Extension Factory Builder
13/06/2012 à 15:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mohamed Merah aurait été manipulé par les services français. Mohamed Merah aurait été manipulé par les services français. © Capture d'écran France 2 / AFP

Des vidéos, qui auraient été tournées par Mohamed Merah lors de l'assaut de son appartement par les policiers du Raid le 22 mars 2012, confirmeraient la thèse d'une collaboration entre les services de renseignements français et le "tueur au scooter". C'est du moins ce qu'avance la famille de ce dernier.

La révélation est explosive. Elle est aussi à prendre avec des pincettes. Le quotidien arabophone algérien Echourouk, proche du pouvoir, affirme détenir des vidéos-testaments tournées par Mohamed Merah lors du siège de son appartement toulousain par les policiers du Raid. Dans ces deux vidéos, dont le journal a publié la retranscription en arabe, le « tueur au scooter » affirme qu'un de ses amis, qu'il pensait être un djihadiste, était un agent des services du renseignement français qui l’aurait manipulé.

« Je suis innocent. Je découvre que mon meilleur ami Zouheir travaille pour les services secrets français », déclarerait Merah sur la vidéo, enregistrée quelques minutes avant sa mort sous les balles du Raid.  « Tu m'as envoyé en Irak, au Pakistan et en Syrie pour aider les musulmans. Et tu te révèles finalement un criminel et un capitaine des services français. J'aurais jamais cru ça », lancerait ensuite le jeune homme à l'encontre dudit Zouheir. « Va en enfer espèce de traître », ajouterait-il. « Vous allez me tuer sans aucune raison. C'est vous qui m'avez entraîné dans cette situation. Je ne te pardonnerai jamais. »

D’après Echourouk, Zouheir faisait partie de l'équipe qui tentait de négocier la reddition du tueur alors qu'il était retranché dans son appartement, assiégé par les forces de sécurité depuis 36 heures. Mohamed Merah venait d’assassiner trois militaires français et quatre personnes, dont trois enfants, dans une école juive de Toulouse.

D'autres témoignages à venir

Nous allons bientôt apporter au dossier des témoignages de personnes des services français, notamment de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur).

Me Zahia Mokhtari, avocate du père de Mohamed Merah

Depuis l’Algérie où il réside, Mohamed Ben Allal Merah, le père de Mohamed Merah, a toujours crié au complot contre son fils défunt. Lundi 10 juin, ses avocates algérienne, Me Zahia Mokhtari, et française, Me Isabelle Coutant-Peyre, ont déposé plainte à Paris pour « meurtre » contre la police française. Dans cette plainte figure la retranscription des deux enregistrements vidéo tournés par le jeune homme avant sa mort. Le lendemain, Echourouk publiait la transcription, traduite en arabe, des fameuses vidéos. Le contenu de l’article a rapidement été authentifié par Isabelle Coutant-Peyre.

L’origine de ces enregistrements est encore floue. À Alger, Me Zahia Mokhtari avait déjà déclaré que son client était en possession de deux vidéos compromettantes pour les services français. Contactée par Jeune Afrique, Isabelle Coutant-Peyre affirme que Mohamed Merah aurait filmé avec son téléphone ses échanges avec les policiers français avant d’envoyer les enregistrements à un proche, voire directement à son père. D’après elle, ces vidéos témoignent des liens étroits qu’entretenait le « tueur au scooter » avec les services de renseignements français. « Nous avons d’autres éléments, que nous allons bientôt apporter au dossier, poursuit-elle. Je pense à des témoignages de personnes des services français, notamment à la DCRI (Direction centrale du renseignement Intérieur), qui sont un peu dégoutés par toute cette affaire », avance-t-elle.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Moi, Fathy le Fou, maître du 'trait pourri'

Moi, Fathy le Fou, maître du "trait pourri"

Mon pays, l’Algérie, a été pionnier dans la zone minée de la caricature politique en Afrique du Nord. J’ai fait partie de ses éclaireurs, envoyé à l’ombre avec u[...]

Algérie : la nouvelle Constitution, l'Arlésienne de Bouteflika

En avril 2011, le chef de l'État annonce son intention de faire réviser la loi fondamentale. Quatre ans et plusieurs consultations plus tard, le projet de réforme n'a toujours pas[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Qui est Sid Ahmed Ghlam, l'Algérien qui planifiait un attentat en France ?

Sid Ahmed Ghlam a été arrêté dimanche en région parisienne alors qu’il projetait des attaques terroristes en banlieue parisienne, contre deux églises de Villejuif. Il est[...]

Algérie : l'embarrassante affaire Medjdoub

La plainte contre X pour torture déposée à Luxembourg, le 20 octobre 2012, par les avocats de Chani Medjdoub, un homme d'affaires algéro-luxembourgeois poursuivi pour corruption[...]

Algérie : Bouteflika les secrets du quatrième mandat

Pourquoi et comment, malgré un AVC qui l'a cloué dans un fauteuil roulant, le président de la République algérienne a décidé de rempiler en 2014. Enquête sur une[...]

Massacres de Sétif : la visite de Jean-Marc Todeschini diversement appréciée en Algérie

La presse algérienne n'a pas manqué de commenter la visite du secrétaire d'État français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, à Sétif. La première[...]

Massacre de Sétif en Algérie : premier hommage d'un ministre français 70 ans après

Le secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a rendu dimanche un hommage aux victimes algériennes de Sétif, 70 ans après le massacre qui a fait[...]

Massacre de Sétif : un ministre français qualifie sa visite en Algérie de "geste fort"

Le secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a qualifié de "geste fort" sa visite dimanche en Algérie pour marquer le 70e anniversaire du[...]

Le crédit à la consommation de retour en Algérie

 Le gouvernement algérien a adopté le décret restaurant le crédit à la consommation, après une suspension de plus de cinq ans. Réservé aux produits nationaux, il devrait[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120613125701 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120613125701 from 172.16.0.100