reprises dep[...]

Isis, la lingerie britannique du même nom que l'État islamique

La chaîne britannique de dessous érotiques Ann Summers vient de lancer une collection de lingerie fine nommée Isis, l’acronyme en anglais de l’État islamique. La porte-parole de la marque a[...]

France : premier Conseil des ministres pour le gouvernement "Valls II"

Le gouvernement "Valls II" se réunit ce mercredi pour son premier Conseil des ministres, purgé de l'aile gauche du PS pour assumer la "ligne" sociale-libérale voulue par un[...]

Ebola : British Airways suspend ses vols vers le Liberia et la Sierra Leone jusqu'en décembre

British Airways a annoncé mardi maintenir la suspension de ses vols à destination et depuis le Liberia et la Sierra Leone jusqu'à la fin de 2014. La compagnie aérienne a pris cette décision en[...]

Barack Obama souhaite intensifier la lutte contre le jihadisme en Syrie

Les États-Unis ont décidé d’intensifier leur lutte contre les islamistes ultraradicaux en Syrie. Si le président américain Barack Obama n’a pas encore pris de décision[...]

Ukraine : Washington dénonce une "escalade significative"

Les "incursions militaires" de la Russie en Ukraine constituent une "escalade significative", a affirmé la Maison Blanche lundi soir après que Kiev a annoncé la capture de soldats russes[...]

Ebola : "La lutte pour vaincre le virus n'est pas une bataille, mais une guerre"

Selon le Dr David Nabarro, coordinateur de l'ONU contre l'épidémie Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest, la "guerre" contre le virus n'est "pas gagnée" et pourrait prendre six[...]

Syrie : libération d'un otage américain enlevé il y a deux ans par Al-Qaïda

Le secrétaire d’État américain John Kerry a annoncé dimanche la libération de Peter Theo Curtis, un ressortissant américain enlevé il y a deux ans par la branche[...]

Contre Ebola, douche froide et buzz viral

Le "Ice Bucket Challenge" fait rage sur la planète. Des personnalités de toutes sphères se prêtent à ce défi du seau glacé. L’Afrique, elle, navigue entre suivisme et[...]

États-Unis : ville noire, pouvoir blanc

Des émeutes de Watts en 1965 à celles de Ferguson, le cercle vicieux se perpétue : bavure, colère, répression, le tout sur fond d'inégalités. Rien n'aurait donc[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex