Extension Factory Builder
19/06/2012 à 17:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'avocate australienne Melinda Taylor est soupçonnée d'espionnage. L'avocate australienne Melinda Taylor est soupçonnée d'espionnage. © AFP

La libération des quatre membres du personnel de la CPI, Me Melinda Taylor et ses collègues espagnol, russe et libanais, détenus depuis le 7 juin à Zenten, pourrait avoir lieu si la CPI présentait ses excuses aux autorités libyennes, a déclaré, mardi 19 juin, le ministre australien des Affaires étrangères, Bob Carr.

Après s’être rendu lundi en Libye, le ministre australien des Affaires étrangères, Bob Carr, s’est montré optimiste quant à la libération des quatre membres du personnel de la Cour pénale internationale (CPI), Me Melinda Taylor et ses collègues espagnol, russe et libanais, détenus depuis le 7 juin à Zenten (170 km au sud-ouest de Tripoli). « Je suis confiant dans le fait que le gouvernement libyen et même les autorités à Zenten souhaitent que les quatre détenus soient libérés », a-t-il déclaré mardi 19 juin, à la radio australienne ABC.

« L'affaire pourrait être dénouée si la CPI publiait un communiqué prenant en compte les inquiétudes des autorités libyennes et présentait ses excuses pour des consultations inadaptées en matière de protocole et de procédure », a-t-il précisé. Avant d'ajouter : « Et je pense avec une confiance raisonnable qu'avec des mots adéquats de la part de la Cour pénale internationale, elles (les autorités libyennes) répondront sans tarder ».

"Fausses éllégations"

Le ministre australien a indiqué que l’enquête de la justice libyenne était proche de son terme. L'Affaire est « ultrasensible » en Libye. Melinda Taylor a notamment été accusée d’avoir apporté, lors de sa rencontre avec le fils de Mouammar Kadhafi, un stylo-caméra et une lettre codée de l'ancien bras droit de Seif el-Islam, Mohammed Ismaïl, aujourd'hui en fuite. Mais pour le chef de la section des avocats à la CPI, Xavier-Jean Keita, « ce sont de fausses allégations ».

Dans un communiqué publié le 15 juin, la Cour précise que devant la CPI, un suspect peut faire valoir son « droit de communiquer librement et confidentiellement avec son conseil. Ce dernier droit peut notamment couvrir l'échange de documents. »

Bob Carr s’en est aussi pris à la CPI en estimant qu’elle « aurait pu mieux protéger ses employés, dont Melinda, si elle avait négocié les protocoles et les procédures avec les Libyens avant d'autoriser son personnel à se rendre en Libye ».

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Trois ans après Kadhafi, les Libyens entre déception et peur

Trois ans après Kadhafi, les Libyens entre déception et peur

Le 20 octobre 2011 chutait Mouammar Kadhafi. Trois ans plus tard, nombre de Libyens sont déçus, tant le pays est plongé dans le chaos et livré aux milices.[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar au Tchad et la défaite finale de Ouadi Doum

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce quatrième et avant-dernier billet de[...]

Libye : 75 morts en moins d'une semaine dans les combats de Benghazi

Neuf personnes ont été tuées dimanche dans de nouvelles violences à Benghazi, portant à 75 le bilan des morts depuis le début d'une offensive contre les groupes islamistes qui[...]

Libye : les États-Unis et des pays européens réclament la fin des combats

Les Etats-Unis et les grandes puissances d'Europe occidentale ont réclamé samedi la "fin immédiate" des combats en Libye, où des forces gouvernementales ont lancé des[...]

Libye : Abdelhakim Belhadj prend du galon

Ancien opposant à Kadhafi, l'islamiste nationaliste Abdelhakim Belhadj  s'impose comme un interlocuteur incontournable au milieu du chaos libyen.[...]

Libye : au moins 17 morts en 24 heures à Benghazi

Au moins 17 personnes ont été tuées en 24 heures dans les affrontements à Benghazi, selon une source hospitalière.[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar (suite)

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce troisième billet de blog, Laurent[...]

Attaque du consulat américain de Benghazi : Ahmed Abou Khattala encourt la peine de mort

Un jury américain a prononcé mardi une nouvelle série d'inculpations à l'encontre d'Ahmed Abou Khattala, le cerveau présumé de l'attaque du consulat américain de Benghazi, en [...]

En Libye, à quoi joue le Soudan ?

À Tobrouk, les autorités libyennes regardent toujours Karthoum de travers...[...]

En Libye, Ban Ki-moon appelle à un cessez le feu et incite au dialogue

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé samedi à la fin des hostilités en Libye, au cours d'une visite éclair destinée à donner un coup de pouce au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers