Extension Factory Builder
19/06/2012 à 09:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des résultats provisoires donnent les Frères musulmans vainqueurs de la présidentielle. Des résultats provisoires donnent les Frères musulmans vainqueurs de la présidentielle. © AFP

Alors que les résultats de la présidentielle se font attendre - même si la balance semble pencher du côté du candidat des Frères musulmans -, de nouvelles manifestations sont attendues au Caire. Objectif des militants pro-démocratie : dénoncer la volonté de l'armée égyptienne de conserver le pouvoir législatif et de contrôler le processus constitutionnel.

Ce n'est que jeudi que les résultats officiels de la présidentielle égyptienne seront annoncés par la Commission électorale. En attendant, le candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi, a revendiqué la victoire, lundi, ce que lui a aussitôt contesté son rival Ahmed Chafiq, ancien chef d'état-major de l'armée et dernier Premier ministre de Hosni Moubarak. Ce dernier accuse Morsi de vouloir « voler » la présidence, et assure être en possession de résultats provisoire lui donnant 51 à 52% des voix.

« C'est un acte de piraterie de revendiquer une victoire en utilisant des chiffres totalement faux », a fustigé Ahmad Sarhan, un responsable de la campagne de Chafiq. Mais les chiffres avancés par les Frères musulmans le sont aussi par des médias gouvernementaux. La télévision d'État a annoncé un score provisoire de 52% des voix pour Morsi contre 48% pour Chafiq. Et le site internet du quotidien gouvernemental al-Ahram donne lui aussi une courte avance aux Frères musulmans, avec 51% des suffrages.

Proche de Hosni Moubarak, Ahmed Chafiq est considéré comme le candidat de l'armée.

© AFP

Verrous institutionnels

Si la victoire des islamistes était confirmée, ce serait une première dans l'Égypte moderne. Mais le nouveau président n'aurait encore que très peu de pouvoir. Peu avant la fermeture des bureaux de vote, dimanche, l'armée a confirmé qu'elle ne rendrait le pouvoir aux civils qu'au compte goutte. Si elle entend bien remettre l'exécutif aux mains du nouveau président, elle garde en revanche le pouvoir législatif sous sa coupe, ainsi que d'autre verrous institutionnels, au nom de « l'équilibre des pouvoirs ».

L'armée conserve un droit de veto sur tout article de la future Constitution qu'il estimerait "contraire aux intérêts suprêmes du pays".

De fait, dans une « Déclaration constitutionnelle amendée », le Conseil suprême des forces armées (CSFA) stipule qu'il garde la haute main sur « tout ce qui relève des forces armées » et possède un droit de veto sur tout article de la future Constitution qu'il estimerait « contraire aux intérêts suprêmes du pays ». Le CSFA annonce en outre qu'il exerce le pouvoir législatif jusqu'à l'élection d'une nouvelle Assemblée du peuple, la chambre des députés dominée par les Frères musulmans ayant été dissoute en application d'un arrêt de la Haute cour constitutionnelle pour un vice juridique dans la loi électorale.

Le candidat des frères musulmans, Mohamed Morsi, réfute la dissolution de l'Assemblée populaire.

© AFP

"Coup constitutionnel"

Une décision à laquelle se sont vivement opposés les Frères musulmans qui ont affirmé que l'Assemblée du peuple restait valide, le Conseil militaire « n'ayant pas le pouvoir de la dissoudre ». La confrérie a en outre annoncé qu'elle participerait aux manifestations prévues  à partir de mardi pour contrer « le coup constitutionnel ». Les États-Unis se sont dits lundi « profondément inquiets » des prérogatives que la junte s'est attribuées. Washington attend du CSFA qu'il transfère « l'intégralité du pouvoir à un gouvernement civil démocratiquement élu, comme le CSFA l'avait auparavant annoncé », a déclaré le porte-parole du ministère américain de la Défense, George Little.

Seule avancée notable pour l'élaboration de la prochaine Constitution : un juge respecté, Hossam al-Ghariani, a été désigné lundi à la tête de la commission chargée de rédiger le texte fondamental lors de la première réunion de celle-ci. Mais l'avenir de ladite commission semble compromis après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée du peuple.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Mohamed Talbi : 'L'islam est né laïc'

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Égypte : quand Sissi tacle la France au sujet du dossier libyen

Lors d'une rencontre au Caire avec une délégation française, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi n'a pas manqué de faire savoir ce qu'il pensait de la gestion par la France du[...]

Égypte : entre les pavés, les jeunes pousses font leur révolution

Nouvelle tendance postrévolutionnaire, la création d'entreprises fait florès en Égypte. Un marché alléchant pour de nombreux investisseurs.[...]

L'Égypte promet de "punir" les auteurs de l'attaque ayant tué 22 soldats

L'Égypte a promis dimanche de "punir" les auteurs de l'attaque contre un point de contrôle militaire qui a tué la veille 22 soldats, l'une des plus meurtrières contre l'armée depuis[...]

Des députés français constatent le retour de l'Égypte sur la scène africaine

Première visite du genre depuis l'élection d'Abdel Fatah al-Sissi, une délégation de six députés français s’est rendue au Caire du 15 au 19 juillet. Le ministre des Affaires[...]

Égypte : attaque contre un point de contrôle de l'armée, 21 soldats tués

Vingt et un soldats de l'armée égyptienne ont été tués samedi dans une attaque perpétrée par des hommes armés contre un point de contrôle militaire dans l'ouest du[...]

Égypte : premières condamnations à vie pour des agressions sexuelles

Pour la première fois, un tribunal égyptien a condamné mercredi sept hommes à la prison à vie pour des agressions sexuelles sur la place Tahrir, au Caire. Certaines avaient été[...]

Libye : les voisins s'invitent dans la crise, au grand dam des Occidentaux

Inquiets de voir le pays sombrer dans le chaos, les six pays frontaliers s'impliquent dans le dossier. Mais leur initiative, soutenue par l'Union africaine et la Ligue arabe, n'est pas du goût des Occidentaux.[...]

Conflit israélo-palestinien : John Kerry attendu en Égypte mardi pour discuter d'une trêve

Selon la presse égyptienne, le secrétaire d'État américain, John Kerry, est attendu mardi en Égypte, alors que les appels se multiplient pour un arrêt des hostilités entre[...]

Égypte : sept morts à El-Arish dans le Nord-Sinaï

Trois roquettes se sont abattues dans la nuit de dimanche à lundi sur El-Arish, la capitale régionale du Nord-Sinaï. Sept et un soldat ont été tués, ont indiqué des sources[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers