Extension Factory Builder
15/06/2012 à 19:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Calixthe Beyala est accusée d'avoir perçu plus de 205 000 euros de manière illégale. Calixthe Beyala est accusée d'avoir perçu plus de 205 000 euros de manière illégale. © Pierre Verdy/AFP

Visée par une commission rogatoire de la justice ivoirienne pour "recel de fonds volés ou détournés et blanchiment de capitaux", l'écrivaine franco-camerounaise Calixthe Beyala se défend. Bec et ongles.

« Je n’ai jamais touché un centime provenant de l’État ivoirien », se défend l’écrivaine franco-camerounaise, Calixthe Beyala, que la justice ivoirienne veut poursuivre pour « recel de fonds volés ou détournés et blanchiment de capitaux ». Un communiqué publié début juin par le parquet d’Abidjan situe les faits durant la crise post-électorale ivoirienne, au cours de laquelle l’écrivaine a soutenu Laurent Gbagbo et critiqué son concurrent Alassane Ouattara.

Selon le procureur, Beyala aurait perçu en décembre 2010, sur ordre d'une fille de l'ex-première dame Simone Gbagbo, une somme totale de plus de 134 millions F CFA (205 000 euros), pour le « règlement de prétendus droits d'auteur ». La justice française aurait ainsi été saisie d’une commission rogatoire qui devrait étendre l’enquête sur l’hexagone car, selon le parquet d’Abidjan, les sommes prélevées auraient été versées sur des comptes domiciliés dans des banques européennes. Pour l’instant, aucun de ces faits n’est établi et aucune plainte n’a été notifiée à la romancière.

Beyala dénonce une "vindicte visant à la faire taire", mais admet cependant avoir ouvert un compte dans une banque ivoirienne.

« Je n’ai jamais travaillé pour Simone Gbagbo et je ne connais pas sa fille », conteste l’écrivaine. Elle dénonce une « vindicte visant à la faire taire », mais admet cependant avoir ouvert un compte dans une banque ivoirienne à une époque où elle envisageait d’acquérir une résidence de retraite sur la côte ouest africaine, hésitant entre la Côte d’Ivoire, le Togo  et le Sénégal.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : PDCI et FPI unis dans la division à dix mois de la présidentielle

Côte d'Ivoire : PDCI et FPI unis dans la division à dix mois de la présidentielle

À dix mois de la présidentielle ivoirienne, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) d'Henri Konan Bédié et le Front patriotique ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo n'ont jamais ét[...]

Côte d'Ivoire : confirmation de l'interdiction du congrès du FPI, Affi N'Guessan renforcé

En déclarant mercredi "nul et non avenu" le congrès du Front patriotique ivoirien (FPI), la justice ivoirienne a donné raison à Pascal Affi N’Guessan, qui souhaitait d'abord voir[...]

Alassane Ouattara inaugure le troisième pont d'Abidjan

Construit en un peu plus de deux ans par les équipes de Bouygues, le pont à péage Henri Konan Bédié doit fluidifier la circulation de la capitale économique ivoirienne. Son ouverture[...]

Olam acquiert l'activité cacao d'ADM pour 1,3 milliard de dollars

Après avoir cédé plusieurs de ses activités en Afrique, Olam poursuit sa stratégie de recentrage en faisant l'acquisition de l'activité cacao d'ADM. L'opération permet au[...]

Vidéo : Yaya Touré et Benzema dans la "dream team" de Zidane

Rédacteur en chef spécial de l'émission de Canal+ "L'Équipe de dimanche" du 14 décembre, Zinédine Zidane a dévoilé le nom des 11 joueurs et des remplaçants[...]

Côte d'Ivoire : le parti de Gbagbo appelle la CPI à renoncer à ses poursuites

Le parti de Laurent Gbagbo a appelé vendredi la Cour pénale internationale (CPI) à abandonner ses poursuites contre l'ex-président ivoirien, son épouse et son ancien ministre Charles Blé[...]

Justice et réconciliation en Côte d'Ivoire : le rapport très critique de la FIDH

Dans son dernier rapport, la FIDH reste très sévère à l’égard du régime ivoirien et juge largement incomplètes les actions menées pour solder les comptes de la crise[...]

Exclusif. Blaise Compaoré est de retour à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire

Parti du Maroc il y a quelques jours, l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré a atterri vendredi matin à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire.[...]

La Côte d'Ivoire refuse toujours de livrer Simone Gbagbo à la CPI

LA CPI a sommé jeudi la Côte d'Ivoire de lui livrer Simone Gbagbo, l'épouse de l'ancien président. Elle a aussi confirmé quatre charges de crimes contre l'humanité contre Charles[...]

La CPI confirme les charges de crimes contre l'humanité pesant sur Charles Blé Goudé

Le procès de Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale (CPI) aura bien lieu. La chambre préliminaire de la Cour a confirmé jeudi quatre charges de crimes contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers