Extension Factory Builder
19/06/2012 à 08:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Giresse avait refusé certaines clauses de son nouveau contrat avec les Aigles, en mai dernier. Giresse avait refusé certaines clauses de son nouveau contrat avec les Aigles, en mai dernier. © AFP

Exclusif. À la recherche d’un sélectionneur après l’intérim d’Amadou Pathé Diallo, le Mali voit les candidatures affluer. Mais le nom d’Alain Giresse, qui n’avait pas souhaité renouveler son contrat, revient avec insistance à Bamako.

Le 10 mai dernier, Alain Giresse n’avait pas accepté le nouveau contrat proposé par Hamadoun Kola Cissé, le président de la Fédération malienne de Football (FMF). Raison invoquée : le refus de certaines clauses, notamment celles lui imposant de communiquer à l’avance ses listes de sélectionnés ou l’obligeant à travailler avec un staff médical local.

Mais un peu plus d’un mois après le divorce, l’éventualité d’un retour de l’ancien milieu de terrain de l’équipe de France (59 ans) sur le banc malien n’est pas à exclure. Amadou Pathé Diallo, l’ancien adjoint de Giresse, présente un bilan d’une victoire (2-1 contre l’Algérie le 10 juin en qualifications pour la Coupe du Monde 2014) et de deux défaites (1-2 contre la Côte d’Ivoire le 27 mai en amical, 0-1 au Bénin le 2 juin en qualifications pour le Mondial). Son intérim devrait prendre fin dans quelques jours, la FMF souhaitant confier la direction de la sélection à un entraîneur expérimenté pour tenter de la qualifier à la CAN 2013 et au Mondial 2014.

"Beaucoup de candidats"

« Il y a beaucoup de candidats (dont celle de François Zahoui, l’ex-sélectionneur de la Côte d’Ivoire, NDLR), mais nous avons toujours le dossier Giresse. S’il veut revenir, il a les faveurs du public», a admis Cissé, joint par jeune Afrique lundi soir. En emmenant les Aigles jusqu’à la troisième place de la dernière CAN, Giresse a soigné sa cote de popularité à Bamako.

L’intéressé, qui a confirmé être en contact avec le Sénégal (comme l’avait révélé Jeune Afrique le 11 juin dernier), n’a pas écarté la piste malienne. « Pourquoi pas ? Je sais que mon retour serait bien perçu. Mais pour l’instant, ce n’est qu’une rumeur. Rien d’autre. » Dans la capitale malienne, pourtant, l’hypothèse d’un retour de « Gigi » est devenue beaucoup plus qu’un simple bruit…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

1 réaction(s)

1.
tata - 21/06/2012 à 17h:06

on l'aime beacoup[...] Lire

Toutes les dépèches

Réagir à cet article

Mali

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si [...]

Crise malienne : pourquoi Ménaka cristallise les tensions

Alors que la rébellion du Nord-Mali réclame toujours des amendements à l'accord d'Alger pour le signer, la situation sécuritaire se détériore depuis la reprise de la ville de[...]

Mali : l'armée accusée d'avoir exécuté neuf personnes à Tin Hama

Des combats entre les rebelles de la CMA et l'armée malienne ont eu lieu jeudi matin à Tin Hama, près d'Ansongo, dans le nord-est du Mali. Dans un communiqué, les rebelles accusent les soldats maliens[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Deux importants chefs jihadistes tués dans le nord du Mali par l'armée française

Le ministère français de la Défense a affirmé mercredi dans un communiqué avoir neutralisé deux importantes figures du jihadisme dans le nord du Mali : Abdelkrim al-Targui et Ibrahim Ag[...]

Mali : le chef jihadiste Abdelkrim al-Targui tué par l'armée française

Abdelkrim al-Targui, l'un des principaux chefs d'Aqmi, a été tué dans la nuit de dimanche à lundi par l'armée française dans le nord-est du Mali. Plusieurs autres jihadistes ont[...]

Mali : un blessé dans une attaque contre la Minusma à Bamako

Un gardien d'une résidence de la Minusma à Bamako a été blessé par balle, mercredi, par un homme armé qui a réussi à prendre la fuite, abandonnant sur place deux grenades[...]

Le Mali parviendra-t-il à sceller son accord de paix ?

Officiellement signé le 15 mai à Bamako par le gouvernement, l'accord de paix n'est pas encore définitivement scellé au Mali. Les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) souhaitent[...]

Mali : trois militaires maliens tués près de Tombouctou

Trois soldats maliens ont été tués lundi matin près de Tombouctou, lors d'une attaque menée par les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad. [...]

L'ONU accuse le Mali de manquer de reconnaissance pour ses "sacrifices"

Le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous, s'est insurgé samedi à Bamako contre un manque de reconnaissance des autorités maliennes envers la force internationale dans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers