Extension Factory Builder
19/06/2012 à 17:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'avocate australienne Melinda Taylor est soupçonnée d'espionnage. L'avocate australienne Melinda Taylor est soupçonnée d'espionnage. © AFP

La libération des quatre membres du personnel de la CPI, Me Melinda Taylor et ses collègues espagnol, russe et libanais, détenus depuis le 7 juin à Zenten, pourrait avoir lieu si la CPI présentait ses excuses aux autorités libyennes, a déclaré, mardi 19 juin, le ministre australien des Affaires étrangères, Bob Carr.

Après s’être rendu lundi en Libye, le ministre australien des Affaires étrangères, Bob Carr, s’est montré optimiste quant à la libération des quatre membres du personnel de la Cour pénale internationale (CPI), Me Melinda Taylor et ses collègues espagnol, russe et libanais, détenus depuis le 7 juin à Zenten (170 km au sud-ouest de Tripoli). « Je suis confiant dans le fait que le gouvernement libyen et même les autorités à Zenten souhaitent que les quatre détenus soient libérés », a-t-il déclaré mardi 19 juin, à la radio australienne ABC.

« L'affaire pourrait être dénouée si la CPI publiait un communiqué prenant en compte les inquiétudes des autorités libyennes et présentait ses excuses pour des consultations inadaptées en matière de protocole et de procédure », a-t-il précisé. Avant d'ajouter : « Et je pense avec une confiance raisonnable qu'avec des mots adéquats de la part de la Cour pénale internationale, elles (les autorités libyennes) répondront sans tarder ».

"Fausses éllégations"

Le ministre australien a indiqué que l’enquête de la justice libyenne était proche de son terme. L'Affaire est « ultrasensible » en Libye. Melinda Taylor a notamment été accusée d’avoir apporté, lors de sa rencontre avec le fils de Mouammar Kadhafi, un stylo-caméra et une lettre codée de l'ancien bras droit de Seif el-Islam, Mohammed Ismaïl, aujourd'hui en fuite. Mais pour le chef de la section des avocats à la CPI, Xavier-Jean Keita, « ce sont de fausses allégations ».

Dans un communiqué publié le 15 juin, la Cour précise que devant la CPI, un suspect peut faire valoir son « droit de communiquer librement et confidentiellement avec son conseil. Ce dernier droit peut notamment couvrir l'échange de documents. »

Bob Carr s’en est aussi pris à la CPI en estimant qu’elle « aurait pu mieux protéger ses employés, dont Melinda, si elle avait négocié les protocoles et les procédures avec les Libyens avant d'autoriser son personnel à se rendre en Libye ».

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Égypte : quand Sissi tacle la France au sujet du dossier libyen

Égypte : quand Sissi tacle la France au sujet du dossier libyen

Lors d'une rencontre au Caire avec une délégation française, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi n'a pas manqué de faire savoir ce qu'il pensait de la gestion par la France du doss[...]

Libye : violents combats entre milices rivales à Benghazi et à Tripoli

À Benghazi et à Tripoli, autour de l'aéroport, les combats se poursuivaient mercredi, alors que l'entrée en fonction du nouveau Parlement (à Benghazi) a été fixée au 4[...]

Libye : les islamistes minoritaires au Parlement

Les résultats définitifs des législatives libyennes ont été publiés lundi. Si les islamistes semblent minoritaires au sein du futur Parlement, ils pourraient toutefois se renforcer[...]

Libye : 47 morts en une semaine de combats à l'aéroport de Tripoli

En une semaine, plus de 47 personnes ont été tuées dans les affrontements entre milices rivales autour de l'aéroport de Tripoli, la capitale libyenne. Le pays se retrouve au bord d'une nouvelle guerre[...]

Libye : violents combats entre milices rivales autour de l'aéroport de Tripoli

De violents combats faisaient rage dimanche autour de l'aéroport de Tripoli, dont des milices rivales se disputent le contrôle depuis une semaine, sur fond de lutte d'influence qui risque de plonger la Libye dans[...]

Libye : violents combats à l'aéroport de Tripoli

De violents combats aux armes lourdes opposaient dimanche des milices rivales qui s'affrontent depuis une semaine pour le contrôle de l'aéroport de Tripoli, a indiqué à l'AFP un responsable de la[...]

Libye : reprise des combats à l'aéroport de Tripoli malgré l'annonce d'un cessez-le-feu

Des combats entre milices ont repris vendredi autour du site stratégique de l'aéroport de Tripoli, seulement quelques heures après l'annonce d'un cessez-le-feu.[...]

Libye : les milices signent un accord de cessez-le-feu à l'aéroport de Tripoli

Un accord de cessez-le-feu a été signé dans la nuit de jeudi à vendredi entre les milices qui s'affrontent depuis dimanche pour le contrôle de l'aéroport international de Tripoli, a[...]

Libye : cinq jours d'affrontement à Tripoli, l'aéroport endommagé

L'aéroport international de Tripoli est depuis dimanche le théatre d'affrontements entre groupes armés. Jeudi, le terminal a été très endommagé par des roquettes.[...]

Libye : Béchir Saleh, sponsor des islamistes ?

Des enquêteurs privés ont remis un rapport aux autorités libyennes selon lequel l'ancien directeur de cabinet de Moummar Kadhafi, Béchir Saleh, mènerait des opérations de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers