Extension Factory Builder
06/07/2012 à 19:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Satché, c’est Saul Williams (à g.), musicien et poète hip hop, révélé en 1998 avec 'Slam'. Satché, c’est Saul Williams (à g.), musicien et poète hip hop, révélé en 1998 avec "Slam". © D.R.

Le film "Aujourd’hui", du Franco Sénégalais Alain Gomis, était présenté à la 15e édition du Festival du cinéma africain de Khouribga.

« Il y a quelqu’un qui doit mourir, et il faut le préparer à cette réalité. » C’est en ces termes qu’Oumar Sall résume le long-métrage dont il est le producteur, Aujourd’hui, réalisé par le Franco-Sénégalais Alain Gomis, déjà sélectionné au Festival du film de Berlin en février.

Présenté dans le cadre de la compétition officielle de la 15e édition du Festival du cinéma africain de Khouribga, c’était la première fois qu’Aujourd’hui était diffusé sur le continent africain. Ce troisième long-métrage d’Alain Gomis a indubitablement séduit son public. Le film relate la dernière journée de Satché, un jeune Sénégalais qui sait que la mort l’attend à la fin du jour. L’heure est donc au bilan : dernière réunion de famille, derniers moments passés avec ses amis et ses enfants, ultime rencontre avec son premier amour, ultime moment de passion avec sa femme, qui commence par refuser l’idée de la mort de son mari et qui lui en veut de l’abandonner ainsi.

Conte philosophique

Véritable conte philosophique, Aujourd’hui amène le spectateur à faire face à la principale angoisse de l’être humain : la mort. « Un miroir dans lequel l’homme voit tous les sentiments qu’il peut éprouver face à la mort. Et une mort qui sert de prétexte pour parler de la vie », s’émerveille ainsi une spectatrice. L’acteur principal, le célèbre musicien Saul Williams qui joue le rôle de Satché, réussit la prouesse de donner de l’épaisseur et de la présence à un personnage qui n’a que peu de répliques. On regrettera cependant lae sentiment de déjà-vu provoqué par la répétition de scènes qui se ressemblent, et impriment au film une certaine lenteur.

« Ce film met l’image en musique », estimait de son côté le critique de cinéma sénégalais Ababacar Diop, lors de la séance de débat consacrée à Aujourd’hui, avant de préciser : « la scène d’ouverture, où le héros sort dans la rue et reçoit des cadeaux de ses voisins, fait penser au style de la comédie musicale. Et le moment où Saul Williams retourne voir son premier amour, le jeu d’ombres et de cache-cache, rappelle une danse de tango. »

Aujourd’hui, d’Alain Gomis, sorti en 2012, avec Saul Williams, Djolof Mbengue, Anisia Uzeyman.

Engagé

Le film témoigne en outre d’un certain engagement, qui s’intègre harmonieusement dans l’intrigue principale du récit. Plusieurs personnages secondaires mettent par exemple l’accent sur le choix fait par Satché de rentrer au Sénégal, alors qu’il était parti étudier aux États-Unis, et qu’il aurait pu y rester. Des images tournées en mars 2011 montrent les premières manifestations organisées par le collectif de jeunes militants « Y’en a marre ». Outre les scènes d’affrontements entre forces de l’ordre et manifestants, le film offre également quelques témoignages authentiques qui décrivent l’exaspération d’une population à bout, épuisée par des conditions de vie difficiles. Comme si le réalisateur nous indiquait qu’il était impossible de vivre sans contribuer, d’une façon ou d’une autre, à la vie de la cité.

_______

Par Tony Gamal Gabriel, envoyé spécial à Khouribga

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article