Extension Factory Builder
13/06/2012 à 15:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mohamed Merah aurait été manipulé par les services français. Mohamed Merah aurait été manipulé par les services français. © Capture d'écran France 2 / AFP

Des vidéos, qui auraient été tournées par Mohamed Merah lors de l'assaut de son appartement par les policiers du Raid le 22 mars 2012, confirmeraient la thèse d'une collaboration entre les services de renseignements français et le "tueur au scooter". C'est du moins ce qu'avance la famille de ce dernier.

La révélation est explosive. Elle est aussi à prendre avec des pincettes. Le quotidien arabophone algérien Echourouk, proche du pouvoir, affirme détenir des vidéos-testaments tournées par Mohamed Merah lors du siège de son appartement toulousain par les policiers du Raid. Dans ces deux vidéos, dont le journal a publié la retranscription en arabe, le « tueur au scooter » affirme qu'un de ses amis, qu'il pensait être un djihadiste, était un agent des services du renseignement français qui l’aurait manipulé.

« Je suis innocent. Je découvre que mon meilleur ami Zouheir travaille pour les services secrets français », déclarerait Merah sur la vidéo, enregistrée quelques minutes avant sa mort sous les balles du Raid.  « Tu m'as envoyé en Irak, au Pakistan et en Syrie pour aider les musulmans. Et tu te révèles finalement un criminel et un capitaine des services français. J'aurais jamais cru ça », lancerait ensuite le jeune homme à l'encontre dudit Zouheir. « Va en enfer espèce de traître », ajouterait-il. « Vous allez me tuer sans aucune raison. C'est vous qui m'avez entraîné dans cette situation. Je ne te pardonnerai jamais. »

D’après Echourouk, Zouheir faisait partie de l'équipe qui tentait de négocier la reddition du tueur alors qu'il était retranché dans son appartement, assiégé par les forces de sécurité depuis 36 heures. Mohamed Merah venait d’assassiner trois militaires français et quatre personnes, dont trois enfants, dans une école juive de Toulouse.

D'autres témoignages à venir

Nous allons bientôt apporter au dossier des témoignages de personnes des services français, notamment de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur).

Me Zahia Mokhtari, avocate du père de Mohamed Merah

Depuis l’Algérie où il réside, Mohamed Ben Allal Merah, le père de Mohamed Merah, a toujours crié au complot contre son fils défunt. Lundi 10 juin, ses avocates algérienne, Me Zahia Mokhtari, et française, Me Isabelle Coutant-Peyre, ont déposé plainte à Paris pour « meurtre » contre la police française. Dans cette plainte figure la retranscription des deux enregistrements vidéo tournés par le jeune homme avant sa mort. Le lendemain, Echourouk publiait la transcription, traduite en arabe, des fameuses vidéos. Le contenu de l’article a rapidement été authentifié par Isabelle Coutant-Peyre.

L’origine de ces enregistrements est encore floue. À Alger, Me Zahia Mokhtari avait déjà déclaré que son client était en possession de deux vidéos compromettantes pour les services français. Contactée par Jeune Afrique, Isabelle Coutant-Peyre affirme que Mohamed Merah aurait filmé avec son téléphone ses échanges avec les policiers français avant d’envoyer les enregistrements à un proche, voire directement à son père. D’après elle, ces vidéos témoignent des liens étroits qu’entretenait le « tueur au scooter » avec les services de renseignements français. « Nous avons d’autres éléments, que nous allons bientôt apporter au dossier, poursuit-elle. Je pense à des témoignages de personnes des services français, notamment à la DCRI (Direction centrale du renseignement Intérieur), qui sont un peu dégoutés par toute cette affaire », avance-t-elle.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : Bouteflika met fin aux fonctions de Belkhadem

Algérie : Bouteflika met fin aux fonctions de Belkhadem

Une source proche de la présidence algérienne a annoncé mardi qu'Abdelaziz Bouteflika a mis fin aux fonctions de son conseiller spécial Abdelaziz Belkhadem, une personnalité de premier plan qui n[...]

Algérie - Maroc : 20 après, faut-il rouvrir la frontière commune ?

Vingt ans après sa fermeture, la frontière commune entre le Maroc et l'Algérie n'est toujours pas rouverte. Une situation préjudiciable pour les deux États qui se contentent, pour l'instant, de[...]

Violence dans les stades : la mort d'Ebossé couvre de "honte" les Algériens

De nombreux Algériens ont exprimé un sentiment de "honte" face au drame de la mort de l'attaquant camerounais Albert Ebossé. Le joueur a été tué samedi par un projectile[...]

Algérie : décès du footballeur camerounais Albert Ebossé, atteint par un projectile

L’attaquant camerounais de la JS Kabylie, Albert Ebossé est décédé samedi soir, atteint par un projectile parti des tribunes à l’issue de la défaite à domicile de son[...]

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les[...]

IIe guerre mondiale : les tirailleurs africains, ces héros de l'ombre

De Provence jusqu'en Alsace, des milliers de soldats venus des colonies sont morts pour libérer la France. Soixante-dix ans plus tard, Paris leur rend hommage. Une douzaine de chefs d'État africains devraient[...]

Youb Lalleg, tirailleur algérien : "La France m'a maltraité en retour"

L'Algérien Youb Lalleg, 95 ans, s'était engagé volontairement dans l'armée française en 1941. Malgré les injustices subies et la répression dont il a été[...]

Mali : les négociations de paix d'Alger reportées au 1er septembre

Après une première phase préparatoire en juillet, les pourparlers entre le gouvernement malien et les groupes armés vont reprendre le 1er septembre à Alger et non plus le 17 août comme[...]

Histoire : Alger, capitale de la résistance française

Alors qu'on célèbre, le 15 août, les 70 ans du débarquement de 1944 en Provence, auquel ont participé des milliers de combattants issus de l'empire colonial français, retour sur un[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex