Extension Factory Builder
26/06/2012 à 08:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ex-Premier ministre libyen al-Baghdadi al-Mahmoudi a été extradé vers la libye. L'ex-Premier ministre libyen al-Baghdadi al-Mahmoudi a été extradé vers la libye. © AFP

Particulièrement virulent à l’égard des autorités tunisiennes, Me Marcel Ceccaldi, l’avocat français de l’ex-Premier ministre libyen Baghdadi Mahmoudi, a estimé lundi 26 juin que l’extradition de son client vers la Libye est illégale.

En décidant dimanche, à l'aube, d’extrader l’ex-Premier ministre libyen Baghdadi Mahmoudi, « la Tunisie s'est mise en marge des principes du droit international et des textes internationaux qu'elle a pourtant signés », a estimé lundi 26 juin son avocat français, Me Marcel Ceccaldi.  Ce dernier affirme que son client a été sorti en catimini de prison dimanche vers 05H00, puis emmené par hélicoptère vers un aéroport au sud de Carthage, d'où il aurait été transféré à Sfax, où l'attendait un avion libyen.

« Il s'agit d'une extradition vers un État voyou de la part d'un gouvernement qui a des pratiques de voyous », a déclaré l'avocat français, déplorant le « double langage du gouvernement islamiste tunisien ». « Ce gouvernement parle de démocratie, de libertés et de droits de l'homme mais dans la pratique, ils n'ont de cesse que de les violer car en Tunisie, aux termes des textes applicables, c'est le président de la République qui doit signer le décret d'extradition », a-t-il poursuivi.

Particulièrement virulent à l’égard des autorités tunisiennes, il a estimé que l’extradition de son client était illégale. D’abord parce qu'elle n'a pas été validée par le président tunisien. Ensuite parce que la Cour africaine des droits de l'homme était saisie d'un recours contre cette extradition. « Organiser ce véritable rapt alors que la CADH était saisie relève de pratiques de gangsters et de voyous », a-t-il ajouté, précisant avoir vu son client pour la dernière fois le 16 juin.

La décision du chef du gouvernement Hamadi Jebali d'extrader l'ex-Premier ministre libyen a déclenché la première grave crise au sein du triumvirat. S’étant publiquement opposé à son exécution, le président Moncef Marzouki a publié dimanche soir un communiqué extrêmement virulent, dénonçant une extradition « illégale » qui « ternit l'image de la Tunisie dans le monde ». Le communiqué rend également Hamadi Jebali « responsable » de tout ce qui pourrait arriver à l'ex-Premier ministre libyen. D'après un de ses conseillers, il n'aurait pas été prévenu et aurait appris la nouvelle par la presse.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Mohamed al-Zehawi est mort, confirme le groupe terroriste libyen Ansar al-Charia qu'il dirigeait

Mohamed al-Zehawi est mort, confirme le groupe terroriste libyen Ansar al-Charia qu'il dirigeait

Le groupe libyen Ansar al-Charia, classé comme "terroriste" par les Etats-Unis et l'ONU, a confirmé samedi soir dans un communiqué la mort de son chef Mohamed al-Zehawi, annoncée plus t&ocir[...]

Annonces de cessez-le-feu en Libye, le début d'une sortie de crise ?

Emboîtant le pas à la coalition de milices Fajr Libya, l'armée libyenne a annoncé dimanche 18 janvier un cessez-le-feu dans le pays. Objectif : donner une petite chance à des négociations[...]

Libye : l'armée annonce à son tour un cessez-le-feu

L'armée libyenne a annoncé dimanche un cessez-le-feu, comme l'a fait il y a deux jours la milice Fajr Libya, pour soutenir les négociations de Genève en faveur d'un règlement du conflit qui[...]

Libye : le Conseil de sécurité salue l'annonce d'un cessez-le-feu

Le Conseil de sécurité de l'ONU a salué samedi l'annonce par une coalition de milices, notamment islamistes, d'un cessez-le-feu en Libye et a menacé de sanctions ceux qui feraient obstacle aux efforts[...]

Libye : des barils et des balles

Principale source de revenus de l'État libyen, l'or noir est plus que jamais au coeur de la guerre sans merci que se livrent les différentes factions qui se disputent le pouvoir.[...]

Libye : le contenu de l'accord signé à Genève entre les parties en conflit

Après 48 heures de discussions, les protagonistes du conflit armé en Libye sont parvenus à un accord à Genève sur la fin des hostilités et la formation d'un gouvernement d'unité[...]

Diplomatie : l'ONU peut-elle trouver une solution politique à la crise libyenne ?

Alors que l'option militaire est dans toutes les bouches, l'ONU réunit depuis mercredi à Genève les parties libyennes en conflit pour tenter de trouver une solution politique à la crise.[...]

Libye : négociations à Genève pour sortir de la crise politique

Une rencontre des parties en conflit en Libye doit commencermercredi après-midi à Genève sous l'égide de l'ONU pour tenter de trouver une solution à la crise politique.[...]

Libye : réunion à Genève pour essayer de ramener la paix

 Les parties en conflit en Libye doivent se rencontrer la semaine prochaine à Genève sous l'égide de l'ONU en vue mettre fin aux violences et à la crise politique. Mais l'issue de ce dialogue[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces