Extension Factory Builder
26/06/2012 à 18:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le colonel Sidi Alassane Touré, directeur général de la Sécurité d’État du Mali (DGSE). Le colonel Sidi Alassane Touré, directeur général de la Sécurité d’État du Mali (DGSE). © Emmanuel Daou Bakary, pour J.A.

Le Comité intergouvernemental des services de sécurité africains (Cissa) se réunissait à Alger du 26 au 27 juin. L'occasion de préparer le prochain sommet de l'UA, et de faire le point sur la crise malienne.

C’est en grande pompe que s’est ouvert, le 26 juin à Alger, dans un hôtel el-Aurassi rénové, la neuvième session du Comité inter-gouvernemental des services de sécurité africains (Cissa), une structure qui regroupe les patrons du renseignement de 50 États membres de l’Union africaine (UA). C’est d’ailleurs en présence de Jean Ping, président de la Commission de l’UA, que le premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, a inauguré les travaux de cette session avec pour thème : « Travaillons ensemble pour faire face aux défis sécuritaires nationaux, régionaux et continentaux grâce à l’ancrage historique et à la solidarité ».

Créé le 26 août 2004 à Abuja, le Cissa est un mécanisme d’échanges d’informations et d’analyses. Il a pour vocation d’assister l’UA pour cerner les défis sécuritaires auxquels le continent fait face. Cette session de deux jours a été précédée par une réunion du Groupe des experts (GdE), composé des représentants permanents de chaque membre du Cissa.

Prévues au mois de juin de chaque année, les sessions du Cissa ont également pour fonction de préparer les sommets de l’UA. Le document final des travaux sera ainsi soumis aux chefs d’État africains qui se retrouveront à la mi-juillet à Addis Abeba.

Huis clos

Comme il s’agit d’intelligence et de renseignement, nul n’est besoin de préciser que l’intégralité des travaux se déroulent à huis clos. Et pas besoin de sortir de Saint-Cyr non plus pour deviner qu’une grande partie des discussions ont tourné autour du problème du Nord-Mali. De tous les chefs de services de sécurité, le colonel Sidi Alassane Touré, directeur général de la Sécurité d’État du Mali (DGSE), a été le plus sollicité par ses pairs.

Les travaux devraient prendre fin le 27 juin par l’adoption d’une déclaration dont une grande partie devrait être consacrée à la crise malienne.

_______

Par Cherif Ouazani, envoyé spécial à Alger

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Recep Tayyip Erdogan effectuait, mercredi et jeudi, une visite officielle en Algérie, accompagné d'une forte délégation de ministres et d'hommes d'affaires. Un sommet Turquie-Afrique se tient en ce mome[...]

Football - Algérie : joue-la comme Gourcuff...

Nommé juste après le glorieux Mondial des Fennecs, le successeur du bouillant Vahid Halilhodzic n'avait jusque-là jamais dirigé de sélection nationale. Pour un coup d'essai, c'est un coup[...]

Cinéma - "L'Oranais" : il était une fois l'Algérie

Très ambitieux, le nouveau film de Lyes Salem, L'Oranais, est une fresque romanesque évoquant sans tabou trente années d'histoire - et une tentative pour se réapproprier la mémoire du[...]

Chute du cours du pétrole : qui perd, qui gagne en Afrique ?

Depuis quelques mois, le cours de l'or noir dégringole. Les pays producteurs africains s'inquiètent pour l'équilibre de leurs budgets. Mais il n'y aura pas que des perdants.[...]

Algérie : après son hospitalisation, Bouteflika reçoit des ambassadeurs à Alger

Vingt-quatre heures après sa brève hospitalisation de deux jours à Grenoble, non confirmée par la présidence algérienne, Abdelaziz Bouteflika a reçu dimanche quatre nouveaux[...]

Téléphérique : Poma créera bientôt une filiale en Algérie

 Après Alstom et Renault, un autre géant français s'apprête à s'installer en Algérie. Le leader mondial du téléphérique Poma compte y créer une filiale avec[...]

Abdelaziz Bouteflika a quitté la France après une brève hospitalisation

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, affaibli depuis un AVC en 2013 et dont l'état de santé fait l'objet de rumeurs récurrentes, a quitté la France samedi après une[...]

Algérie : la règle des 51 %-49 % abrogée ?

Instaurée il y a cinq ans, la règle dite des 51 %-49 % pourrait être abandonnée à la faveur de l'adoption d'un nouveau code des investissements - actuellement en cours d'élaboration.[...]

Algérie : Abdelaziz Bouteflika hospitalisé en France dans une clinique de Grenoble

Le chef de l'État algérien, Abdelaziz Bouteflika, est hospitalisé dans une clinique de Grenoble, selon les informations du quotidien régional "Le Dauphiné Libéré",[...]

Les entreprises algériennes désormais autorisées à investir à l'étranger

 Désormais, toutes les entreprises de droit algérien peuvent convertir des dinars afin d'investir à l’étranger. Un privilège jusque-là réservé à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers