Extension Factory Builder
19/06/2012 à 17:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'avocate australienne Melinda Taylor est soupçonnée d'espionnage. L'avocate australienne Melinda Taylor est soupçonnée d'espionnage. © AFP

La libération des quatre membres du personnel de la CPI, Me Melinda Taylor et ses collègues espagnol, russe et libanais, détenus depuis le 7 juin à Zenten, pourrait avoir lieu si la CPI présentait ses excuses aux autorités libyennes, a déclaré, mardi 19 juin, le ministre australien des Affaires étrangères, Bob Carr.

Après s’être rendu lundi en Libye, le ministre australien des Affaires étrangères, Bob Carr, s’est montré optimiste quant à la libération des quatre membres du personnel de la Cour pénale internationale (CPI), Me Melinda Taylor et ses collègues espagnol, russe et libanais, détenus depuis le 7 juin à Zenten (170 km au sud-ouest de Tripoli). « Je suis confiant dans le fait que le gouvernement libyen et même les autorités à Zenten souhaitent que les quatre détenus soient libérés », a-t-il déclaré mardi 19 juin, à la radio australienne ABC.

« L'affaire pourrait être dénouée si la CPI publiait un communiqué prenant en compte les inquiétudes des autorités libyennes et présentait ses excuses pour des consultations inadaptées en matière de protocole et de procédure », a-t-il précisé. Avant d'ajouter : « Et je pense avec une confiance raisonnable qu'avec des mots adéquats de la part de la Cour pénale internationale, elles (les autorités libyennes) répondront sans tarder ».

"Fausses éllégations"

Le ministre australien a indiqué que l’enquête de la justice libyenne était proche de son terme. L'Affaire est « ultrasensible » en Libye. Melinda Taylor a notamment été accusée d’avoir apporté, lors de sa rencontre avec le fils de Mouammar Kadhafi, un stylo-caméra et une lettre codée de l'ancien bras droit de Seif el-Islam, Mohammed Ismaïl, aujourd'hui en fuite. Mais pour le chef de la section des avocats à la CPI, Xavier-Jean Keita, « ce sont de fausses allégations ».

Dans un communiqué publié le 15 juin, la Cour précise que devant la CPI, un suspect peut faire valoir son « droit de communiquer librement et confidentiellement avec son conseil. Ce dernier droit peut notamment couvrir l'échange de documents. »

Bob Carr s’en est aussi pris à la CPI en estimant qu’elle « aurait pu mieux protéger ses employés, dont Melinda, si elle avait négocié les protocoles et les procédures avec les Libyens avant d'autoriser son personnel à se rendre en Libye ».

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Attention : dangers

J'ai la curieuse et désagréable impression que notre pauvre monde ressemble en ce moment à un avion sans pilote, alors qu'il est entré dans une zone de turbulences. Comment ne pas en être[...]

Libye : qui arrêtera Daesh ?

D'un côté, un pays déchiré par les milices, squatté par l'État islamique et sur lequel prétendent régner deux gouvernements. De l'autre, des voisins africains et des[...]

Libye : suspension du dialogue pour une sortie de crise

Le Parlement libyen siégeant à Tobrouk (Est), reconnu par la communauté internationale, a décidé lundi de suspendre sa participation au dialogue sur une sortie de crise parrainé par[...]

Libye : attentat de l'EI contre la résidence de l'ambassadeur iranien, pas de victimes

La résidence de l'ambassadeur iranien à Tripoli, la capitale libyenne désertée par la majorité des diplomates étrangers, a été visée dimanche par un double attentat,[...]

Libye : un nouveau foyer jihadiste qui inquiète l'Europe et les pays voisins

Aux portes de l'Europe, le nouveau foyer jihadiste qui se développe en Libye alimente les pires craintes du Vieux continent mais inquiète aussi les voisins immédiats du pays, qui craignent un renforcement de[...]

Libye : 195 égyptiens évacués via la Tunisie

195 ressortissants égyptiens ont fui lundi la Libye en direction de la Tunisie après l’assassinat de 21 chrétiens coptes par le groupe État islamique (EI). Le gouvernement tunisien craint[...]

La Libye demande la levée de l'embargo sur les armes aux Nations unies

Mohammed al-Dairi, le ministre libyen des Affaires étrangères, a demandé mercredi à l'ONU de lever l'embargo sur les armes imposé à son pays afin de mieux lutter contre les groupes[...]

ONU : Égyptiens et Occidentaux divisés sur la stratégie à suivre contre le terrorisme en Libye

Pendant que le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi réclame publiquement une intervention militaire internationale en Libye, les pays occidentaux défendent l'option d'une solution politique et la[...]

ONU 

Égypte : Sissi réclame une résolution de l'ONU pour l'intervention d'une coalition en Libye

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a réclamé mardi l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU afin d'aller vers l'intervention d'une coalition contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120619165100 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120619165100 from 172.16.0.100