Extension Factory Builder
02/07/2012 à 17:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un membre du mouvement M23, le 3 juin 2012, dans la vallée de Kavumu dans le Nord-Kivu. Un membre du mouvement M23, le 3 juin 2012, dans la vallée de Kavumu dans le Nord-Kivu. © AFP

Des combats entre l’armée congolaise et des mutins se sont déroulés samedi dans la province du Nord-Kivu, dans l’est de la RDC, empêchant le pays de célébrer ce jour-là son indépendance.

Dans la région du Nord-Kivu, les combats ont repris. Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et des mutins se réclamant du Mouvement du 23 mars, s’accusent mutuellement d’avoir commencé les attaques. Celles-ci ont eu lieu dans les environs de Mbuzi, l’une des trois collines proches de la frontière avec le Rwanda et l’Ouganda, où sont regroupés les dissidents.

L’armée « nous a attaqué depuis les alentours de la cité de Ntamungenga. Nous avons blessé un officier supérieur, un commandant de bataillon qui est à l’hôpital de Rutshuru », a affirmé à l’AFP le lieutenant-colonel Vianney Kazarama, porte-parole du M23.

Selon lui, malgré les attaques à l’arme lourde des FARDC, les mutins, issus des rangs de l’ex-rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) ont repoussé samedi l’armée sur deux positions, qu’ils conservaient toujours dimanche matin.

Une version que conteste cependant l’armée officielle du pays : « Les rebelles nous ont attaqués sur l’axe Bweza-Ntamugenga et ont repoussé nos forces sur deux positions. Mais (dimanche), nous avons délogé les mutins de ces deux positions » a ainsi déclaré à l’AFP un officier supérieur qui participait aux combats, avant de préciser : « nous les avons attaqué tôt dimanche matin avec un appui en armes lourdes, jusqu’au point où ils ont aussi perdu une des positions qu’ils gardaient depuis longtemps.» Selon le militaire de l’armée officielle, une attaque « très musclée » devrait avoir lieu prochainement près de la frontière avec l’Ouganda.

Solidarité nationale

Dimanche en fin de matinée, un calme relatif était rétabli dans la région. Le reste du pays n’a cependant pas célébré l’anniversaire de son indépendance, le 30 juin 1960. En solidarité avec les populations de l’est qui depuis deux mois subissent des combats qui ont fait plus de 200 000 déplacés et quelques 20 000 réfugiés au Rwanda et en Ouganda.

« Des inciviques manipulés par des forces obscures nationales et étrangères ont plongé une fois de plus la province du Nord-Kivu dans le sang, forçant de nouveau des milliers de nos concitoyens à l’errance, les replongeant dans la précarité », avait dénoncé le président Joseph Kabila dans un discours prononcé vendredi soir à la télévision nationale.

À aucun moment le chef de l’État n’a cité le Rwanda. Ce pays voisin a été accusé jeudi par le porte-parole du gouvernement congolais de soutenir le M23, après la publication d'un rapport de l’ONU et de divers ONG abondant dans ce sens.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : retour à Kinshasa du proche de Bemba, Fidèle Babala

RDC : retour à Kinshasa du proche de Bemba, Fidèle Babala

Libéré mardi par la Cour pénale internationale (CPI), qui le soupçonne de subornation de témoins, le secrétaire général adjoint du Mouvement de libération du Congo ([...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

RDC : deux jeunes tués dans une manifestation contre la Monusco dans l'Est

Les protestations contre la Monusco ont fait deux morts et un blessé par balle mardi, dans l'est de la RDC, a annoncé mercredi une fédération d'association.[...]

RDC : "Vieux Ebola", le nouveau surnom de Koffi Olomidé ne passe pas

Le chanteur congolais (RDC) Koffi Olomidé, 58 ans, été arrêté mardi à Kinshasa pour avoir accroché dans la rue des banderoles annonçant le concert de "Vieux [...]

France : Patrick Balkany rattrapé par ses pratiques douteuses en Afrique

Patrick Balkany, député et maire de Levallois-Perret, en banlieue parisienne, a été mis en examen, mardi, pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de[...]

RDC : le docteur Mukwege, lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

 Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets[...]

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers