Extension Factory Builder
19/06/2012 à 09:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des résultats provisoires donnent les Frères musulmans vainqueurs de la présidentielle. Des résultats provisoires donnent les Frères musulmans vainqueurs de la présidentielle. © AFP

Alors que les résultats de la présidentielle se font attendre - même si la balance semble pencher du côté du candidat des Frères musulmans -, de nouvelles manifestations sont attendues au Caire. Objectif des militants pro-démocratie : dénoncer la volonté de l'armée égyptienne de conserver le pouvoir législatif et de contrôler le processus constitutionnel.

Ce n'est que jeudi que les résultats officiels de la présidentielle égyptienne seront annoncés par la Commission électorale. En attendant, le candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi, a revendiqué la victoire, lundi, ce que lui a aussitôt contesté son rival Ahmed Chafiq, ancien chef d'état-major de l'armée et dernier Premier ministre de Hosni Moubarak. Ce dernier accuse Morsi de vouloir « voler » la présidence, et assure être en possession de résultats provisoire lui donnant 51 à 52% des voix.

« C'est un acte de piraterie de revendiquer une victoire en utilisant des chiffres totalement faux », a fustigé Ahmad Sarhan, un responsable de la campagne de Chafiq. Mais les chiffres avancés par les Frères musulmans le sont aussi par des médias gouvernementaux. La télévision d'État a annoncé un score provisoire de 52% des voix pour Morsi contre 48% pour Chafiq. Et le site internet du quotidien gouvernemental al-Ahram donne lui aussi une courte avance aux Frères musulmans, avec 51% des suffrages.

Proche de Hosni Moubarak, Ahmed Chafiq est considéré comme le candidat de l'armée.

© AFP

Verrous institutionnels

Si la victoire des islamistes était confirmée, ce serait une première dans l'Égypte moderne. Mais le nouveau président n'aurait encore que très peu de pouvoir. Peu avant la fermeture des bureaux de vote, dimanche, l'armée a confirmé qu'elle ne rendrait le pouvoir aux civils qu'au compte goutte. Si elle entend bien remettre l'exécutif aux mains du nouveau président, elle garde en revanche le pouvoir législatif sous sa coupe, ainsi que d'autre verrous institutionnels, au nom de « l'équilibre des pouvoirs ».

L'armée conserve un droit de veto sur tout article de la future Constitution qu'il estimerait "contraire aux intérêts suprêmes du pays".

De fait, dans une « Déclaration constitutionnelle amendée », le Conseil suprême des forces armées (CSFA) stipule qu'il garde la haute main sur « tout ce qui relève des forces armées » et possède un droit de veto sur tout article de la future Constitution qu'il estimerait « contraire aux intérêts suprêmes du pays ». Le CSFA annonce en outre qu'il exerce le pouvoir législatif jusqu'à l'élection d'une nouvelle Assemblée du peuple, la chambre des députés dominée par les Frères musulmans ayant été dissoute en application d'un arrêt de la Haute cour constitutionnelle pour un vice juridique dans la loi électorale.

Le candidat des frères musulmans, Mohamed Morsi, réfute la dissolution de l'Assemblée populaire.

© AFP

"Coup constitutionnel"

Une décision à laquelle se sont vivement opposés les Frères musulmans qui ont affirmé que l'Assemblée du peuple restait valide, le Conseil militaire « n'ayant pas le pouvoir de la dissoudre ». La confrérie a en outre annoncé qu'elle participerait aux manifestations prévues  à partir de mardi pour contrer « le coup constitutionnel ». Les États-Unis se sont dits lundi « profondément inquiets » des prérogatives que la junte s'est attribuées. Washington attend du CSFA qu'il transfère « l'intégralité du pouvoir à un gouvernement civil démocratiquement élu, comme le CSFA l'avait auparavant annoncé », a déclaré le porte-parole du ministère américain de la Défense, George Little.

Seule avancée notable pour l'élaboration de la prochaine Constitution : un juge respecté, Hossam al-Ghariani, a été désigné lundi à la tête de la commission chargée de rédiger le texte fondamental lors de la première réunion de celle-ci. Mais l'avenir de ladite commission semble compromis après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée du peuple.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte: une manifestante tuée à la veille de l'anniversaire de la révolution de 2011

Égypte: une manifestante tuée à la veille de l'anniversaire de la révolution de 2011

Une manifestante a été tuée samedi soir au Caire lors de heurts avec la police durant une rare manifestation d'un mouvement de gauche, a indiqué un responsable à la veille du quatrième a[...]

Égypte : une révolution en perdition

Au jour du 4è anniversaire de la révolution, l’Égypte est plus que jamais déchirée entre une passion pour son nouveau dirigeant Abdelfatah al-Sissi et la peur de voir la révolution[...]

Égypte : les deux fils de Moubarak sont libres, mais...

Un tribunal égyptien a ordonné aujourd'hui la libération d'Alaa et de Gamal Moubarak, les deux fils de l'ex-président Hosni Moubarak. Mais un nouvel épisode judiciaire les attend.[...]

Au tribunal, Morsi répète qu'il reste le "président" égyptien

À l'audience de l'un de ses procès pour lesquels il encourt la peine de mort, l'ex-président islamiste égyptien Mohamed Morsi, destitué en 2013 par l'armée, a répété[...]

Décès de l'actrice égyptienne Faten Hamama, icône du cinéma arabe

L'actrice égyptienne Faten Hamama, icône du cinéma arabe et ex-femme du célèbre acteur Omar Sharif, est décédée samedi à l'âge de 83 ans, a indiqué son[...]

Égypte: les autorités religieuses mettent en garde contre la nouvelle une de "Charlie Hebdo"

L'instance représentant l'islam auprès des autorités égyptiennes, Dar al-Ifta, a "mis en garde" contre la publication d'un nouveau dessin représentant le prophète Mahomet dans le[...]

Égypte : Moubarak reste en prison en attendant d'être rejugé pour corruption

Hosni Moubarak sera rejugé dans la seule affaire de corruption qui le maintenait en détention, mais son éventuelle remise en liberté dépend d'une nouvelle décision de la justice.  [...]

Homosexualité en Égypte : verdict inédit de la justice pour les 26 hommes accusés de "débauche"

Les 26 hommes accusés de "débauche" pour avoir organisé et participé à des "orgies homosexuelles" dans un hammam public ont été acquittés lundi par la[...]

Égypte : Lamees al-Hadidi, journaliste de combat

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120619091559 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120619091559 from 172.16.0.100