Extension Factory Builder
13/06/2012 à 02:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La ville de Misrata lors du premier anniversaire de l'insurrection libyenne, le 12 février 2012. La ville de Misrata lors du premier anniversaire de l'insurrection libyenne, le 12 février 2012. © AFP

Une explosion a provoqué d’importants dégâts et blessé un passant, mardi 12 juin, contre les locaux du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Misrata. Un groupe islamiste avait revendiqué une première attaque à la bombe contre le CICR à Benghazi, le 22 mai dernier. Cette dernière attaque n’a pas été revendiquée.

En Libye, la croix du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dérange. C’est ce qui a valu à l’organisation humanitaire une première attaque, à Benghazi, le 22 mai dernier. Un groupe islamiste se présentant comme « Les Brigades du cheikh emprisonné Omar Abdul Rahman » avait alors justifié son attentat en accusant le CICR de prosélytisme. À nouveau visé, mardi 12 juin, par une explosion à Benghazi, l’organisation humanitaire craint pour ses activités.

« Nous ne savons pas encore si l'attaque a eu lieu à l'aide d'un lance-roquettes ou d'une bombe déposée à côté du bâtiment », a déclaré Soumaya Beltaifa, une porte-parole de l'organisation, avant de préciser qu'aucun des trente membres du personnel du CICR à Misrata (200 km à l'est de Tripoli) n'avait été touché dans l'attaque.

Mme Beltaifa, au fait des accusations de propagation du christianisme qui ont motivé l’attaque de Benghazi, défend le CICR de « toute activité religieuse et politique » et insiste sur la dimension « purement humanitaire » des activités de la Croix rouge en Libye. Humanitaire ou politique, la présence occidentale est en tout cas la cible des Brigades du cheikh emprisonné Omar Abdul Rahman, dont les effectifs restent inconnus.

Condamné pour terrorisme

Le cheikh, 73 ans, a été condamné en 1995 à la prison à vie par la justice américaine pour des complots ayant visé à attaquer des cibles new-yorkaises et à assassiner l'ancien président égyptien Hosni Moubarak. Il a revendiqué les attaques contre les missions diplomatiques américaine et britannique les 6 et 11 juin derniers.

Le groupe les avait alors justifié, en les définissant comme une réponse aux activités américaines et à la présence de drones américains au Pakistan et « dans le ciel libyen ». Malgré la multiplication de ces attaques, les autorités libyennes ont écarté la possibilité de l'existence de groupes extrémistes organisés, faisant état d'actes individuels et isolés. Ils porraient cependant changer d'avis.

(avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Libye

Naufrage de migrants en Méditerranée : hécatombe de 700 morts redoutée

Naufrage de migrants en Méditerranée : hécatombe de 700 morts redoutée

Le naufrage d'un chalutier chargé de migrants au large de la Libye dans la nuit de samedi à dimanche fait redouter une véritable "hécatombe" en Méditerranée avec quelque 700 m[...]

Libye : une vidéo de l'EI montre des exécutions d'une trentaine de chrétiens éthiopiens

Le groupe Etat islamique (EI) a publié dimanche une vidéo montrant l'exécution d'une trentaine d'hommes, présentés comme des chrétiens éthiopiens, par des jihadistes en Libye.[...]

Jusqu'à 700 morts redoutés après le naufrage d'un bateau de migrants en Méditerranée

Le naufrage d'un chalutier chargé de migrants au large des côtes libyennes pourrait avoir fait jusqu'à 700 morts, a annoncé dimanche le Haut-commissariat aux Nations unies pour les[...]

Libye : au moins 21 morts dans des combats près de Tripoli

Au moins 21 personnes ont été tuées dans des combats près de Tripoli vendredi, ont indiqué des sources militaires, tandis que les délégations des deux parlements rivaux libyens[...]

Immigration clandestine : Obama et Renzi insistent sur une solution en Libye

La crise tragique de l'immigration clandestine en Méditerranée ne pourra être résolue sans stabilisation de la situation en Libye, ont martelé jeudi Matteo Renzi et Barack Obama, soulignant que[...]

Libye : des raids près de Tripoli en dépit des négociations pour un cessez-le-feu

Le cessez-le-feu n'est pas encore d'actualité en Libye. Mercredi, l'aviation du gouvernement reconnu par la communauté internationale a bombardé un camp militaire contrôlé par la coalition Fajr[...]

Grande avancée à Alger dans les négociations inter-libyennes, selon l'ONU

L'émissaire des Nations unies pour la Libye, Bernadino Léon, a estimé mardi que le dernier round des négociations à Alger entre représentants de principaux groupes politiques libyens a[...]

Libye : une bombe explose devant l'ambassade du Maroc sans faire de victimes

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi près de l'entrée de l'ambassade du Maroc, à Tripoli. L'attentat n'a heureusement pas fait de victimes.[...]

L'ambassade de Corée du Sud en Libye attaquée, deux gardes tués

Un groupe d'hommes armés non identifiés a lancé une attaque dimanche contre l'ambassade de Corée du Sud à Tripoli, où deux gardes libyens ont été tués, a[...]

Libye : le gouvernement reconnu veut commencer à exporter son pétrole

  Le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale a autorisé la nouvelle Compagnie nationale de Pétrole (NOC) à commencer à exporter du pétrole, a-t-il[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120613094354 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120613094354 from 172.16.0.100