Extension Factory Builder
06/07/2012 à 17:59
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Quelque 3 700 candidats répartis dans plus de 100 partis seront représentés. Quelque 3 700 candidats répartis dans plus de 100 partis seront représentés. © AFP

Alors que les élections législatives libyennes doivent se dérouler samedi 7 juillet, le Conseil national de transition (CNT) a retiré à la future Assemblée la tâche de rédiger la nouvelle Constitution.

Près de 2,8 millions de Libyens sont appelés aux urnes ce samedi 7 juillet pour désigner les 200 élus qui composeront la nouvelle Assemblée législative de leur pays après plus de 40 ans de règne de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi. Quelque 3 700 candidats répartis dans plus de 100 partis seront représentés.
« C’est un nouveau départ pour nous, nous apprenons la démocratie », a confié à l’agence Reuters un habitant de Tripoli. « Nous espérons tous que ça se passera bien pour que nous puissions aller de l’avant ».

Trois partis se positionnent

Trois partis devraient tirer leurs épingles du jeu : les islamistes du Parti de la justice et de la construction (PJC), issu des Frères musulmans, et ceux d'Al-Watan, dirigés par l'ex-chef militaire controversé de Tripoli, Abdelhakim Belhaj, et les libéraux réunis dans une coalition lancée par l'ex-Premier ministre du Conseil national de transition (CNT, au pouvoir), Mahmoud Jibril.

La chambre devait initialement avoir dans ses attributions la rédaction de la future Constitution libyenne. Mais le Conseil national de transition (CNT) a, dans la confusion, annoncé jeudi que cette tâche reviendrait à un comité de 60 membres élus lors d’un prochain scrutin.

Vers un deuxième scrutin législatif ?

Une fois la future Loi fondamentale rédigée, un référendum devra être organisé. Dans le cas où le système parlementaire serait choisi, un autre scrutin législatif devrait alors être organisé dans les six mois.

Quoi qu’il en soit, l’unanimité semble se fait sur au moins un point : l’inscription dans la Constitution de la charia comme source principale de la loi est une évidence telle que, même pour le CNT, elle pourrait ne pas faire l'objet d'un referendum. « Le peuple libyen est attaché à l'islam comme religion et comme législation. Par conséquent, le CNT recommande [à la prochaine Assemblée constituante, NDLR] de considérer la charia comme la principale source de la législation », a indiqué le porte-parole du CNT, Saleh Daroub à la presse.

(Avec Agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Libye

Libye : Matug Aborawi dans l'arène espagnole

Libye : Matug Aborawi dans l'arène espagnole

Fasciné par l'Andalousie, blessé par la guerre dans son pays, cet artiste d'origine libyenne peint l'actualité méditerranéenne.[...]

Libye : 172 Tunisiens pris en otages par une milice islamiste du groupe Fajr Libya

Les autorités tunisiennes ont annoncé lundi l’existence de négociations en vue de la libération de 172 ressortissants détenus en Libye par un groupe de la coalition de milices islamistes[...]

La Libye arrête 400 migrants clandestins avant leur embarquement

Quelque 400 migrants clandestins ont été arrêtés dimanche par les autorités libyennes avant leur embarquement pour l'Europe, a annoncé dimanche l'organisme libyen chargé de la lutte[...]

Le groupe Al-Mourabitoune de Belmokhtar annonce son allégeance à l'EI

"Le mouvement Al-Mourabitoune annonce son allégeance au calife des musulmans Abou Baqr al-Baghdadi", a affirmé jeudi dans un enregistrement audio un responsable du mouvement armé terroriste.[...]

Liberté d'expression : les dessinateurs de presse en première ligne

L'attentat contre leurs confrères de "Charlie Hebdo" en janvier a fortement ému les dessinateurs africains et rappelé à quel point la liberté d'expression pouvait être[...]

Libye : un cargo turc bombardé, un marin tué

Le navire a été bombardé par les autorités libyennes reconnues par la communauté internationale. Elles accusent Ankara de soutenir ses rivaux islamistes.[...]

Libye : comment les migrants sont poussés à traverser la Méditerranée

Violences, viols, persécutions religieuses… Un rapport d'Amnesty International démontre que les conditions de vie des migrants en Libye les poussent à tenter la traversée de la[...]

Libye : le procès de Saadi Kadhafi reporté au 19 juillet

Le fils de Mouammar Kadhafi, qui avait fui la Libye lors de la révolution en 2011, comparaissait dimanche à Tripoli pour meurtre et détention arbitraire.[...]

Libye : les autorités de Tripoli réclament l'aide de l'UE contre les clandestins

Le gouvernement libyen de Tripoli, non reconnu par la communauté internationale, a réclamé samedi l'aide de l'Union européenne pour lutter contre l'immigration clandestine, demandant à recevoir[...]

Face au chaos libyen, sur Arte

Utiliser le mot "chaos" pour décrire la situation libyenne est un raccourci fréquemment emprunté à propos d'un pays qui n'en est pas vraiment un, qui n'en a jamais vraiment[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers