Extension Factory Builder
22/06/2012 à 14:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La Une du J.A. n° 2685. La Une du J.A. n° 2685. © J.A.

Dans son n°2685 en kiosques du 24 au 30 juin, Jeune Afrique revient sur les relations tendues entre les islamistes et les artistes au Maroc. Franche hostilité ou méfiance, en tout cas les relations ne sont pas au beau fixe. Certains s'inquiètent déjà du spectre d'un "ordre halal".

Depuis leur victoire aux législatives de novembre dernier, cadres et ministres du Parti de la justice et du développement (PJD) multiplient déclarations fracassantes, anathèmes et appels pour un « art propre », dirigeant leurs critiques contre les spectacles immoraux, certains films et des spectacles dispendieux.

Une situation qui pousse de nombreux artistes et militants culturels à tirer la sonnette d'alarme, même si la situation est moins préoccupante qu'en Tunisie, où de violents incidents ont récemment interrompu une exposition d'art contemporain, ou encore qu’au Nord-Mali, avec les récentes attaques contre la culture à Tombouctou (et les scènes de flagellation en place publique).

À lire aussi dans J.A. n° 2685

Sénégal - La grande interview de Macky Sall : « Avec moi, tout va changer ».

Côte d’Ivoire : la réconciliation impossible ?

Difficile de faire la paix, un an après la fin de la crise postélectorale. Les attaques répétées dans l’Ouest et la violence du débat politique à Abidjan n’aident pas. Pas plus que les accusations de complot portées contre des proches de l’ancien président..

Le chaud et le froid

Conscient de l'inquiétude que suscitent les islamistes, l'historien Mohammed Ennaji rappelle dans une tribune qu'« ils continuent toujours à souffler le chaud et le froid, à alterner la menace et le compromis, à chaque fois que se profile un événement qui peut donner lieu à un discours incendiaire. » Pour l'essayiste, c'est bel et bien « la destruction en règle de l'école publique qui a causé la faillite culturelle du Maroc. »

La polémique est d'ailleurs nourrie par les récentes condamnations d'artistes proches du mouvement du 20 février. Le rappeur Mouad Lhaqed et le poète Younes Belkhdim viennent ainsi d'écoper respectivement de peines de prisons d'un an et deux ans, sans que leur condamnation ne puisse être imputée au gouvernement PJD. « Entre le marteau des sécuritaires et l’enclume des islamistes, la liberté d’expression s’amenuise. »

Un débat à lire dans Jeune Afrique n° 2685, en kiosques du 24 au 30 juin.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Le Maroc hôte du deuxième Forum mondial des droits de l'homme

Le Maroc hôte du deuxième Forum mondial des droits de l'homme

Du 27 au 30 novembre, le Maroc organise le Forum mondial des droits de l'homme. Un événement chargé de symboles pour un pays qui sort d'un passé marqué par de nombreuses violations des droits h[...]

Football : les fédérations d'Afrique australe boudent le Maroc

Dans un communiqué publié le 22 novembre, les fédérations d'Afrique australe expliquent qu'elles déclinent l'invitation de Rabat à venir assister, en décembre, à la Coupe du[...]

Entrepreneuriat : le prochain GES aura lieu en Afrique subsaharienne

 Organisée à Marrakech du 19 au 21 novembre, la cinquième édition du GES a connu un franc succès. Plus de 6000 participants ont pris part à l'événement, qui reviendra[...]

Maroc : CGI entame sa sortie de la Bourse de Casa

Le holding CDG Développement vient de déposer un projet d'offre publique de retrait sur les titres CGI. L'autorité de marché a dix jours pour statuer sur le projet. Les premiers détails d'une[...]

Maroc : le corps du délit

En se mettant elles-mêmes en scène, de jeunes artistes marocaines bousculent les stéréotypes liés au statut de la femme. Issues d'une génération décomplexée par[...]

État islamique : Fatiha Mejjati, la veuve noire

Les combattants marocains de l'État islamique (EI) ont leur star. Son nom : Fatiha Mejjati, veuve de Karim Mejjati, membre d'Al-Qaïda tombé en Arabie saoudite en avril 2005. Véritable[...]

Maroc : enquête sur le contrat controversé de Sicpa

Au Maroc, la société suisse chargée du marquage fiscal des boissons et du tabac est loin de faire l'unanimité. Outre des tarifs jugés excessifs, l'opacité de sa gestion pose[...]

Maroc : inondations meurtrières dans le Sud

La région du Sud-est du Maroc a connu des intempéries exceptionnelles dimanche 23 novembre. Bilan provisoire : au moins 32 personnes tuées et 6 portées disparues.  [...]

Le Maroc face à la "Daesh connection"

Plus d'un millier de Marocains ont décidé de rejoindre les rangs de l'État islamique. Qui sont-ils ? Quelles sont leurs motivations ? Comment sont-ils recrutés ? Comment les autorités[...]

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers