Extension Factory Builder
20/06/2012 à 09:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'entraîneur de la Tunisie, Sami Trabelsi. L'entraîneur de la Tunisie, Sami Trabelsi. © D.R.

Fort de deux victoires en qualifications pour la Coupe du monde 2014, l'une face à la Guinée équatoriale (3-1), le 2 juin, l'autre au Cap-Vert (2-1) une semaine plus tard, Sami Trabelsi est aux anges. Le sélectionneur de la Tunisie prédit à son groupe un avenir prometteur. Entretien.

« Notre objectif, c’est la CAN 2013 bien sûr, mais aussi et surtout la Coupe du Monde 2014. La Tunisie n’avait pas participé à celle de 2010, un traumatisme pour nos supporteurs », explique l'entraîneur de la sélection tunisienne, Sami Trabelsi. Avec sa victoire contre le Cap-Vert (2-1), le 9 juin à Praia, grâce à des buts de Khalifa et Jemâa, la participation des Aigles de Carthage au troisième tour de la compétition mondiale s’est un peu plus précisée…

Une star : le collectif

« Nous n’avons pas de vedettes comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire ou le Maroc. Notre force, c’est le collectif. » Trabelsi, après un peu plus d’un an de présence à la tête des Aigles, n’a pas fait de la sélection un club fermé. « Il y a une ossature de quatorze ou quinze joueurs. Mais le groupe reste ouvert. J’observe tous ceux qui pourraient apporter quelque chose à la sélection », insiste Trabelsi.

La majorité des joueurs retenus pour les deux matches du mois de juin évoluent en Tunisie, les autres dans des championnats plus ou moins relevés – France (Jemâa, Khalifa, Saihi) , Allemagne (Allagui, Jemmal, Ben Hatira), Espagne (Nouioui), Turquie, Belgique (Hardaoui) ou Ukraine (Boussaïdi). « J’ai la chance de travailler avec un effectif soudé, ambitieux, perfectible, plutôt facile à gérer. Pourtant, il y a beaucoup de concurrence, et les joueurs ne se font aucun cadeau. C’est encore plus vrai depuis que nous avons abordé la phase de qualifications pour la Coupe du Monde… »

Sami Trabelsi aimerait désormais que la Tunisie affronte des adversaires haut de gamme, comme la France et l'Uruguay.

Bonne résistance

Quarts de finale à la CAN 2012, victoire au Chan 2011... Le football tunisien a finalement bien géré les conséquences de la révolution de l’hiver 2010-2011, malgré les difficultés économiques rencontrées par les clubs. « Ce n’est pas un miracle que notre football se porte bien, car il a des bases solides. La Tunisie est un pays en reconstruction, le contexte est tendu, et c’est important que la sélection gagne des matches… »

Mais Sami Trabelsi aimerait que son équipe affronte des adversaires haut de gamme dans les années à venir. Si les Aigles de Carthage pourraient rencontrer la Suisse au mois de novembre, la Fédération Tunisienne a pris contact avec l’Uruguay, vainqueur de la Copa America en 2011, quatrième de la Coupe du Monde 2010, et qui occupe la seconde place du classement Fifa. « On va essayer de jouer contre d’autres très bonnes sélections, et notamment la France, avec qui nous allons prendre contact », a expliqué le sélectionneur tunisien.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Maghreb : sur les routes du jihad pour la Syrie ou l'Irak

Maghreb : sur les routes du jihad pour la Syrie ou l'Irak

Ils sont des milliers à partir depuis Rabat, Tunis, Alger ou Tripoli pour rejoindre la Syrie ou l'Irak. Qui sont-ils ? Pourquoi partent-ils ? Quelles routes empruntent-ils ? Jeune Afrique a enquêté.[...]

Tunisie : Ali Laarayedh... consensuel, vraiment ?

Son passage au gouvernement n'a pas laissé que des bons souvenirs aux Tunisiens, entre échec économique et complaisance envers les salafistes. Pourtant, Ennahdha a fait d'Ali Laarayedh son[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Tunisie : deux soldats tués dans un échange de tirs avec des "terroristes"

Deux soldats tunisiens ont été tués samedi dans un échange de tirs avec des "terroristes" près de la frontière algérienne, a annoncé le ministère de la[...]

Alstom accusé de corruption au Royaume-Uni

La filiale britannique d'Alstom a été inculpée de trois délits de corruption et de trois délits de complicité de corruption. Les accusations concernent de grands projets de transport[...]

Élections en Tunisie : la mobilisation des électeurs est-elle dans l'impasse ?

À trois mois des élections législatives et présidentielle tunisiennes, le pays peine à convaincre ses électeurs de s'inscrire sur les listes électorales. Retour sur les causes -[...]

Adel Fekih : "En Tunisie, il faut dépasser les polémiques"

"Affaire du salon d'honneur", allégeance à Ettakatol... Vivement critiqué malgré un bilan plus que satisfaisant, le diplomate Adel Fekih défend son action à la tête[...]

Tunisie : craintes de "benalisation" de l'État qui durcit la lutte contre le terrorisme

La sanglante attaque qui a tué 15 militaire tunisiens mi-juillet a poussé l'État à prendre des mesures fortes contre les appels au jihad, comme la fermeture de mosquées et de médias. Entre[...]

Défense : quelles capacités militaires pour la Tunisie en 2014 ?

Adoptées au dernier trimestre de l'année 2013, les premières mesures pour pallier les carences des armées de terre et de l'air ont été mises en oeuvre par le nouveau gouvernement tunisien[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers