Extension Factory Builder
29/06/2012 à 19:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des rebelles islamistes d'Ansar Eddine, alliés d'Aqmi, à Tombouctou. Des rebelles islamistes d'Ansar Eddine, alliés d'Aqmi, à Tombouctou. © AFP

Une trentaine de djihadistes algériens seraient venus renforcer les rangs des islamistes à Gao, vendredi 29 juin, selon plusieurs sources, dont une sécuritaire. Leur mission : "participer à la sécurisation de la ville et la traque d'éventuels rebelles du MNLA".  

Déjà en position de force dans le Nord du Mali, les islamistes auraient reçu le renfort d’une trentaine de djihadistes algériens a affirmé à l'AFP une source sécuritaire régionale. Deux témoins ont confirmé avoir vu vendredi à Gao ces djihadistes, reconnaissables à leur peau plus claire que celle des Maliens des communautés arabes ou touareg, et surtout à leur tenue afghane. Ils étaient dans des véhicules pick-up quasiment neufs, d'après ces témoins.

Arrivés vendredi 29 juin à Gao, ils doivent « participer à la sécurisation de la ville et la traque d'éventuels rebelles du MNLA » défaits mercredi par les islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), a poursuivi cette source. « Il est de plus en plus question que ces djihadistes poursuivent un groupe de rebelles touareg qui serait vers Gossi (85 km au sud de Gao). Ils sont venus rejoindre (Mokhtar) Belmokhtar (un chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique) qui est à Gao », a précisé la même source.

Bilal Ag Achérif touché

Mokhtar Belmokhtar séjourne à Gao depuis jeudi, comme Iyad Ag Ghali, chef du mouvement islamiste Ansar Eddine. Après de violents combats, le calme était revenu jeudi dans cette ville du Nord-Mali où le MNLA avait établi son quartier général. Dans un communiqué daté vendredi, le chargé de l'information et de la communication du MNLA, Moussa Ag Assarid, a affirmé que le mouvement a eu « 4 morts parmi ses combattants et environ 10 blessés ». Mais assure que « la plus lourde perte est bel et bien du côté des terroristes d'Aqmi et du Mujao », parlant de « plusieurs dizaines de morts ». « Il y a eu également, malheureusement, des victimes civiles lors des combats de ces dernières journées », ajoute-t-il dans ce texte.

Parmi les chefs du MNLA blessés figure Bilal Ag Achérif, le principal dirigeant du mouvement. Selon une source sécuritaire burkinabè, il a été évacué en compagnie de deux de ses proches à Ouagadougou par un hélicoptère burkinabè. Bilal Ag Achérif a été « touché par des éclats de balle à l'oreille droite », que les médecins « ont pu extraire », « sa vie n'est pas en danger », d'après cette source.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

En direct : les premières images des débris du vol AH5017 diffusées

En direct : les premières images des débris du vol AH5017 diffusées

Le détachement militaire français dépêché dans le nord du Mali sur le lieu du crash du vol Ouaga-Alger AH 5017 a retrouvé vendredi la boîte noire du DC-9 affrété par Air[...]

Mali : le gouvernement et six groupes armés signent à Alger une "feuille de route" pour la paix

Après d'âpres tractations et plusieurs mois de blocage, le gouvernement malien et six groupes armés ont signé jeudi à Alger un document sur la "cessation des hostilités". Une[...]

L'épave "désintégrée" du vol AH5017 localisée vers Gossi dans le nord du Mali

L'état-major de l'armée burkinabè a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi avoir localisé dans le nord du Mali l'épave "désintégrée" du DC9[...]

Mali : ce que Bamako et les groupes armés négocient à Alger

Réunis à Alger, les groupes armés du Nord-Mali et les autorités maliennes tentent de se mettre d'accord sur une feuille de route commune pour la suite des négociations de paix. [...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Mali : bientôt un procès dans l'affaire des "bérets rouges" ?

Le rapport d'enquête sur l'affaire de la disparition des "Bérets rouges" devrait prochainement être bouclé et transmis au procureur, ouvrant ainsi la voie à un éventuel[...]

Ramtane Lamamra : "Un accord dans cent jours" sur le Nord-Mali

Le chef de la diplomatie algérienne fait le point sur le dialogue inter-malien, entamé le 16 juillet, et qui devrait être suspendu le 24 juillet avant une reprise à la mi-août. Première[...]

Hollande prépare le lancement de l'opération Barkhane à N'Djamena

L’opération "Barkhane", du nom de la nouvelle configuration stratégique de l’armée française dans le Sahel qui devrait mobiliser 3 000 soldats environ, sera officiellement[...]

Pourquoi le Mali s'est fait épingler par le FMI pour des fournitures militaires

Le FMI est-il trop pointilleux ? Un contrat de fournitures militaires de plusieurs dizaines de millions d'euros fait en tout cas tiquer les bailleurs de fonds. Trop opaque, jugent-ils. Le Mali n'apprécie pas.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers