Extension Factory Builder
22/06/2012 à 13:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alain Mabanckou peu après la remise du prix Renaudot, à Paris en novembre 2006. Alain Mabanckou peu après la remise du prix Renaudot, à Paris en novembre 2006. © Bertrand Guay/AFP

L'écrivain franco-congolais Alain Mabanckou a reçu le 21 juin le grand prix de la littérature Henri Gal de l'Institut de France. Une distinction récompensant l'ensemble de son oeuvre, déjà bien fournie.

L’Académie française a décerné le 21 juin son grand prix de la littérature Henri Gal, une récompense dotée de 40 000  euros, à l’écrivain franco-congolais Alain Mabanckou pour l’ensemble de son œuvre. Né à Pointe-Noire (Congo-Brazzaville) en 1966, détenteur d’un diplôme d’études approfondies en droit public de l’Université de Paris-Dauphine, l’heureux lauréat a publié son premier roman, Bleu-Blanc-Rouge, chez Présence africaine, en 1998. Un livre qui lui vaudra le Grand prix littéraire de l’Afrique noire.

Un autre de ses romans, Verre cassé (Seuil), salué par la critique, paraît en 2005. En tout, Mabanckou sera plusieurs fois primé, obtenant le prix des Cinq Continents de la Francophonie, un autre de Ouest-France/Étonnants voyageurs et celui de RFO. Et en 2006, il publie Mémoires de porc-épic (Seuil), qui est récompensé par le Renaudot.  

L’œuvre d’Alain Mabanckou, déjà abondante, comprend, outre des romans, de la poésie, des nouvelles et des essais. Elle a été traduite dans plusieurs langues, dont l’anglais, l’hébreu, l’italien, le coréen, l’espagnol… En septembre prochain, son nouveau roman, Tais-toi et meurs, paraîtra aux éditions La Branche. Cette année, il s’est lancé dans une nouvelle aventure : la production musicale avec un premier titre, Black Bazar - un clin d’œil à son ouvrage éponyme paru en 2009 au Seuil.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Congo (Brazzaville)

Congo - Elie Smith : 'Mes agresseurs étaient au téléphone avec quelqu'un'

Congo - Elie Smith : "Mes agresseurs étaient au téléphone avec quelqu'un"

Elie Smith, le journaliste camerounais de la télévision congolaise MNTV, dont il est directeur des études et de la planification, a été victime d’une violente agression dans la nuit du 9 a[...]

Hommage à Daniel Biyaoula

Christine Denizon est traductrice. Elle fut la compagne de l'écrivain congolais Daniel Biyaoula, décédé en mai dernier. Elle lui rend ici hommage, à l'occasion de l'anniversaire de sa naissance.[...]

Congo - Claude Le Roy : "La victoire a de nombreux amis"

Le Congo, qui a battu le Soudan (2-0) après s’être imposé au Nigeria (3-2), est une des sensations du début des qualifications pour la CAN 2015. Claude Le Roy, le sélectionneur des Diables[...]

Congo : Marcel Ntsourou condamné aux travaux forcés à vie

Accusé de rébellion et atteinte à la sécurité intérieure de l'État, l'ex-numéro deux des renseignements congolais, Marcel Ntsourou, a été condamné jeudi[...]

Afrique - France : Richard Attias, de Libreville à Marbella

Le publicitaire et homme d'affaires franco-marocain Richard Attias cultive ses réseaux au Congo comme au Gabon. On l'a vu ces dernières semaines non seulement à Libreville et à Marbella, lieu de[...]

La Sape au Congo, toutes griffes dehors

Excentriques, raffinés, décalés... Les rois de la sape du Congo rivalisent de style et d'originalité. Plus qu'une mode, un art très contemporain.[...]

NBA - Serge Ibaka : monstre du contre

À 24 ans, il est aujourd'hui l'un des tout meilleurs défenseurs de la NBA. Il y avait pourtant loin des rues de Brazzaville aux projecteurs américains.[...]

Mobutu, Bédié, Ben Ali... Ces chefs d'État africains qui ont fui leurs palais

Délogés par des coups d'État, des rébellions ou des révolutions, de nombreux chefs d'État africains ont définitivement quitté leurs palais dans des conditions parfois[...]

Congo : à Brazza, les artistes photographes la jouent collectif

Il y a dix ans, une poignée d'artistes amateurs congolais créait Génération Elili ("image", en lingala). Le groupe compte aujourd'hui 17 membres, tous photographes professionnels[...]

Audiovisuel congolais : des privées très cathodiques

Politique, divertissement, questions de société... Les nouvelles chaînes séduisent leur public en affichant leur spécificité. Cela suffira-t-il face à la concurrence publique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex