Extension Factory Builder
19/06/2012 à 17:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de la commission électorale s'exprime devant la presse le 10 juin 2012 à Tripoli. Le président de la commission électorale s'exprime devant la presse le 10 juin 2012 à Tripoli. © Gianluigi Guercia/AFP

La commission électorale libyenne a lancé, lundi 18 juin, la campagne électorale pour l’Assemblée constituante libyenne. Le premier scrutin démocratique après la chute de Kadhafi se tiendra le 7 juillet.

C’est le début d’une lente reconstruction. Lundi, la commission électorale a officiellement lancé la campagne des élections à l'Assemblée constiutante, avec ses 2 501 candidats indépendants et 1 206 candidats de groupes politiques pour les 200 sièges. Du 18 juin au 5 juillet, les Libyens vont donc essayer d'y voir plus clair parmi ceux qui sollicitent leurs suffrages.

Au total, pas moins de 142 groupes politiques présentent des candidats. Ceux qui seront élus le 7 juillet feront partie du tout premier Congrès général national libyen (Assemblée constituante) et devront nommer un comité d'experts chargés de rédiger un projet de Constitution qui sera ensuite soumis à référendum.

À la première session du Congrès général national libyen devra succéder la démission du Conseil national de transition (CNT), qui dirige la Libye depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en octobre 2011. Le scrutin, prévu initialement le 19 juin conformément à un calendrier fixé par le CNT, a été retardé pour des raisons techniques et logistiques.

"Calendrier tenable"

« C'est encore serré, mais notre équipe électorale (...) croit que c'est un calendrier tenable », a déclaré à l'AFP l'émissaire de l'ONU pour la Libye, Ian Martin. Les 2,7 millions d’électeurs (80% du corps électoral potentiel) devant se familiariser avec les candidats, il était plus « sage », selon M. Martin, de donner davantage de temps à la campagne. « Il n'est pas nécessaire que ce soit une élection parfaite, mais c'est une élection très nécessaire », a-t-il ajouté.

Des experts de l'ONU conseillent le ministère de l'Intérieur sur les questions de sécurité pour ces premières élections nationales post-Kadhafi. L'enjeu est de taille : les tensions sont inévitables dans un paysage politique morcelé et refondé. « Ce serait irréaliste de penser qu'il n'y aura pas du tout de problèmes de sécurité, mais je suis très encouragé par le fait qu'il n'y a pas eu d'incidents sérieux lors de l'enregistrement des votants », a souligné l’émissaire de l’ONU. Malgré un prévisible échauffement des esprits dans les prochains débats, « la capacité est là pour faire face aux problèmes de sécurité s'ils surgissent », a conclu l'optimiste M. Martin.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Terrorisme au Sahel : la stratégie de Sisyphe

Terrorisme au Sahel : la stratégie de Sisyphe

Peut-être a-t-on crié victoire un peu vite : il ne suffit pas de couper quelques têtes pour éradiquer la menace jihadiste. Soldats français et Casques bleus l'apprennent à leurs[...]

Libye : le médiateur de l'ONU appelle à arrêter les combats

L'émissaire onusien pour la Libye a appelé vendredi soir à l'arrêt des combats qui ont opposé durant la journée des forces de la coalition Fajr Libya à celles du gouvernement[...]

Tunisie : les terroristes du musée du Bardo ont été entraînés en Libye

Selon le secrétaire d'État tunisien chargé des affaires sécuritaires, les deux auteurs de l'attentat du musée du Bardo à Tunis, qui a coûté la vie à 21 personnes[...]

Libye : douze miliciens tués par des combattants de l'EI dans la région de Syrte

Au moins douze miliciens antigouvernementaux ont été tués mercredi près de Syrte en Libye dans des affrontements avec des jihadistes du groupe État islamique (EI), ont rapporté une source[...]

Bernardino León : Veni vidi Libye...

L'Espagnol dirige les négociations de la dernière chance, à Alger, entre les factions libyennes. Une mission onusienne qui n'a rien d'une sinécure...[...]

Libye : combats entre jihadistes de l'État islamique et miliciens à Syrte

Des combats ont opposé samedi des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) et des miliciens antigouvernementaux à Syrte, dans le centre de la Libye, pays plongé dans le chaos, selon des responsables.[...]

Libye : l'État islamique enlève neuf étrangers dans le sud du pays

Neuf étrangers dont un Ghanéen ont été enlevés vendredi lors d'une attaque contre un champ pétrolier dans le sud de la Libye. L'annonce a été faite ce lundi par les[...]

Libye : deux Parlements, une crise et deux médiateurs... le Maroc et l'Algérie

Une réunion de dialogue va s'ouvrir mardi à Alger entre des parties au conflit libyen, a indiqué dimanche Ramtane Lamamra, le ministre algérien des Affaires étrangères. Elle[...]

Dialogue interlibyen au Maroc : les camps rivaux et l'ONU confiants

Les représentants des deux Parlements rivaux, qui tiennent des discussions indirectes au Maroc, ainsi que le médiateur de l'ONU ont affiché leur confiance vendredi quant à la possibilité d'un[...]

France : Claude Guéant placé en garde à vue dans l'enquête sur le financement libyen de Sarkozy

Claude Guéant, ancien ministre de l'Intérieur et fidèle lieutenant de Nicolas Sarkozy, a été placé en garde à vue vendredi matin dans l'enquête sur les accusations de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120618180950 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120618180950 from 172.16.0.100