Extension Factory Builder
15/06/2012 à 19:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des pneus brûlent devant l'Université Omar Bongo (UOB) de Libreville au Gabon, le 10 février 2011 Des pneus brûlent devant l'Université Omar Bongo (UOB) de Libreville au Gabon, le 10 février 2011 © AFP

Les dix-neuf étudiants arrêtés en début de semaine sur le campus de Libreville ont été relâchés dans la nuit de jeudi à vendredi.

Ils sont libres, mais n'en ont pas tout à fait fini avec la justice gabonaise. Les dix-neuf étudiants de l'Université Omar Bongo (UOB) de Libreville, interpellés lundi sur le campus, ont été libérés dans la nuit du jeudi 14 juin. Ils sont convoqués la semaine prochaine chez le juge d'instruction.

« Nous sommes en liberté conditionnelle », a a affirmé Firmin Ollo, un des leaders des étudiants arrêtés. Quatre étudiants avaient été libérés dans la journée de jeudi et les autres ont été libérés en fin de soirée.

« Ils sont accusés de trouble à l'ordre public et sont convoqués chez le juge la semaine prochaine, certains lundi d'autres mardi et mercredi », a affirmé l'avocate des étudiants, Me Gisèle Eyue Bekalé.

Heurts réguliers avec la police

Ces étudiants avaient été interpellés alors qu'ils essayaient de faire cesser les cours à l'UOB. Selon un étudiant, Célestin Mito-Mito « certains des étudiants arrêtés se sont eux-mêmes constitués prisonnier ». Les conditions de détention de ces étudiants ont été dénoncé, notamment sur les réseaux sociaux par des membres de l'opposition et de la société civile.

Leur grève a été entamée en janvier pour réclamer des bourses et la suppression d'une restriction liée à l'âge (27 ans). Depuis janvier des heurts se produisent régulièrement avec les forces de l'ordre.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Gabon

La première vraie polémique de la CAN 2015

La première vraie polémique de la CAN 2015

Pour le sélectionneur du Gabon, Jorge Costa, le penalty accordée à la Guinée équatoriale était "imaginaire". "C'est une erreur arbitrale qui nous a coûté le mat[...]

C'est la CAN des surprises, le Congo et la Guinée équatoriale en quarts !

Le Congo, tombeur du Burkina Faso (2-1), et la Guinée équatoriale, vainqueur du Gabon (2-0), sont tous les deux qualifiés pour les quarts de finale de la CAN 2015 dans le groupe A. Les Diables rouges terminent[...]

CAN 2015 : Le Congo, quel exploit !

Le Congo, vainqueur du Gabon (1-0) dans le groupe A, s'est offert son premier succès en phase finale de la CAN depuis 1974 ! Pour en arriver là, les hommes de Claude Leroy, qui s'impose de plus en plus comme un[...]

Gabon : André Mba Obame ne répond plus

Exilé à Niamey, physiquement diminué, le "frère ennemi" d'Ali Bongo Ondimba se mure dans le silence, laissant l'opposition orpheline ou presque. À moins de deux ans de[...]

Pierre-Emerick Aubameyang met le Gabon en orbite

L'attaquant gabonais a brillé samedi en offrant au Gabon sa première victoire lors de cette CAN 2015 face au Burkina Faso (2-0).[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Cinq pays africains diffuseront le "numéro des survivants" de Charlie Hebdo

Le Gabon, la RD Congo et la Côte d'Ivoire, mais aussi le Bénin et le Burkina diffuseront des exemplaires du nouveau numéro de "Charlie Hebdo", dont la une représentant une caricature du[...]

Gabon : le domicile de l'opposant Jean Ping attaqué par 200 jeunes

Le domicile à Libreville de Jean Ping, l'un des principaux opposants gabonais, a été attaqué lundi par une bande de plus de 200 jeunes.[...]

Football : tous les records de l'histoire de la CAN en un coup d'oeil

À l'occasion de la 30e édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2015), qui se déroule du 17 janvier au 8 février en Guinée équatoriale, "Jeune Afrique" vous propose de[...]

Gabon Télécom va absorber Moov

 Libreville a donné son accord à la fusion des filiales gabonaises de Maroc Télécom et Etisalat, a appris "Jeune Afrique". Le pays cherche également à mettre en vente une[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120615153019 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120615153019 from 172.16.0.100