Extension Factory Builder
26/06/2012 à 09:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une ambulance du Croissant rouge palestinien, en 2011. Une ambulance du Croissant rouge palestinien, en 2011. © Jaafar Ashtiyeh/AFP/Archives

Du personnel humanitaire du Croissant rouge qatari est déployé au Nord-Mali. Sous la protection, semble-t-il, du Mujao, un mouvement djihadiste dissident d'Aqmi.

Quel jeu joue le Qatar dans le Sahel ? La question, ainsi que celle concernant le rôle des grandes multinationales avides de matières premières, taraudent les esprits de nombreux Maliens confrontés à la partition de fait de leur pays. La présence d'humanitaires qataris au Nord-Mali ne sera sans doute pas pour les rassurer.

De fait, au moins quatre membres du Croissant-Rouge du Qatar séjournent depuis le week-end dernier dans le nord du Mali. Objectif officiel : évaluer les besoins humanitaires de cette zone victime d'une crise alimentaire et soumise à l'action des groupes armés indépendantistes et/ou terroristes. « Nous sommes venus à Gao [nord-est du Mali, NDLR] pour évaluer les besoins des populations en matière de santé et de fourniture en eau et en électricité. Nous allons repartir très bientôt pour revenir avec le nécessaire », a affirmé par téléphone à l'AFP un de ces humanitaires qui s'est simplement présenté comme Rachid.

S'exprimant en anglais, le dénommé Rachid n'a pas souhaité commenter des informations de presse faisant état de soutien du Qatar aux groupes islamistes dominants, dont Ansar Eddine, au détriment des rebelles indépendantistes touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA).

"Seulement pour aider"

« Nous, nous sommes le Croissant rouge du Qatar, et nous sommes là seulement pour aider les populations, il n'y a rien d'autre », a-t-il déclaré. Mais selon des sources concordantes à Gao, les humanitaires qataris sont arrivés le week-end dernier dans cette ville du Nord-Mali par voie terrestre en provenance du Niger et leur sécurité serait assurée par le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), un groupe dissident d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui a revendiqué l'enlèvement de diplomates algériens à Gao.

Un membre du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion touarègue) qui participe à des négociations à Ouagadougou avec la médiation burkinabè dans la crise malienne, a regretté ce soutien du Qatar au Mujao. « Le Qatar a donné un appui, sous couvert humanitaire, au Mujao. C'est surtout des vivres qui sont en train d'être distribués, notamment, huile, sucre, riz, thé », a-t-il déclaré. « Le Qatar aide ainsi le Mujao à se rapprocher des populations ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : l'ONU appelle les groupes rebelles à parapher l'accord d'Alger

Mali : l'ONU appelle les groupes rebelles à parapher l'accord d'Alger

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé mercredi les groupes armés du nord du Mali à signer l'accord de paix conclu dimanche à Alger. Cet accord encore inachevé a ét&eacu[...]

Mali : le Gatia, drôle de milice

Le Groupe autodéfense touareg imghad et alliés (Gatia) est devenu incontournable dans le Nord-Mali, mais son statut n'est pas clair. La présence de soldats dans une Mission de formation de l'UE prouverait[...]

Mali : les ravisseurs de Lazarevic, libres comme l'air...

Alors que le président Ibrahim Boubacar Keïta promettait de les traquer, après les avoir libérés, les auteurs de l'enlèvement de Serge Lazarevic et Philippe Verdon se promènent au vu[...]

Mali : vers un accord de paix définitif ?

Le 5e et dernier round des négociations intermaliennes de paix engagées en juillet à Alger se sont soldées dimanche par un accord inachevé, paraphé par le gouvernement mais pas par[...]

Un accord de paix au Mali signé avec une partie des groupes armés

Le gouvernement malien a signé dimanche à Alger avec une partie des groupes armés du nord du pays un "accord de paix et de réconciliation" pour mettre fin aux violences.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Mali : procès en vue pour Sanogo

Attendu depuis des mois, le procès d'Amadou Haya Sanogo et de plusieurs autres membres de l'ex-junte malienne pourrait se tenir prochainement. "Peut-être en juin", estime une source judiciaire[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120626090318 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120626090318 from 172.16.0.100