Extension Factory Builder
20/06/2012 à 08:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hosni Moubarak a régné sur l'Égypte entre 1981 et 2011. Hosni Moubarak a régné sur l'Égypte entre 1981 et 2011. © AFP

Après la confusion qui a régné sur son état de santé durant la nuit, Hosni Moubarak a finalement été déclaré dans le coma par de nombreuses sources médicales et militaires. Sa santé s'était brutalement dégradée après sa condamnation à la prison à perpetuité, le 2 juin, pour la mort de manifestants pendant la révolution de 2011.

Hosni Moubarak est-il « cliniquement mort », comme l'a annoncé dans la nuit l'agence officielle Mena ? Non, ont affirmé quelques instants plus tard des sources médicales et militaires qui confirment cependant que l'ex-raïs égyptien, 84 ans, est dans le coma après avoir été victime mardi d'une attaque cérébrale, obligeant l'équipe médicale à pratiquer une défibrillation cardiaque.

Sa santé s'était rapidement détériorée après sa condamnation à la prison à vie pour la mort de 850 manifestants durant la révolte qui a conduit à sa chute, en janvier-février 2011. Selon des sources médicales et ses avocats, il souffrait de dépression aiguë, de difficultés respiratoires et cardiaques, et d'hypertension. Un de ses avocats avait même parlé de cancer en 2011. Après le verdict de son procès, le 2 juin dernier, il avait été transféré dans la prison de Tora, en banlieue du Caire. Et le 11 juin, des sources médicales et militaires avaient déjà affirmé que des défibrillations avaient été pratiquées sur son coeur qui s'était arrêté à deux reprises.

Hosni Moubarak (g.), alors vice-président égyptien, au côté du président Anouar el-Sadate au Caire, le 6 octobre 1981.

© AFP

Faveurs de l'Occident

Né le 4 mai 1928 dans une famille de la petite bourgeoisie rurale du delta du Nil, Mohammed Hosni Moubarak a fait ses preuves dans l'armée est devenu commandant en chef des forces aériennes, puis vice-président en avril 1975. Mais il est arrivé au pouvoir à la faveur du vide laissé par l'assassinat de Anouar el-Sadate en 1981. Manquant de charisme, il avait cependant su s'imposer par la ruse, en développant un impressionnant appareil policier et un parti tentaculaire.

Il avait également su conserver les faveurs de l'Occident et des États-Unis en particulier, en jouant la carte de l'apaisement dans le conflit israélo-palestinien. Il avait notamment respecté les accords de paix avec Israël, signés par son prédécesseur en 1979.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : abandon des poursuites contre Moubarak, retour à l'ancien régime ?

Égypte : abandon des poursuites contre Moubarak, retour à l'ancien régime ?

En abandonnant les poursuites contre Hosni Moubarak pour meurtres de manifestants, la justice égyptienne a déçu les espoirs de la révolution. Mais faut-il pour autant parler de retour de l'ancie[...]

Un cinquième colosse d'Amenhotep III dévoilé en Égypte

Une immense statue du pharaon Amenhotep III a été dévoilée dimanche à Louxor, où trônent déjà quatre colosses du célèbre roi qui a régné[...]

Égypte : un nouveau groupe de 438 islamistes devant la justice militaire

Le parquet égyptien a déféré samedi devant la justice militaire un nouveau groupe de 438 partisans du président islamiste destitué Mohamed Morsi pour des violences meurtrières en[...]

Égypte : Alaa El Aswany, le héraut d'Al-Tahrir

Dans ses chroniques, le romancier égyptien Alaa El Aswany évoque la révolution, l'islam politique et ses frères humains. Rencontre avec un colosse jovial fidèle à son antienne :[...]

Terrorisme en Égypte : après la Grande-Bretagne, le Canada ferme son ambassade au public

Pour des raisons de sécurité, liées aux risques supposés d'attentats en Égypte, l'ambassade du Canada au Caire a suspendu lundi ses services au public. La veille, la Grande-Bretagne avait pris la[...]

Égypte : quatre islamistes condamnés à mort pour le meurtre de manifestants

Un tribunal égyptien a condamné à mort dimanche quatre membres des Frères musulmans, confrérie du président destitué par l'armée Mohamed Morsi, pour le meurtre de[...]

Coupe de la CAF : Al-Ahly arrache son 19e trophée dans le temps additionnel

Le club égyptien d'Al-Ahly a arraché la Coupe de la Confédération, son 19e trophée continental, des mains des Ivoiriens de Séwé San Pedro grâce à un but marqué[...]

Égypte : peine de mort confirmée pour sept islamistes accusés d'avoir tué 25 policiers

Un tribunal égyptien a confirmé samedi les condamnations à mort de sept islamistes reconnus coupables d'implication dans la mort de 25 policiers tués dans le Sinaï (nord-est) en 2013 et de[...]

France - Égypte : notre ami le raïs

Le président Sissi est loin de se distinguer par un comportement démocratique exemplaire. Mais, au nom des intérêts commerciaux et de la lutte antiterroriste, les Occidentaux ferment les yeux.[...]

Égypte : 188 nouvelles condamnations à mort d'opposants

La justice égyptienne a condamné mardi 188 personnes à mort pour le meurtre d'au moins 13 policiers lors de violences en août après la dispersion de sit-in de partisans du président[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers