Extension Factory Builder
22/06/2012 à 16:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des Égyptiens passent devant des chars de l’armée dans une rue du Caire, le 22 mai 2012. Des Égyptiens passent devant des chars de l’armée dans une rue du Caire, le 22 mai 2012. © Mahmud Hams/AFP

Le Conseil suprême des forces armées (CSFA), au pouvoir en Égypte, a critiqué l’annonce des résultats non officiels de la présidentielle, affirmant qu’il agirait avec fermeté contre toute atteinte aux intérêts publics et privés.

Les résultats non officiels annoncés par les deux candidats à l’élection présidentielle ont causé des tensions dans la rue égyptienne, a indiqué le Conseil suprême des forces armées (CSFA), dans un communiqué lu à la télévision.

Depuis plusieurs jours déjà, les deux finalistes de la présidentielle, l’ancien Premier ministre de Moubarak, Ahmed Shafiq, et le candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi, ont pronostiqué leur victoire, se basant sur des statistiques et des sondages d’opinions réalisés par leur équipe de campagne lors du scrutin.

L’incertitude demeure, puisque l’annonce officielle des résultats définitifs de la présidentielle égyptienne, qui devait avoir lieu le 21 juin, a été repoussée sine die par la Commission électorale, qui estime avoir besoin d’un délai supplémentaire pour examiner les recours déposés par les deux candidats.

L'usage de la force n'est pas exclu

« L’armée agira avec la plus grande fermeté face à toute tentative de porter atteinte aux intérêts publics et privés », a par ailleurs indiqué le CSFA dans son communiqué.

Insistant sur son respect du droit de manifester pacifiquement sans mettre en danger les intérêts publics et privés, l’armée a également appelé tous les acteurs de la vie politique égyptienne à éviter toute action qui mettrait en danger la sécurité du pays.

Des propos qui interviennent à l'heure où des milliers de manifestants sont rassemblés, place Al-Tahrir au Caire. Un sit-in a été organisé, à l’appel des Frères musulmans, qui ont menacé le pouvoir militaire de confrontation avec le peuple si leur candidat n’était pas reconnu vainqueur de la présidentielle.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Gaza : vers un accord a minima entre Israël et les Palestiniens ?

Gaza : vers un accord a minima entre Israël et les Palestiniens ?

Israéliens et Palestiniens se sont mis d'accord lundi soir sur la prolongation de vingt-quatre heures du cessez-le-feu en vigueur à Gaza. Cette décision adoptée in extremis, peu avant l'expiration de la[...]

Égypte : trois morts dans des heurts en marge de manifestations pro-Morsi

Trois personnes ont péri vendredi en Égypte dans des heurts en marge de manifestations des partisans du président déchu Mohamed Morsi, a affirmé un responsable de la sécurité, au[...]

Égypte : trois morts dans la répression de la commémoration des massacres de 2013

Au moins trois personnes ont été tuées jeudi au Caire en marge de manifestations des partisans du président déchu Mohamed Morsi qui ont peiné à mobiliser à l'occasion du[...]

Fatma, survivante de Rabaa : "Il y avait du sang partout"

Il y a un an, les autorités égyptiennes dispersaient dans le sang deux sit-ins en soutien à Mohamed Morsi, sur les places Nahda et Rabaa. Une répression d’une rare violence que HRW a[...]

Sissi et le massacre de Rabaa al-Adawiya, le Tian'anmen égyptien

Selon l’ONG de défense des droits de l’homme Human Rights Watch, la tuerie de Rabaa al-Adawiya, perpétrée il y a tout juste un an contre des partisans des Frères musulmans, est[...]

Gaza : prolongation de la trêve pendant cinq jours

Après de nouveaux raids aériens sur Gaza en riposte à des tirs de roquettes, l'Égypte a annoncé mercredi soir la prolongation pour une durée de cinq jours de la trêve entre[...]

Égypte : un an après, Sissi veut tourner la page des massacres d'août 2013

Le 14 août 2013, une répression terrible s’est abattue sur les partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi. Un an après, le maréchal au pouvoir, Abdel Fattah al-Sissi, veut[...]

Répression des Frères musulmans : deux dirigeants de HRW interdits de séjour en Égypte

L'ONG Human Rights Watch (HRW) a annoncé lundi que deux de ses directeurs ont été interdits d'entrer en Égypte où ils devaient présenter un rapport sur la sanglante répression[...]

DP World en pleine tourmente sur le continent

Alors qu'il aligne les bonnes performances à travers le monde, en Afrique, le troisième opérateur portuaire mondial collectionne les ennuis et les scandales. Le dernier en date, à Djibouti,[...]

L'Égypte finit d'éradiquer les Frères musulmans de la scène politique

L'Égypte a achevé samedi d'éradiquer les Frères musulmans de la scène politique en prononçant la dissolution de leur branche politique plus d'un an après que l'armée a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers