Extension Factory Builder
04/07/2012 à 10:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des islamistes en train de détruire un mausolée à Tombouctou, le 1er juillet 2012. Des islamistes en train de détruire un mausolée à Tombouctou, le 1er juillet 2012. © AFP

Des sages de Tombouctou ont dissuadés des jeunes de manifester mardi contre la destruction de mausolées de saints et de mosquées par les islamistes d'Ansar Eddine.

Ils craignaient un bain de sang. D'après plusieurs témoins, des sages de Tombouctou ont dissuadé, mardi 3 juillet, des jeunes de manifester contre la destruction des mausolées de saints musulmans de cette ville mythique par les islamistes armés d'Ansar Eddine (Défenseur de l'islam).

Des jeunes avaient prévu de marcher mardi pour exprimer leur colère après la destruction de sept des seize mausolées de saints musulmans et de la porte d'une mosquée, datant du XVe siècle, par des hommes d'Ansar Eddine.

--> Lire aussi l'interview d'Abdalmajid Charfi : "Ansar Eddine est sous l'influence directe du wahhabisme"

« Nous avons demandé aux jeunes de ne pas manifester parce que nous craignons que ces gens-là [les islamistes, NDLR] ne les tuent. Et nous allons prier pour que Dieu nous sorte de cette situation », a déclaré un patriarche du quartier de Bella Farandi, simplement identifié comme Kamiss et joint depuis Bamako.

Selon Ahmad et Cheick, deux jeunes de différents quartiers, des « anciens » de la ville se sont rendus lundi soir dans des maisons pour exhorter au calme afin d'éviter un bain de sang, les islamistes étant susceptibles d'utiliser leurs armes contre les populations en cas de manifestation.

"Dieu leur fera payer leurs actes"

« Nous avons voulu réagir et marcher ce (mardi) matin pour leur montrer notre désapprobation de leurs actes. Mais les anciens de la ville ont fait le porte-à-porte pour nous demander de les laisser faire », en disant « que Dieu leur fera payer leurs actes », a expliqué Ahmad.

« Nous avons respecté leurs conseils et nous allons attendre », a-t-il ajouté, sans préciser ce que les jeunes feraient dans les jours à venir. D'après divers témoins, les islamistes n'avaient pas démoli mardi d'autres sanctuaires ou édifices religieux de Tombouctou. La ville est surnommée « la cité des 333 saints », en référence aux personnages vénérés de son passé qui y sont enterrés.

Tombouctou est un ancien centre culturel et intellectuel d'Afrique sahélienne, inscrite le 28 juin par l'Unesco sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité en péril. Les démolitions des mausolées et d'une porte de la mosquée Sidi Yayia, un des saints les plus vénérés de la ville, ont provoqué des réactions indignées non seulement au Mali mais dans le monde entier.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

Un accord de paix au Mali signé avec une partie des groupes armés

Un accord de paix au Mali signé avec une partie des groupes armés

Le gouvernement malien a signé dimanche à Alger avec une partie des groupes armés du nord du pays un "accord de paix et de réconciliation" pour mettre fin aux violences.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Mali : procès en vue pour Sanogo

Attendu depuis des mois, le procès d'Amadou Haya Sanogo et de plusieurs autres membres de l'ex-junte malienne pourrait se tenir prochainement. "Peut-être en juin", estime une source judiciaire[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Mali : l'avenir de l'Afrique au coeur du Forum de Bamako

Le 15e Forum de Bamako s’est déroulé du 19 au 21 février avec comme questionnement central l'avenir du continent à moyen terme.[...]

César 2015 : le film franco-mauritanien "Timbuktu" triomphe avec sept prix

Le film franco-mauritanien "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako, chronique de la vie quotidienne dans le nord du Mali sous la coupe des jihadistes, a triomphé vendredi à la 40e cérémonie des[...]

Mali : accord entre Bamako et les groupes armés pour une "cessation immédiate" des hostilités

Réunis à Alger pour un nouveau round des négociations de paix, le gouvernement malien et six groupes armés du nord du Mali ont signé jeudi, sous les auspices de l'Algérie et de l'ONU, un[...]

Mali : l'ombre d'Iyad Ag Ghali plane sur les négociations d'Alger

Soupçonné de manoeuvrer en coulisses en faisant régner la terreur parmi les Touaregs, le leader d'Ansar Eddine, Iyad Ag Ghali, demeure introuvable. Une ombre au tableau des négociations[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120704094419 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120704094419 from 172.16.0.100