Extension Factory Builder
13/06/2012 à 15:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mohamed Merah aurait été manipulé par les services français. Mohamed Merah aurait été manipulé par les services français. © Capture d'écran France 2 / AFP

Des vidéos, qui auraient été tournées par Mohamed Merah lors de l'assaut de son appartement par les policiers du Raid le 22 mars 2012, confirmeraient la thèse d'une collaboration entre les services de renseignements français et le "tueur au scooter". C'est du moins ce qu'avance la famille de ce dernier.

La révélation est explosive. Elle est aussi à prendre avec des pincettes. Le quotidien arabophone algérien Echourouk, proche du pouvoir, affirme détenir des vidéos-testaments tournées par Mohamed Merah lors du siège de son appartement toulousain par les policiers du Raid. Dans ces deux vidéos, dont le journal a publié la retranscription en arabe, le « tueur au scooter » affirme qu'un de ses amis, qu'il pensait être un djihadiste, était un agent des services du renseignement français qui l’aurait manipulé.

« Je suis innocent. Je découvre que mon meilleur ami Zouheir travaille pour les services secrets français », déclarerait Merah sur la vidéo, enregistrée quelques minutes avant sa mort sous les balles du Raid.  « Tu m'as envoyé en Irak, au Pakistan et en Syrie pour aider les musulmans. Et tu te révèles finalement un criminel et un capitaine des services français. J'aurais jamais cru ça », lancerait ensuite le jeune homme à l'encontre dudit Zouheir. « Va en enfer espèce de traître », ajouterait-il. « Vous allez me tuer sans aucune raison. C'est vous qui m'avez entraîné dans cette situation. Je ne te pardonnerai jamais. »

D’après Echourouk, Zouheir faisait partie de l'équipe qui tentait de négocier la reddition du tueur alors qu'il était retranché dans son appartement, assiégé par les forces de sécurité depuis 36 heures. Mohamed Merah venait d’assassiner trois militaires français et quatre personnes, dont trois enfants, dans une école juive de Toulouse.

D'autres témoignages à venir

Nous allons bientôt apporter au dossier des témoignages de personnes des services français, notamment de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur).

Me Zahia Mokhtari, avocate du père de Mohamed Merah

Depuis l’Algérie où il réside, Mohamed Ben Allal Merah, le père de Mohamed Merah, a toujours crié au complot contre son fils défunt. Lundi 10 juin, ses avocates algérienne, Me Zahia Mokhtari, et française, Me Isabelle Coutant-Peyre, ont déposé plainte à Paris pour « meurtre » contre la police française. Dans cette plainte figure la retranscription des deux enregistrements vidéo tournés par le jeune homme avant sa mort. Le lendemain, Echourouk publiait la transcription, traduite en arabe, des fameuses vidéos. Le contenu de l’article a rapidement été authentifié par Isabelle Coutant-Peyre.

L’origine de ces enregistrements est encore floue. À Alger, Me Zahia Mokhtari avait déjà déclaré que son client était en possession de deux vidéos compromettantes pour les services français. Contactée par Jeune Afrique, Isabelle Coutant-Peyre affirme que Mohamed Merah aurait filmé avec son téléphone ses échanges avec les policiers français avant d’envoyer les enregistrements à un proche, voire directement à son père. D’après elle, ces vidéos témoignent des liens étroits qu’entretenait le « tueur au scooter » avec les services de renseignements français. « Nous avons d’autres éléments, que nous allons bientôt apporter au dossier, poursuit-elle. Je pense à des témoignages de personnes des services français, notamment à la DCRI (Direction centrale du renseignement Intérieur), qui sont un peu dégoutés par toute cette affaire », avance-t-elle.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : le gendarme de la Bourse suspend l'entrée de Cevital au capital de NCA Rouiba

Algérie : le gendarme de la Bourse suspend l'entrée de Cevital au capital de NCA Rouiba

 La Cosob justifie la suspension par l'attente de la décision de l'État algérien d'exercer (ou pas) son droit de préemption. Une décision liée au statut étranger du céda[...]

Signature d'une convention franco-algérienne sur la formation des imams

Bientôt les imams algériens envoyés en France seront formés pour être en "harmonie avec les exigences de la République" française. C'est ce que stipule, entre autres, la[...]

Infrastructures : les 10 projets africains qui ont marqué 2014

Le cabinet d'audit et de conseil KPMG vient de publier l'édition 2014 de son classement des 100 projets d'infrastructure de "classe mondiale". Une dizaine d'entre eux se trouvent sur le continent. Revue de[...]

Internet : Bouteflika, Kabila, Bongo... Noms de domaines en solde !

Alibongo.com, josephkabila.com, abdelazizbouteflika.com… Des noms de domaine de premier niveau (les .com) de certains chefs d'État africains qui n'ont pas eu la diligence de les réserver à temps sont en[...]

Algérie : El-Para et l'argent des otages du GSPC

Abderrazak el-Para, l'ex-émir du GSPC, a finalement confirmé que l'Allemagne avait versé une rançon de 5 millions d'euros en 2003.[...]

Devant la chute des cours du pétrole, l'Algérie change de ton

La chute du cours du pétrole en dessous de 60 dollars et la perspective d’un prix bas à moyen terme ont ébranlé l'assurance de l'Algérie. Le ton est désormais à l'urgence et[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

Cameroun - Me Bertrand : "On nous cache quelque chose sur la mort d'Albert Ebossé" en Algérie

Le 23 août dernier, quelques minutes après la rencontre entre la JS Kabylie et l’USM Alger (1-2), l’attaquant camerounais de la JSK Albert Ebossé (24 ans) trouvait la mort à la sortie du[...]

Algérie : un maire assassiné, "acte terroriste" selon la gendarmerie

Le maire de la commune algérienne de Bordj El Emir Abdelkader (nord) a été assassiné vendredi par des "terroristes", qui l'ont tué par balles et égorgé, a annoncé[...]

Assassinat d'Hervé Gourdel : l'armée algérienne annonce avoir tué un deuxième suspect

Un deuxième membre du groupe islamiste impliqué dans l’enlèvement et la décapitation du touriste français Hervé Gourdel, en septembre, a été tué par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers