Extension Factory Builder
15/06/2012 à 19:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Calixthe Beyala est accusée d'avoir perçu plus de 205 000 euros de manière illégale. Calixthe Beyala est accusée d'avoir perçu plus de 205 000 euros de manière illégale. © Pierre Verdy/AFP

Visée par une commission rogatoire de la justice ivoirienne pour "recel de fonds volés ou détournés et blanchiment de capitaux", l'écrivaine franco-camerounaise Calixthe Beyala se défend. Bec et ongles.

« Je n’ai jamais touché un centime provenant de l’État ivoirien », se défend l’écrivaine franco-camerounaise, Calixthe Beyala, que la justice ivoirienne veut poursuivre pour « recel de fonds volés ou détournés et blanchiment de capitaux ». Un communiqué publié début juin par le parquet d’Abidjan situe les faits durant la crise post-électorale ivoirienne, au cours de laquelle l’écrivaine a soutenu Laurent Gbagbo et critiqué son concurrent Alassane Ouattara.

Selon le procureur, Beyala aurait perçu en décembre 2010, sur ordre d'une fille de l'ex-première dame Simone Gbagbo, une somme totale de plus de 134 millions F CFA (205 000 euros), pour le « règlement de prétendus droits d'auteur ». La justice française aurait ainsi été saisie d’une commission rogatoire qui devrait étendre l’enquête sur l’hexagone car, selon le parquet d’Abidjan, les sommes prélevées auraient été versées sur des comptes domiciliés dans des banques européennes. Pour l’instant, aucun de ces faits n’est établi et aucune plainte n’a été notifiée à la romancière.

Beyala dénonce une "vindicte visant à la faire taire", mais admet cependant avoir ouvert un compte dans une banque ivoirienne.

« Je n’ai jamais travaillé pour Simone Gbagbo et je ne connais pas sa fille », conteste l’écrivaine. Elle dénonce une « vindicte visant à la faire taire », mais admet cependant avoir ouvert un compte dans une banque ivoirienne à une époque où elle envisageait d’acquérir une résidence de retraite sur la côte ouest africaine, hésitant entre la Côte d’Ivoire, le Togo  et le Sénégal.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à Johannesbu[...]

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara renforce le contrôle des fonds publics

Le gouvernement ivoirien poursuit son action contre les détournements de fonds publics. En Conseil des ministres, le président Alassane Ouattara a signé un projet de décret élargissant les[...]

Côte d'Ivoire : la CPI rejette la demande de Laurent Gbagbo d'assister aux obsèques de sa mère

La chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) a rendu sa décision, mercredi : Laurent Gbagbo ne sera pas autorisé à assister aux funérailles de sa mère en[...]

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

 Selon le rapport "Doing Business" 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui[...]

Football : Yaya Touré, seul candidat africain au Ballon d'or 2014

La liste des 23 candidats au Fifa-Ballon d'or 2014 a été dévoilée mardi. Parmi eux, les habitués tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, ainsi qu'une ribambelle de champions du monde[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Ggagbo aura-t-il lieu ?

Le procès de Simone Gbagbo et de ses 82 coaccusés devait s'ouvrir le 22 octobre, mais il a été reporté sine die. Manque de préparation de la justice ivoirienne ?[...]

Drissa Traoré : "Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs"

"Justice des vainqueurs", "procès politique"... Que ce soit au sujet du prochain procès de Simone Gbagbo ou de ceux de son mari, Laurent, et de Charles Blé Goudé, les critiques[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers