Extension Factory Builder
20/06/2012 à 08:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Blaise Compaoré (2e d) salue la délégation d'Ansar Dine, le 19 juin à Ouagadougou. Blaise Compaoré (2e d) salue la délégation d'Ansar Dine, le 19 juin à Ouagadougou. © Ahmed Ouaba/AFP

Alors que la Cedeao et l'Union africaine ne désespèrent pas d'obtenir le feu vert de l'ONU pour une intervention militaire au Nord-Mali, les négociations menées par le Burkina Faso continuent à Ouagadougou.

Le groupe islamiste Ansar Eddine ayant accepté le principe d'une médiation burkinabè dans la crise malienne suite à une rencontre formelle avec Blaise Compaoré lundi, les discussions se sont poursuivies mardi à Ouagadougou. « Nous poursuivons les échanges avec eux pour mieux leur expliquer notre position et celle de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cedeao) », a expliqué un proche de Compaoré venu retrouver la délégation des rebelles dans un grand hôtel de la capitale.

Blaise Compaoré avait appelé Ansar Eddine à rompre tout lien avec les « terroristes » d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). « Nous demandons au monde de nous comprendre, (...) nous nous battons au nom d'Allah. Nous, on n'est pas Al-Qaïda. L'islam interdit de prendre quelqu'un en otage » ou même « l'argent de la rançon d'un otage », a répondu Cheick Ag Wissa, porte-parole de la délégation islamiste.

Le noeud gordien de la charia

Même si elle a été supplantée en nombre et en force par Ansar Eddine, la rébellion touarègue du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) est également présente à Ouagadougou ou elle a envoyé une délégation après avoir elle aussi rencontré Compaoré le 9 juin. « Rien ne peut sortir de nos discussions tant qu'Ansar Dine réclame l'application de la charia et le djihad », affirme Magdi Ag Bohada, responsable du MNLA à Gao (Nord-Mali). Des propos qui confirment la division régnant au sein du mouvement entre les tendances laïque et islamiste.

Magdi Ag Bohada précise que le MNLA a « confiance » dans le Burkina Faso mais pas dans les autorités maliennes. L'objectif de la médiation burkinabè est de parvenir à un « agenda global de sortie de crise » qui se conclurait par des négociations générales entre groupes armés, communautés du Nord et autorités maliennes.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

La malédiction de la CAN 2015 frappe le Mali

La malédiction de la CAN 2015 frappe le Mali

La Côte d'Ivoire a égalisé en toute fin de match face au Mali (1-1) après avoir pris tous les risques. Les deux équipes sont au coude à coude dans un groupe qui n'a accouché que de m[...]

Deux ans après l'opération Serval, où en est l'armée malienne ?

Le 11 janvier 2013, l'armée française intervenait au Mali pour aider les militaires maliens à défendre leur territoire face à l'assaut des groupes jihadistes vers le sud du pays. Deux ans plus[...]

Le Mali refuse d'inhumer Amédy Coulibaly, le tueur de l'Hyper Cacher à Paris

Amédy Coulibaly, le preneur d'otages du supermarché casher de Paris, devait être enterré au Mali, pays où ses parents sont nés. Mais, selon le quotidien français "Le[...]

CAN 2015 : Le Mali et le Cameroun dos à dos

 Pas de vainqueur dans le choc entre le Mali et le Cameroun dans le groupe D (1-1). Les Aigles pensaient tenir leur victoire mais les Lions Indomptables ont égalisé en fin de partie. La "poule de la[...]

Mali : Modibo Keïta, un nouveau Premier ministre cool et old school

À peine nommé Premier ministre du Mali, Modibo Keïta a déjà réussi un exploit : contenter simultanément le gouvernement, l'opposition et les groupes armés. Cela[...]

Fin de l'épidémie d'Ebola au Mali

Après plus quarante jours de surveillance sans cas confirmés, le Mali en a officiellement fini dimanche avec l'épidémie d'Ebola sur son territoire.  [...]

Charlie Bathily

C'est l'histoire de deux hommes, maliens d'origine, au coeur du drame qui a saisi la France le 7 janvier. Le tueur de Juifs et le sauveur de Juifs, l'assassin et le juste, le Bambara et le Soninké, le[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Mali : attaque contre le camp de l'ONU à Kidal, un Casque bleu tchadien tué

Le camp de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) à Kidal, dans l'extrême nord-est du pays, a été samedi la cible d'une nouvelle attaque au cours de laquelle un Casque bleu tchadien a été[...]

Foot : le top 10 des joueurs à suivre pendant la CAN 2015

Déjà connus ou en quête de reconnaissance, certains joueurs vont profiter de la CAN 2015 pour tenter de frapper les esprits. Jeune Afrique en a sélectionnés dix, toutes nationalités[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120620084245 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120620084245 from 172.16.0.100