Extension Factory Builder
22/06/2012 à 13:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alain Mabanckou peu après la remise du prix Renaudot, à Paris en novembre 2006. Alain Mabanckou peu après la remise du prix Renaudot, à Paris en novembre 2006. © Bertrand Guay/AFP

L'écrivain franco-congolais Alain Mabanckou a reçu le 21 juin le grand prix de la littérature Henri Gal de l'Institut de France. Une distinction récompensant l'ensemble de son oeuvre, déjà bien fournie.

L’Académie française a décerné le 21 juin son grand prix de la littérature Henri Gal, une récompense dotée de 40 000  euros, à l’écrivain franco-congolais Alain Mabanckou pour l’ensemble de son œuvre. Né à Pointe-Noire (Congo-Brazzaville) en 1966, détenteur d’un diplôme d’études approfondies en droit public de l’Université de Paris-Dauphine, l’heureux lauréat a publié son premier roman, Bleu-Blanc-Rouge, chez Présence africaine, en 1998. Un livre qui lui vaudra le Grand prix littéraire de l’Afrique noire.

Un autre de ses romans, Verre cassé (Seuil), salué par la critique, paraît en 2005. En tout, Mabanckou sera plusieurs fois primé, obtenant le prix des Cinq Continents de la Francophonie, un autre de Ouest-France/Étonnants voyageurs et celui de RFO. Et en 2006, il publie Mémoires de porc-épic (Seuil), qui est récompensé par le Renaudot.  

L’œuvre d’Alain Mabanckou, déjà abondante, comprend, outre des romans, de la poésie, des nouvelles et des essais. Elle a été traduite dans plusieurs langues, dont l’anglais, l’hébreu, l’italien, le coréen, l’espagnol… En septembre prochain, son nouveau roman, Tais-toi et meurs, paraîtra aux éditions La Branche. Cette année, il s’est lancé dans une nouvelle aventure : la production musicale avec un premier titre, Black Bazar - un clin d’œil à son ouvrage éponyme paru en 2009 au Seuil.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Congo (Brazzaville)

CAN 2015 : Congo, Côte d'Ivoire, Sénégal, Tunisie... faites vos jeux, rien n'est joué !

CAN 2015 : Congo, Côte d'Ivoire, Sénégal, Tunisie... faites vos jeux, rien n'est joué !

Alors qu’on ne sait pas encore où se déroulera la CAN 2015 (17 janvier-8 février) après la disqualification du Maroc, quelques grands noms du continent vont jouer une bonne partie de leur avenir[...]

Congo-Brazzaville : "elikia L", le nouveau smartphone de Vérone Mankou

La société VMK du jeune entrepreneur congolais Vérone Mankou a lancé lundi un nouveau produit sur le marché de la téléphonie mobile. Il s'agit du smartphone "elikia L" qui[...]

Boniface Mongo-Mboussa : "La littérature africaine a perdu de son pouvoir de subversion"

Critique, éditeur, responsable du salon africain du livre de Genève et auteur d'une biographie de l'écrivain Tchicaya U Tam'si, le Congolais Boniface Mongo-Mboussa revient sur les forces et les[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Congo : les grands électeurs renouvellent la moitié du Sénat

Les grands électeurs congolais votaient dimanche pour renouveler la moitié du Sénat, où le parti au pouvoir et ses alliés devraient conserver une majorité écrasante.[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Congo : la justice française confirme la mise en examen du général Norbert Dabira

La demande d'annulation de la mise en examen du général congolais Norbert Dabira pour crimes contre l'humanité, dans l'affaire dite des disparus du Beach de Brazzaville, a été rejetée[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers