Extension Factory Builder
08/07/2012 à 12:43
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Tétouan est un personnage à part entière du film de Faouzi Ben Saïdi, 'Mort à vendre'. Tétouan est un personnage à part entière du film de Faouzi Ben Saïdi, "Mort à vendre". © D.R.

Présenté au festival de cinéma de Khouribga, le troisième long-métrage du réalisateur marocain Faouzi Ben Saïdi, "Mort à vendre", s'inscrit dans un contexte tragique. Celui d'une jeunesse désorientée et victime de l'indifférence générale.

À 26 ans, Malik n’a rien pour lui. Le jeune homme est au chômage. Après la mort de son père, sa mère s’est remariée avec son oncle paternel, ancien alcoolique reconverti dans les petits trafics, qui essaye tant bien que mal de subvenir aux besoins de sa famille en faisant marcher une boulangerie. Sa sœur a une liaison avec un homme marié. Malik lui-même est fou amoureux. De Dounia, une prostituée de luxe qui officie dans un bar huppé de Tétouan.

Heureusement pour Malik, il lui reste ses deux meilleurs amis. Allal, 30 ans, vient juste de sortir de prison et survit grâce à des vols à l’arrachée. Petit dealer, il essaye de devenir un grand ponte du trafic de drogue. Soufiane, 18 ans, est un orphelin livré à lui-même, qui a arrêté d’aller en cours. Les trois amis ont pour projet de dévaliser une bijouterie. Malik se retrouve alors face à un dilemme.

Le film pêche un peu par sa longueur. Mais il surprend par son audace. Il a ainsi été interdit en salle aux moins de 16 ans en raison de quelques scènes crues, dont l’objectif est peut-être de pousser encore un peu plus loin les lignes rouges de la censure. Film policier, « Mort à vendre » est aussi un tableau saisissant de réalisme, violent, qui, à travers le parcours d’une jeunesse marginalisée, pointe du doigt certaines problématiques auxquelles doit faire face la société marocaine. Mais pour le réalisateur, son film « ne parle pas seulement du Maroc. Le monde d’aujourd’hui est comme ça. L’indifférence ça parle aussi aux gens, en Tchécoslovaquie, en Belgique, partout. »

Bande-annonce de "Mort à vendre", de Faouzi Ben Saïdi, avec Fehd Benchemsi, Fouad Labiad, Nezha Rahil :

Terre-à-terre et poésie

« J’adore la façon dont Faouzi Ben Saïdi a réussi à traiter son sujet. Il lie le terre-à-terre et la poésie. Comment être terre à terre, tout en gardant une poésie extrême. C’est la touche Ben Saïdi », estime  l’un des acteurs principaux du film, Fehd Benshamsi, qui joue le rôle de Malik.

La réalisation, originale, ne manquera pas de surprendre le spectateur, notamment avec certains plans innovants. Plusieurs séquences sont visuellement très esthétiques, des plans très larges mettant en valeur la ville de Tétouan et son environnement naturel. « C’est une ville qui a beaucoup compté pour moi, l’un de mes plus anciens souvenir c’est un voyage à Tétouan. Le film initialement était écrit pour Tanger, mais je suis retourné un jour à Tétouan et un lien s’est créé entre la ville et mon écriture du scénario », reconnaît le réalisateur, Faouzi Ben Saïdi, lors d’une séance de débat organisée autour du film.

__

Par Tony Gamal Gabriel, envoyé spécial à Khouribga

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Fin mars, les provinces du Sud étaient au centre d'un nouveau forum de l'investissement à Laayoune. À la clé, soixante projets et 6 milliards de dirhams pour une région jusque-l&agra[...]

Maroc - Laurent Sablé : "Fini les procès, place au sport !"

Au terme d'une procédure internationale d'arbitrage, la suspension des Lions de l'Atlas des CAN 2017 et 2019 a été annulée. Entretien avec l'un des avocats de la partie marocaine.[...]

Finance : le marocain OCP lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

Pour sa deuxième incursion sur les marchés internationaux en à peine un an, le géant marocain des phosphates OCP a émis un eurobond d'un milliard de dollars. L'emprunt, d'une maturité de[...]

Maroc : l'avant-projet de réforme du code pénal est-il rétrograde ?

La réforme du code pénal marocain devait permettre des avancées démocratiques. C'est raté : son avant-projet est contesté par la société civile, qui le trouve[...]

Accident d'autocar au Maroc : les victimes méritent-elles le deuil national ?

Depuis le tragique accident d’autocar, les messages de condoléances et de soutien aux familles des victimes se muent en une gronde sur les réseaux sociaux demandant un deuil national.[...]

Mohammed Benhammou : "La plupart des Marocains qui reviennent du jihad avec l'EI disent avoir été dupés"

Pour l'universitaire Mohammed Benhammou, président du Centre marocain des études stratégiques et spécialiste du terrorisme et des questions de sécurité, les recrues de l'État[...]

Libye : une bombe explose devant l'ambassade du Maroc sans faire de victimes

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi près de l'entrée de l'ambassade du Maroc, à Tripoli. L'attentat n'a heureusement pas fait de victimes.[...]

Maroc : au moins 33 morts dans un grave accident d'autocar dans le Sud

Le Maroc est endeuillé une nouvelle fois par un accident de la route dû à une collusion entre un autocar et un camion près de la ville de Tan Tan (Sud). Bilan provisoire : 33 morts, dont des enfants,[...]

Maroc : la revue de détail du dernier recensement

Loin de certaines lectures exagérément dramatiques, les premiers chiffres du recensement général confirment des tendances connues. Revue de détail.[...]

Manuel Valls : "La France est fière d'être l'amie du Maroc"

En visite dans le royaume chérifien, le Premier ministre français a assuré jeudi que les relations de Paris avec Rabat avaient repris leur cours normal, après un an d'une crise diplomatique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120708122951 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120708122951 from 172.16.0.100