Extension Factory Builder
02/07/2012 à 17:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le chef de la CPI (d) et le ministre libyen de la Justice, à Tripoli le 2 juillet. Le chef de la CPI (d) et le ministre libyen de la Justice, à Tripoli le 2 juillet. © AFP

Détenus en Libye depuis le 7 juin, les quatre employés de la Cour pénale internationale (CPI) ont été libérés. L’annonce a été faite lundi 2 juillet à l’occasion de la visite à Zenten du président de la CPI, le Sud-coréen Sang-Hyun Song.

Dans les tuyaux depuis plusieurs jours, la libération des quatre employés de la Cour pénale internationale (CPI) détenus en Libye après une visite à Seif el-Islam Kadhafi, a été officialisée lundi 2 juillet.  « Les quatre membres (de la délégation de la CPI) ont été libérés », a déclaré Ajmi el-Atiri, commandant de la brigade qui détient à Zenten (ouest) le fils de Mouammar Kadhafi. « Les quatre membres (de la délégation) vont quitter la Libye en fin de journée », a ajouté le ministre adjoint libyen aux Affaires étrangères, Mohammed Abdelaziz.

L’annonce a été faite lors d'une conférence de presse à Zenten, à 170 km au sud-ouest de Tripoli, peu après l'arrivée sur place du président de la CPI, le Sud-coréen Sang-Hyun Song. « Je tiens à remercier les autorités libyennes d’avoir pris les arrangements nécessaires aujourd’hui pour permettre la libération des employés de la CPI, pour leur permettre de rejoindre leurs familles », a déclaré le président de la CPI, Sang-Hyun Song.

"Nous espérons qu’ils reviendront pour l’audience"

Selon le ministre adjoint libyen aux Affaires étrangères, cette libération intervient dans le cadre d'un accord entre la Libye et la CPI, qui s'est engagée à poursuivre son enquête sur l'affaire et à informer Tripoli des résultats de cette enquête. L’audience finale doit avoir lieu le 23 juillet a confié une source au bureau du procureur général, rapporte la BBC. Une audience à laquelle les quatre employés de la CPI sont censés assister. « Nous espérons qu’ils reviendront pour l’audience, mais si ce n’est pas le cas, la décision sera prise par contumace », a précisé la source.

(Avec Agences)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Terrorisme : qui sont les groupes jihadistes attirés par l'État islamique en Afrique ?

Terrorisme : qui sont les groupes jihadistes attirés par l'État islamique en Afrique ?

Alors que 30 personnes, en majorité des militaires, sont mortes aujourd'hui dans des attaques de la branche égyptienne de l'État islamique (EI) dans le Sinaï, tour d'horizon des groupes jihadsites attir&e[...]

ONU : vers la délocalisation des négociations interlibyennes... en Libye ?

Les négociations interlibyennes, qui se déroulent actuellement à Genève, pourraient se délocaliser en Libye, du moins si les conditions de sécurité y sont "suffisantes",[...]

Sommet de l'UA : les pays africains écartent l'idée d'une intervention en Libye

Réunis ce mercredi à Addis-Abeba à l'occasion du sommet de l'UA, les pays membres du groupe international de contact sur la Libye se sont prononcés en faveur d'une solution politique au détriment[...]

Libye : trois questions autour de l'attaque terroriste de l'hôtel Corinthia à Tripoli

L'hôtel Corinthia à Tripoli a été la cible mardi d'une attaque revendiquée par la branche libyenne de l'État islamique. Neuf personnes, dont cinq étrangers, ont été[...]

La branche libyenne de l'État islamique revendique un attentat qui a fait au moins 12 morts à Tripoli

L'hôtel Corinthia, qui accueille régulièrement diplomates et journalistes à Tripoli, a été la cible mardi d'une attaque terroriste. Des hommes armés ont fait au moins douze morts[...]

Mohamed al-Zehawi est mort, confirme le groupe terroriste libyen Ansar al-Charia qu'il dirigeait

Le groupe libyen Ansar al-Charia, classé comme "terroriste" par les Etats-Unis et l'ONU, a confirmé samedi soir dans un communiqué la mort de son chef Mohamed al-Zehawi, annoncée plus[...]

Annonces de cessez-le-feu en Libye, le début d'une sortie de crise ?

Emboîtant le pas à la coalition de milices Fajr Libya, l'armée libyenne a annoncé dimanche 18 janvier un cessez-le-feu dans le pays. Objectif : donner une petite chance à des négociations[...]

Libye : l'armée annonce à son tour un cessez-le-feu

L'armée libyenne a annoncé dimanche un cessez-le-feu, comme l'a fait il y a deux jours la milice Fajr Libya, pour soutenir les négociations de Genève en faveur d'un règlement du conflit qui[...]

Libye : le Conseil de sécurité salue l'annonce d'un cessez-le-feu

Le Conseil de sécurité de l'ONU a salué samedi l'annonce par une coalition de milices, notamment islamistes, d'un cessez-le-feu en Libye et a menacé de sanctions ceux qui feraient obstacle aux efforts[...]

Libye : des barils et des balles

Principale source de revenus de l'État libyen, l'or noir est plus que jamais au coeur de la guerre sans merci que se livrent les différentes factions qui se disputent le pouvoir.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120702173430 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120702173430 from 172.16.0.100