Extension Factory Builder
03/07/2012 à 15:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jamel Debbouze (g.) et Gad Elmaleh (d.) Jamel Debbouze (g.) et Gad Elmaleh (d.) © AFP

À l'occasion du festival Marrakech du rire de Marrakech, Jamel Debbouze s'est lancé dans une improvisation au sujet de la vie sentimentale de son ami Gad Elmaleh, présent lui aussi. Une boutade que ce dernier n'aurait pas trouvé de son goût.

L’amitié entre les comiques Jamel Debbouze et Gad Elmaleh n’est plus à démontrer. Tous deux d’origine marocaine, ils ont l'habitude de partager la scène et étaient réunis une nouvelle fois sur celle du Festival du rire de Marrakech le 6 juin. Mais la petite improvisation  de Jamel pourrait avoir détérioré cette amitié lorsqu'il s’est avancé, contre toute attente, sur le terrain des relations amoureuses de Gad.

Jamel n’en est pas à sa première allusion à la vie privée de son acolyte sur scène. Début 2010, il s’amuse sur la scène du Jamel Comédie Club de la relation de Gad avec Marie Drucker, lançant : « Tu sais, quand tu rentres dans la famille Drucker, tu peux griller les feux rouges, tu payes pas le train, tu payes pas les impôts. Tu fais comme tu veux en France. » Puis, au moment de leur séparation quelques mois plus tard, il ironise encore : « Ça fait quoi de ne plus faire partie de la famille Drucker ? Je me dis que tu dois avoir tous tes dimanches de libre, maintenant. »

"Choix princier"

Sur la scène du Festival du rire de Marrakech, deux ans plus tard, c’est sur la toute dernière conquête attribuée à Gad Elmaleh que Jamel Debbouze ironise, le félicitant de son « choix princier » et lui demandant un bout de « rocher ». Son ami, gêné lui aurait fait signe d’arrêter, imitant de la main des coups de ciseaux, signe à la fois de son agacement et d’une possible censure, comprendre « à couper au montage ». Et, en effet, la scène était bien absente lors de la diffusion de l’évènement sur M6, tout comme Gad Elmaleh l’était lors du grand final du Festival. Un signe du mécontentement de Chouchou ?

Il faut savoir que la nouvelle persistante d’une idylle présumée entre Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi, nièce du prince Albert de Monaco n’a été confirmée par aucun des deux concernés. En attendant, la Monégasque promet un ouragan judiciaire aux paparazzis intrusifs et à tout organe de presse qui lui attribuerait une relation avec l’humoriste. Le message est clair, on ne plaisante pas avec l'amour.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Ebola - Dr Eric Leroy : 'L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens'

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Allemagne, la crise d'asthme

Les mauvaises nouvelles se succèdent, l'économie s'essouffle et le spectre de la récession menace. Mais Angela Merkel refuse d'infléchir sa politique. Louable opiniâtreté ou[...]

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines[...]

Migration : quand les Africains ne défendent pas les Africains

En pleine polémique européenne sur l’immigration, Daxe Dabré n’a pas honte de publier le livre "Je suis noir : j'ai honte...". Aiguillon salutaire dans le débat ou ramassis de[...]

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage, avec un bilan de 10 000 cas en Afrique[...]

Canada : un militaire et un assaillant tués après une fusillade au Parlement d'Ottawa

Un tireur, décrit comme un "terroriste" par le Premier ministre canadien, a tué mercredi un soldat à Ottawa et semé la panique au Parlement avant d'être abattu par la police.[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers