Extension Factory Builder
19/06/2012 à 13:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Agbeyome Kodjo a occupé la Primature entre 2000 et 2002, du temps de Éyadema Gnassingbé. Agbeyome Kodjo a occupé la Primature entre 2000 et 2002, du temps de Éyadema Gnassingbé. © D.R.

L’ancien Premier ministre Agbeyome Kodjo a été interpellé à son domicile mardi matin puis rapidement relâché. Il a été entendu dans le cadre d'une enquête sur des violences intervenues dans les manifestations à Lomé, la semaine dernière.

Les autorités togolaises seraient-elles sur la défensive ? Oui, à en croire la cinquantaine de personnes interpellées depuis la semaine dernière et le début d’une vague de manifestations de grande ampleur contre le pouvoir. Dernière personnalité arrêtée : l'ancien Premier ministre et dirigeant de l'opposition Agbeyome Kodjo. « Les éléments de forces de l'ordre ont défoncé sa porte avant de l'emmener. Il est actuellement à la gendarmerie pour être entendu », a déclaré mardi matin Raphael Kpandé-Adzaré, membre du collectif Sauvons le Togo qui organise les manifestations.

« M. Kodjo a été entendu comme les autres organisateurs précédemment interpellés et remis immédiatement en liberté », a précisé peu après un communiqué du parquet, signé du 7e substitut du procureur, Tossa Isidore Amuzu Akohouegnon.

Au total, 56 personnes ont déjà été interpellées par les forces de l’ordre dans le cadre d’une enquête pour violences volontaires, destructions et dégradations contre des personnes et des biens publics et privés lors des manifestations des 12, 13 et 14 juin. Parmi elles, trois responsables du collectif Sauvons le Togo arrêtés samedi et libérés dimanche soir.

Réforme électorale en cause

Des milliers de personnes avaient manifesté mardi et mercredi pour dénoncer notamment l'adoption par l'Assemblée nationale d'une loi modifiant certaines dispositions du code électoral alors qu'un scrutin législatif doit avoir lieu en octobre. Ces manifestations avaient été dispersées par les forces de l'ordre à l'aide de grenades lacrymogènes.

Au moins 34 policiers et gendarmes, ainsi que plusieurs civils avaient été blessés, selon le gouvernement. Sauvons le Togo avait pour sa part enregistré 119 blessés, tous des civils.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Togo

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Le Camerounais Alain Nkontchou rejoint le conseil d'administration d'Ecobank

 Le conseil d'administration d'Ecobank a annoncé la nomination de quatre nouveaux administrateurs non-exécutifs à son conseil d’administration, parmi lesquels le financier camerounais Alain[...]

Togo : les trois réformes que l'opposition réclame à cor et à cri

À quelques mois de l'élection présidentielle de 2015, pouvoir et opposition se déchirent sur la question des réformes institutionnelles et constitutionnelles. Les modifications[...]

Togo : l'opposition appelle à de nouvelles manifestations

L'opposition togolaise a appelé jeudi à un rassemblement "massif" et réclamé une réforme de la Constitution qui n'empêche pas en l'état le président Faure[...]

Togo : le chef de l'opposition réclame des réformes au président Gnassingbé

Le chef de file de l'opposition togolaise Jean Pierre Fabre a invité samedi le président Faure Gnassingbé à procéder à des réformes politiques avant la présidentielle de[...]

Togo : à Lomé, une manifestation de l'opposition dégénère

Le vendredi 21 novembre a été choisi par une partie de l’opposition togolaise réunie au sein du CAP 2015  (Combat pour l’alternance pacifique en 2015) pour exiger des réformes avant[...]

Bénin - Togo : dans les petites localités, le virus Ebola inquiète

Partout en Afrique de l’Ouest, les campagnes de prévention contre l’épidémie d'Ebola s’intensifient surtout dans les capitales et les grandes villes. Mais la contagion ne partant presque[...]

Togo : à Lomé, la police disperse une manifestation d'opposants à Faure Gnassingbé

Des milliers d'opposants ont manifesté vendredi près de l'Assemblée nationale, à Lomé. Ils ont été dispersé par les tirs de gaz lacrymogène de la police.[...]

France - Togo : Kofi Yamgnane piégé...

En 2010, l'ancien ministre de François Mitterrand avait été empêché in extremis de briguer la présidence togolaise. Il était bien résolu à tenter de nouveau sa[...]

Togo : quels candidats pour la présidentielle de 2015 ?

Dans moins de six mois, le Togo organisera une élection présidentielle. Qui seront les challengers du président sortant en 2015 ? Éléments de réponse.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers