Extension Factory Builder
20/06/2012 à 09:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'entraîneur de la Tunisie, Sami Trabelsi. L'entraîneur de la Tunisie, Sami Trabelsi. © D.R.

Fort de deux victoires en qualifications pour la Coupe du monde 2014, l'une face à la Guinée équatoriale (3-1), le 2 juin, l'autre au Cap-Vert (2-1) une semaine plus tard, Sami Trabelsi est aux anges. Le sélectionneur de la Tunisie prédit à son groupe un avenir prometteur. Entretien.

« Notre objectif, c’est la CAN 2013 bien sûr, mais aussi et surtout la Coupe du Monde 2014. La Tunisie n’avait pas participé à celle de 2010, un traumatisme pour nos supporteurs », explique l'entraîneur de la sélection tunisienne, Sami Trabelsi. Avec sa victoire contre le Cap-Vert (2-1), le 9 juin à Praia, grâce à des buts de Khalifa et Jemâa, la participation des Aigles de Carthage au troisième tour de la compétition mondiale s’est un peu plus précisée…

Une star : le collectif

« Nous n’avons pas de vedettes comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire ou le Maroc. Notre force, c’est le collectif. » Trabelsi, après un peu plus d’un an de présence à la tête des Aigles, n’a pas fait de la sélection un club fermé. « Il y a une ossature de quatorze ou quinze joueurs. Mais le groupe reste ouvert. J’observe tous ceux qui pourraient apporter quelque chose à la sélection », insiste Trabelsi.

La majorité des joueurs retenus pour les deux matches du mois de juin évoluent en Tunisie, les autres dans des championnats plus ou moins relevés – France (Jemâa, Khalifa, Saihi) , Allemagne (Allagui, Jemmal, Ben Hatira), Espagne (Nouioui), Turquie, Belgique (Hardaoui) ou Ukraine (Boussaïdi). « J’ai la chance de travailler avec un effectif soudé, ambitieux, perfectible, plutôt facile à gérer. Pourtant, il y a beaucoup de concurrence, et les joueurs ne se font aucun cadeau. C’est encore plus vrai depuis que nous avons abordé la phase de qualifications pour la Coupe du Monde… »

Sami Trabelsi aimerait désormais que la Tunisie affronte des adversaires haut de gamme, comme la France et l'Uruguay.

Bonne résistance

Quarts de finale à la CAN 2012, victoire au Chan 2011... Le football tunisien a finalement bien géré les conséquences de la révolution de l’hiver 2010-2011, malgré les difficultés économiques rencontrées par les clubs. « Ce n’est pas un miracle que notre football se porte bien, car il a des bases solides. La Tunisie est un pays en reconstruction, le contexte est tendu, et c’est important que la sélection gagne des matches… »

Mais Sami Trabelsi aimerait que son équipe affronte des adversaires haut de gamme dans les années à venir. Si les Aigles de Carthage pourraient rencontrer la Suisse au mois de novembre, la Fédération Tunisienne a pris contact avec l’Uruguay, vainqueur de la Copa America en 2011, quatrième de la Coupe du Monde 2010, et qui occupe la seconde place du classement Fifa. « On va essayer de jouer contre d’autres très bonnes sélections, et notamment la France, avec qui nous allons prendre contact », a expliqué le sélectionneur tunisien.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : report du vote de confiance au gouvernement de Habib Essid

Tunisie : report du vote de confiance au gouvernement de Habib Essid

À peine formé, le gouvernement proposé par le nouveau chef de l’exécutif, Habib Essid, suscite de vives critiques. Au point que le vote de confiance à l’Assemblée des repr&eacu[...]

Gouvernement tunisien : pourquoi Afek Tounes a jeté l'éponge

Le parti tunisien Afek Tounes déplore la méthode de négociation quelque peu expéditive du Premier ministre désigné, Habib Essid, pour la formation de son gouvernement.[...]

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Ennemies au Moyen-Orient, les deux grandes mouvances de l'islamisme radical ont tendance à s'imbriquer à mesure que l'on s'éloigne du foyer syro-irakien.[...]

Tunisie : Habib Essid a formé son gouvernement

Après de longues et complexes tractations avec les partis, Habib Essid, le nouveau chef de l’exécutif tunisien, a bouclé vendredi la composition de son gouvernement qu’il présentera[...]

Former le gouvernement tunisien, le casse-tête de Habib Essid

Nouveau chef de l'exécutif tunisien, Habib Essid continue de chercher la formule idéale pour son futur gouvernement, dont la composition doit être annoncée, selon des sources au sein de son [...]

CAN 2015 : la Tunisie assomme les Chipolopolos

Les Zambiens, longtemps dominateurs, ont ouvert le score par Emmanuel Mayuka à l'heure de jeu. Mais les Chipolopolos ont ensuite payé leurs occasions manquées. Résultat, c'est la Tunisie qui a[...]

Tunisie : Selma Elloumi recadrée par BCE

Selma Elloumi, députée de Nabeul, souhaitait abandonner son mandat parlementaire pour devenir conseillère du président tunisien Béji Caïd Essebsi. Qui n'a pas apprécié.[...]

Tunisie : Mohsen Marzouk, l'éminence grise de BCE

Nommé début janvier conseiller spécial du président tunisien avec rang de ministre, en charge des affaires politiques, Mohsen Marzouk fait désormais partie du cercle de confiance de Béji[...]

CAN 2015 : La Tunisie déçoit face au Cap-Vert

Dans le deuxième match du groupe B, la Tunisie a été surprise par les Cap-Verdiens qui ont égalisé sur un penalty litigieux (1-1). Les Aigles de Carthage devront hausser leur niveau de jeu pour[...]

CAN 2015 : ça s'annonce corsé...

Le Nigeria, tenant du titre, ne sera pas là, et une bonne demi-douzaine de sélections peuvent prétendre à sa succession. Avec, dans le costume du favori, l'Algérie. Suspense assuré[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120615171140 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120615171140 from 172.16.0.100