Extension Factory Builder
19/06/2012 à 08:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Giresse avait refusé certaines clauses de son nouveau contrat avec les Aigles, en mai dernier. Giresse avait refusé certaines clauses de son nouveau contrat avec les Aigles, en mai dernier. © AFP

Exclusif. À la recherche d’un sélectionneur après l’intérim d’Amadou Pathé Diallo, le Mali voit les candidatures affluer. Mais le nom d’Alain Giresse, qui n’avait pas souhaité renouveler son contrat, revient avec insistance à Bamako.

Le 10 mai dernier, Alain Giresse n’avait pas accepté le nouveau contrat proposé par Hamadoun Kola Cissé, le président de la Fédération malienne de Football (FMF). Raison invoquée : le refus de certaines clauses, notamment celles lui imposant de communiquer à l’avance ses listes de sélectionnés ou l’obligeant à travailler avec un staff médical local.

Mais un peu plus d’un mois après le divorce, l’éventualité d’un retour de l’ancien milieu de terrain de l’équipe de France (59 ans) sur le banc malien n’est pas à exclure. Amadou Pathé Diallo, l’ancien adjoint de Giresse, présente un bilan d’une victoire (2-1 contre l’Algérie le 10 juin en qualifications pour la Coupe du Monde 2014) et de deux défaites (1-2 contre la Côte d’Ivoire le 27 mai en amical, 0-1 au Bénin le 2 juin en qualifications pour le Mondial). Son intérim devrait prendre fin dans quelques jours, la FMF souhaitant confier la direction de la sélection à un entraîneur expérimenté pour tenter de la qualifier à la CAN 2013 et au Mondial 2014.

"Beaucoup de candidats"

« Il y a beaucoup de candidats (dont celle de François Zahoui, l’ex-sélectionneur de la Côte d’Ivoire, NDLR), mais nous avons toujours le dossier Giresse. S’il veut revenir, il a les faveurs du public», a admis Cissé, joint par jeune Afrique lundi soir. En emmenant les Aigles jusqu’à la troisième place de la dernière CAN, Giresse a soigné sa cote de popularité à Bamako.

L’intéressé, qui a confirmé être en contact avec le Sénégal (comme l’avait révélé Jeune Afrique le 11 juin dernier), n’a pas écarté la piste malienne. « Pourquoi pas ? Je sais que mon retour serait bien perçu. Mais pour l’instant, ce n’est qu’une rumeur. Rien d’autre. » Dans la capitale malienne, pourtant, l’hypothèse d’un retour de « Gigi » est devenue beaucoup plus qu’un simple bruit…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

1 réaction(s)

1.
tata - 21/06/2012 à 17h:06

on l'aime beacoup[...] Lire

Toutes les dépèches

Réagir à cet article

Mali

Soumaïla Cissé : 'IBK n'a pas de feuille de route' pour le Mali

Soumaïla Cissé : "IBK n'a pas de feuille de route" pour le Mali

Réconciliation, sécurité, justice... Soucieux de ne pas "hurler avec les loups", l'opposant numéro un à Ibrahim Boubacar Keïta, Soumaïla Cissé, n'en a pas moins[...]

À l'ONU, le gouvernement malien dit vouloir dialoguer avec les groupes rebelles

Abdoulaye Diop, le ministre malien des Affaires étrangères, a affirmé mercredi devant le Conseil de sécurité des Nations unies sa volonté de mener rapidement des négociations avec[...]

Mali : accusé de complicité d'assassinat, Sanogo encourt la peine de mort

Le général putschiste Amadou Haya Sanogo a vu les accusations le visant s'alourdir. En plus de complicité d'enlèvement, il doit répondre depuis le 22 avril du chef de complicité[...]

Mali : Moussa Mara, jeune premier...

Nommé le 5 avril, le nouveau chef du gouvernement n'a que 39 ans.[...]

Mali : Gilbert Rodrigues Leal, questions sur une mort présumée

Entre la communication tardive des jihadistes et ce que savaient les autorités françaises depuis décembre 2013, plusieurs points d'interrogations entourent l'annonce de la mort de l'otage français[...]

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi la mort du Français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. [...]

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Les cinq humanitaires maliens, dont quatre employés du Comité international de la Croix-Rouge au Mali, capturés le 8 février ont été libérés jeudi par l'armée[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Mali - France : le ton monte

Les rapports entre le Mali et la France sont exécrables depuis plusieurs mois. Plus récemment, l'"affaire" Tomi et, surtout, la situation à Kidal n'arrangent rien.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces