Extension Factory Builder
26/06/2012 à 09:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une ambulance du Croissant rouge palestinien, en 2011. Une ambulance du Croissant rouge palestinien, en 2011. © Jaafar Ashtiyeh/AFP/Archives

Du personnel humanitaire du Croissant rouge qatari est déployé au Nord-Mali. Sous la protection, semble-t-il, du Mujao, un mouvement djihadiste dissident d'Aqmi.

Quel jeu joue le Qatar dans le Sahel ? La question, ainsi que celle concernant le rôle des grandes multinationales avides de matières premières, taraudent les esprits de nombreux Maliens confrontés à la partition de fait de leur pays. La présence d'humanitaires qataris au Nord-Mali ne sera sans doute pas pour les rassurer.

De fait, au moins quatre membres du Croissant-Rouge du Qatar séjournent depuis le week-end dernier dans le nord du Mali. Objectif officiel : évaluer les besoins humanitaires de cette zone victime d'une crise alimentaire et soumise à l'action des groupes armés indépendantistes et/ou terroristes. « Nous sommes venus à Gao [nord-est du Mali, NDLR] pour évaluer les besoins des populations en matière de santé et de fourniture en eau et en électricité. Nous allons repartir très bientôt pour revenir avec le nécessaire », a affirmé par téléphone à l'AFP un de ces humanitaires qui s'est simplement présenté comme Rachid.

S'exprimant en anglais, le dénommé Rachid n'a pas souhaité commenter des informations de presse faisant état de soutien du Qatar aux groupes islamistes dominants, dont Ansar Eddine, au détriment des rebelles indépendantistes touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA).

"Seulement pour aider"

« Nous, nous sommes le Croissant rouge du Qatar, et nous sommes là seulement pour aider les populations, il n'y a rien d'autre », a-t-il déclaré. Mais selon des sources concordantes à Gao, les humanitaires qataris sont arrivés le week-end dernier dans cette ville du Nord-Mali par voie terrestre en provenance du Niger et leur sécurité serait assurée par le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), un groupe dissident d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui a revendiqué l'enlèvement de diplomates algériens à Gao.

Un membre du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion touarègue) qui participe à des négociations à Ouagadougou avec la médiation burkinabè dans la crise malienne, a regretté ce soutien du Qatar au Mujao. « Le Qatar a donné un appui, sous couvert humanitaire, au Mujao. C'est surtout des vivres qui sont en train d'être distribués, notamment, huile, sucre, riz, thé », a-t-il déclaré. « Le Qatar aide ainsi le Mujao à se rapprocher des populations ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Les cinq humanitaires maliens, dont quatre employés du Comité international de la Croix-Rouge au Mali, capturés le 8 février ont été libérés jeudi par l'armée fran&cce[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Mali - France : le ton monte

Les rapports entre le Mali et la France sont exécrables depuis plusieurs mois. Plus récemment, l'"affaire" Tomi et, surtout, la situation à Kidal n'arrangent rien.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Mali : un nouveau gouvernement pour relancer la réconciliation

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a nommé les membres du gouvernement dirigé par le nouveau Premier ministre Moussa Mara, une équipe resserrée dont l'une des principales[...]

Journalistes de RFI assassinés au Mali : des juges français vont enquêter

Des juges d'instruction parisiens vont enquêter sur l'assassinat au Mali fin 2013 des deux journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Mali : le nouveau gouvernement formé, le ministre de la Réconciliation remplacé

Le nouveau Premier ministre du Mali, Moussa Mara, a formé son gouvernement, dans lequel ne figure plus le ministre sortant de la Réconciliation, remplacé par l'ex-chef de la diplomatie, selon un[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers