Extension Factory Builder
06/07/2012 à 18:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Charles David Ganao avait reçu la Grand-Croix de l'ordre congolais du Mérite en 2010. Charles David Ganao avait reçu la Grand-Croix de l'ordre congolais du Mérite en 2010. © D.R.

Le fondateur de l’Union des forces démocratiques (UFD) et ancien Premier ministre de Pascal Lissouba, Charles David Ganao, est décédé à Paris. Il avait 85 ans.

Charles David Ganao, le « ngantsé » (patriarche en langue téké) n’est plus. Il s’est éteint à Paris dans la nuit du 5 au 6 juillet. Né en 1928 à Djambala, le chef-lieu du département des Plateaux, d’une famille de « préfet », sorte de ministre plénipotentionaire du royaume téké, il appartenait à l'aristocratie de son peuple. Cet ancien instituteur et inspecteur de l’enseignement primaire s’est illustré très tôt dans la diplomatie, d’abord comme ambassadeur du Congo aux Etats-Unis et à l'ONU puis comme Ministre des Affaires étrangères, entre 1963 et 1974.

Après avoir été fonctionnaire des Nations Unies, en poste à Vienne, il participe activement à la Conférence nationale souveraine de 1991 et fonde l’Union des forces démocratiques (UFD). Élu député à Djambala, il est nommé Premier ministre en 1996 par le président Pascal Lissouba, pour lequel il avait appelé à voter au second tour de la présidentielle de 1992. La chute de Lissouba en octobre 1997 l’amène à s’exiler au Gabon où il est recueilli par feu Omar Bongo. Il rentre au pays en 2005, mais restera  en retrait de la scène politique jusqu’à sa mort.

Tolérance

De Ganao, les Congolais ont généralement gardé un très bon souvenir. « C’était un véritable homme d’État, qui s’est distingué par sa tolérance, son côté fédérateur et sa recherche perpétuelle du consensus ». Certains prétendent que si Lissouba l’avait écouté, il n’y aurait jamais eu de conflit.

On lui reconnaît également d’avoir su faire la synthèse entre la gestion de l’État moderne et les valeurs culturelles téké auxquelles il était très attaché. « Au village, il était comme un poisson dans l’eau. Il aimait manger bio, principalement des produits du terroir et s’entourer des symboles de sa culture », affirme Jacques, l’un de ses proches. Ses qualités ont valu à celui qui fut le témoin de mariage de l’actuel couple présidentiel d’être « respecté par tous bien au-delà du peuple téké ». Marié à une Congolaise puis à une Américaine, il a eu de nombreux enfants.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Congo (Brazzaville)

CAN 2015 : Congo, Côte d'Ivoire, Sénégal, Tunisie... faites vos jeux, rien n'est joué !

CAN 2015 : Congo, Côte d'Ivoire, Sénégal, Tunisie... faites vos jeux, rien n'est joué !

Alors qu’on ne sait pas encore où se déroulera la CAN 2015 (17 janvier-8 février) après la disqualification du Maroc, quelques grands noms du continent vont jouer une bonne partie de leur avenir[...]

Congo-Brazzaville : "elikia L", le nouveau smartphone de Vérone Mankou

La société VMK du jeune entrepreneur congolais Vérone Mankou a lancé lundi un nouveau produit sur le marché de la téléphonie mobile. Il s'agit du smartphone "elikia L" qui[...]

Boniface Mongo-Mboussa : "La littérature africaine a perdu de son pouvoir de subversion"

Critique, éditeur, responsable du salon africain du livre de Genève et auteur d'une biographie de l'écrivain Tchicaya U Tam'si, le Congolais Boniface Mongo-Mboussa revient sur les forces et les[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Congo : les grands électeurs renouvellent la moitié du Sénat

Les grands électeurs congolais votaient dimanche pour renouveler la moitié du Sénat, où le parti au pouvoir et ses alliés devraient conserver une majorité écrasante.[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Congo : la justice française confirme la mise en examen du général Norbert Dabira

La demande d'annulation de la mise en examen du général congolais Norbert Dabira pour crimes contre l'humanité, dans l'affaire dite des disparus du Beach de Brazzaville, a été rejetée[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers