Extension Factory Builder
26/06/2012 à 09:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une ambulance du Croissant rouge palestinien, en 2011. Une ambulance du Croissant rouge palestinien, en 2011. © Jaafar Ashtiyeh/AFP/Archives

Du personnel humanitaire du Croissant rouge qatari est déployé au Nord-Mali. Sous la protection, semble-t-il, du Mujao, un mouvement djihadiste dissident d'Aqmi.

Quel jeu joue le Qatar dans le Sahel ? La question, ainsi que celle concernant le rôle des grandes multinationales avides de matières premières, taraudent les esprits de nombreux Maliens confrontés à la partition de fait de leur pays. La présence d'humanitaires qataris au Nord-Mali ne sera sans doute pas pour les rassurer.

De fait, au moins quatre membres du Croissant-Rouge du Qatar séjournent depuis le week-end dernier dans le nord du Mali. Objectif officiel : évaluer les besoins humanitaires de cette zone victime d'une crise alimentaire et soumise à l'action des groupes armés indépendantistes et/ou terroristes. « Nous sommes venus à Gao [nord-est du Mali, NDLR] pour évaluer les besoins des populations en matière de santé et de fourniture en eau et en électricité. Nous allons repartir très bientôt pour revenir avec le nécessaire », a affirmé par téléphone à l'AFP un de ces humanitaires qui s'est simplement présenté comme Rachid.

S'exprimant en anglais, le dénommé Rachid n'a pas souhaité commenter des informations de presse faisant état de soutien du Qatar aux groupes islamistes dominants, dont Ansar Eddine, au détriment des rebelles indépendantistes touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA).

"Seulement pour aider"

« Nous, nous sommes le Croissant rouge du Qatar, et nous sommes là seulement pour aider les populations, il n'y a rien d'autre », a-t-il déclaré. Mais selon des sources concordantes à Gao, les humanitaires qataris sont arrivés le week-end dernier dans cette ville du Nord-Mali par voie terrestre en provenance du Niger et leur sécurité serait assurée par le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), un groupe dissident d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui a revendiqué l'enlèvement de diplomates algériens à Gao.

Un membre du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion touarègue) qui participe à des négociations à Ouagadougou avec la médiation burkinabè dans la crise malienne, a regretté ce soutien du Qatar au Mujao. « Le Qatar a donné un appui, sous couvert humanitaire, au Mujao. C'est surtout des vivres qui sont en train d'être distribués, notamment, huile, sucre, riz, thé », a-t-il déclaré. « Le Qatar aide ainsi le Mujao à se rapprocher des populations ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Moussa Mara : 'Il n'y aura pas de prime à l'impunité' au Mali

Moussa Mara : "Il n'y aura pas de prime à l'impunité" au Mali

Les priorités du Premier ministre malien, Moussa Mara ? La réforme territoriale, la reprise de l'aide du FMI et les négociations avec les groupes armés. Un domaine où il joue la carte de [...]

Mali : Casques bleus tchadiens excédés

Le 18 septembre, cinq Casques bleus tchadiens de la Minusma ont été tués au passage de leur véhicule sur un engin explosif dans les environs d'Aguelhok. C'est la troisième attaque[...]

Hajj : l'Afrique de l'Ouest dans les starting-blocks

Le Mali bénéficie cette année d'un quota de 9 000 pèlerins. À la différence du Sénégal, 90 % d'entre eux sont encadrés par des organismes [...]

Mali : grand nettoyage à Bamako

Pour revenir dans les bonnes grâces du FMI après plusieurs impairs difficilement justifiables, le Mali met les bouchées doubles pour sanctionner les fonctionnaires indélicats.[...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Terrorisme au Mali : identification de Meherig Djafar, le coup de pouce d'Interpol

La récente identification au Mali du jihadiste algérien Meherig Djafar démontre l'importance de la technologie dans la lutte contre le terrorisme.[...]

À Bamako, plusieurs milliers de manifestants disent non à la partition du Mali

Entre deux et trois milles personnes ont défilé jeudi à Bamako pour dénoncer toute velléité de partition du Mali.[...]

Christian Josz (FMI) : "Notre mission au Mali a été un grand succès"

Du 12 au 25 septembre, une mission du Fonds monétaire international a séjourné à Bamako pour faire la lumière sur un marché de 69 milliards de F CFA passé de gré à[...]

Mali - Ousmane Diarra : "Les jihadistes instrumentalisent la pureté de l'enfant"

Dans son troisième roman, La Route des clameurs, le conteur malien revient sur la terreur qui s'est abattue sur son pays. Et dissèque comment la folie s'est emparée des hommes.[...]

Suspense et morosité

L'enthousiasme qui avait saisi les acteurs économiques maliens après le sommet de Bruxelles, en mai 2013, au cours duquel une aide internationale de 4 milliards de dollars (3,25 milliards[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers