Extension Factory Builder
28/06/2012 à 17:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le récital coranique est une discipline très populaire dans les pays musulmans. Le récital coranique est une discipline très populaire dans les pays musulmans. © AFP

La Compétition internationale de récital coranique qui s'est tenue du 17 au 22 juin à Téhéran a vu le favori iranien Qassem Moghadami l’emporter devant l’Égyptien Ezzat Al-Seyyed Rashed. Plus de 100 participants venus de 65 pays musulmans et non-musulmans se sont affrontés dans des épreuves de récital et de mémorisation du Livre saint.

L'événement est mondial mais rares sont les médias occidentaux qui l'ont rapporté. La compétition internationale du Coran (Iran International Koran Competition) et ses deux épreuves phares, la connaissance et la mémorisation des écritures saintes, s’est tenue en présence de 100 participants, du 17 au 22 juin, dans la tour Milad de Téhéran. Pour cette 29e édition organisée à l’initiative de l’Organisation des affaires charitables (Charity Affairs Organisation), explique l'International Herald Tribune, 65 pays étaient représentés. Indonésie, Bangladesh, Afghanistan font partie des pays dont les représentants ont été gratifiés d’un prix, mais bien d’autres – parfois non musulmans – avaient aussi leur compétiteur, chacun d'entre eux ayant d'abord gagné le titre de champion chez lui.

En trois épreuves étalées sur cinq jours, chaque participant devait convaincre les 14 « maîtres » du récital coranique formant le jury qu'il récitait de la manière la plus juste et la plus mélodieuse les versets du Livre saint. La pratique de cette discipline très disputée et mondialement pratiquée demande un travail constant : l’Iranien Qassem Moghadami, 27 ans, qui a remporté le premier prix (avec un lot de 18 000 dollars), pratique au moins 2 heures par jour et s'est préparé pendant un an à la compétition. Moghadami avait un avantage certain : contrairement à de nombreux Iraniens, il a grandi avec l'arabe comme langue maternelle. Il semble avoir surpassé ses concurrents lors des deux première épreuves, en même temps qu'il emportait le coeur du public.

"Mashallah !"

Quant à l'épreuve de meilleure mémorisation des saintes écritures, elle a également été remportée par un autre Iranien : Hossein Mo’tamedi. Aux participants qui montaient sur scène, le public, venu en bus des quatre coins du pays sous les caméras de la télévision d’État, rythmait les interventions par des « Allah ! », « Mashallah » (« C’est la volonté de Dieu »). Le récital coranique est en effet une recommandation divine, selon l’un des versets révélés à Mahomet par l’Archange Gabriel.

La compétition s'est déroulée sous le regard de hauts dignitaires du régime de la République islamique d'Iran. Parmi ces derniers se trouvaient, selon l'agence de presse iranienne, le ministre de la Culture et de la Guidance islamique, Seyyed Mohammad Hosseini, et le porte-parole du Parlement iranien, Ali Larijani.

Voir ci-dessous une vidéo de la compétition qui s'est déroulée en 2011 :

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Chine : la 'chasse aux renards' est ouverte

Chine : la "chasse aux renards" est ouverte

Les autorités ont entrepris de pourchasser jusqu'en Europe ou en Afrique les responsables politiques et économiques convaincus de corruption. Une traque difficile ? Oui, mais extrêmement fructueuse.[...]

Cambodge : le docteur-la-mort, l'aiguille et le sida

Comment plus deux cents villageois de la province de Battambang ont-ils été contaminés par le virus du sida ? Un étrange médecin est dans le collimateur des enquêteurs.[...]

Les sons de la semaine #27 : Moh! Kouyaté, Gradur, J. Martins et Youssou Ndour

Bienvenue dans notre horizon musical de la semaine ![...]

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

La propension des islamo-conservateurs de l'AKP à imposer aux femmes la manière dont elles doivent se comporter ou s'habiller indispose la fraction la plus jeune et citadine de la population. D'autant que les[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces[...]

Peine de mort aux États-Unis : trois questions soulevées par l'exécution de Warren Hill

Un prisonnier africain-américain a été exécuté aux États-Unis mardi 27 janvier. Cet homme, condamné pour meurtre, aurait pu être gracié en raison de son handicap [...]

Livres - Gaston-Paul Effa : "La France est frappée d'amnésie"

L’écrivain franco-camerounais Gaston-Paul Effa restitue, dans "Rendez-vous avec l’heure qui blesse", le destin de Raphaël Élizé, un Martiniquais déporté au camp de [...]

France : escarpins sur tapis de prière, une oeuvre censurée puis réexposée

L'installation de l'artiste Zoulikah Bouabdellah, d'abord retirée à la demande de son auteur d'une exposition en banlieue parisienne après qu'une association musulmane avait mis en garde sur un risque[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120628144838 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120628144838 from 172.16.0.100