Extension Factory Builder
26/06/2012 à 18:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le colonel Sidi Alassane Touré, directeur général de la Sécurité d’État du Mali (DGSE). Le colonel Sidi Alassane Touré, directeur général de la Sécurité d’État du Mali (DGSE). © Emmanuel Daou Bakary, pour J.A.

Le Comité intergouvernemental des services de sécurité africains (Cissa) se réunissait à Alger du 26 au 27 juin. L'occasion de préparer le prochain sommet de l'UA, et de faire le point sur la crise malienne.

C’est en grande pompe que s’est ouvert, le 26 juin à Alger, dans un hôtel el-Aurassi rénové, la neuvième session du Comité inter-gouvernemental des services de sécurité africains (Cissa), une structure qui regroupe les patrons du renseignement de 50 États membres de l’Union africaine (UA). C’est d’ailleurs en présence de Jean Ping, président de la Commission de l’UA, que le premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, a inauguré les travaux de cette session avec pour thème : « Travaillons ensemble pour faire face aux défis sécuritaires nationaux, régionaux et continentaux grâce à l’ancrage historique et à la solidarité ».

Créé le 26 août 2004 à Abuja, le Cissa est un mécanisme d’échanges d’informations et d’analyses. Il a pour vocation d’assister l’UA pour cerner les défis sécuritaires auxquels le continent fait face. Cette session de deux jours a été précédée par une réunion du Groupe des experts (GdE), composé des représentants permanents de chaque membre du Cissa.

Prévues au mois de juin de chaque année, les sessions du Cissa ont également pour fonction de préparer les sommets de l’UA. Le document final des travaux sera ainsi soumis aux chefs d’État africains qui se retrouveront à la mi-juillet à Addis Abeba.

Huis clos

Comme il s’agit d’intelligence et de renseignement, nul n’est besoin de préciser que l’intégralité des travaux se déroulent à huis clos. Et pas besoin de sortir de Saint-Cyr non plus pour deviner qu’une grande partie des discussions ont tourné autour du problème du Nord-Mali. De tous les chefs de services de sécurité, le colonel Sidi Alassane Touré, directeur général de la Sécurité d’État du Mali (DGSE), a été le plus sollicité par ses pairs.

Les travaux devraient prendre fin le 27 juin par l’adoption d’une déclaration dont une grande partie devrait être consacrée à la crise malienne.

_______

Par Cherif Ouazani, envoyé spécial à Alger

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Manuel Valls, le Premier ministre français, et Christiane Taubira, la garde des Sceaux, seraient attendus en visite officielle à Alger avant la fin de l'année.L'occasion pour les familles des moines [...]

Algérie : 1er novembre 1954, retour sur la "Toussaint rouge" de l'indépendance

Il y a soixante ans éclatait officiellement la guerre d'Algérie. Restée dans les mémoires comme la "Toussaint rouge", le 1er novembre 1954 est gravé dans les mémoires comme le [...]

1er novembre 1954 : le texte intégral de la déclaration du Secrétariat général du FLN

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1954, le Front de libération nationale algérien diffusait une déclaration portant sur l'insurrection face à l'occupation française. En voici le texte[...]

L'Algérie, diplomate au long cours

Principal artisan du dialogue intermalien, Alger a été mandaté pour piloter la médiation entre les belligérants libyens. Un rôle de facilitateur dans lequel le pays a toujours[...]

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Les milieux de terrain Guy Lusadisu - qui a remporté deux fois le trophée avec le TP Mazembe - et Toufik Zerara sont deux des hommes forts de l’AS Vita Club et de l’ES Sétif, qui[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Algérie - France : où en est l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Au lendemain de l'opération d'exhumation des restes des crânes des sept moines de Tibhirine, assassinés en 1996 en Algérie, où en est l'enquête ? Décryptage avec notre journaliste[...]

Algérie : l'intouchable Abdelghani Hamel

Ses propres troupes se sont retournées contre lui. Mais le chef de la police nationale Abdelghani Hamel peut compter sur le soutien du président Bouteflika.[...]

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines[...]

Algérie : l'autoroute sans fin

Censée relier le pays à ses voisins - le Maroc à l'ouest et la Tunisie à l'est -, elle devait être livrée intégralement à la fin de 2009. Mais un scandale de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers