Extension Factory Builder
12/06/2012 à 12:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La prise d'otages du voilier de luxe Le Ponant a pris fin le 11 avril 2008. La prise d'otages du voilier de luxe Le Ponant a pris fin le 11 avril 2008. © AFP

Le parquet général a requis la plus lourde peine, 15 ans de prison, contre le Somalien Ismaël Ali Samatar. Les cinq co-accusés risquent quant à eux 10 ans de réclusion criminelle pour la prise d'otages du voilier Le Ponant le 4 avril 2008.

Les six Somaliens jugés à Paris pour la prise d'otages du voilier Le Ponant le 4 avril 2008, pourraient se voir condamner, jeudi 14 juin, à des peines allant de 10 à 15 ans de réclusion criminelle. Si cinq d’entre eux sont considérés comme de simples « exécutants » par Bruno Sturlese, l’avocat général, le sixième risque la condamnation la plus lourde. Ismaël Ali Atar est en effet le seul des Somaliens accusés de piraterie à reconnaître les faits qui lui sont reprochés.

Selon Bruno Sturlese, si « tous ont mis gravement en péril des vies françaises, prêts à les sacrifier pour obtenir de l'argent », M. Atar a joué « un rôle plus large » dans la prise d’otage des 30 membres d’équipage du trois-mâts de luxe navigant dans le Golfe d’Aden. « Lui seul s'est engagé sur le chemin de l'amendement en admettant le caractère honteux de ce qu'il a fait », a ajouté l’avocat général.

"Déni"

Les autres accusés sont « dans le déni » et n’ont fait que livrer des « explications invraisemblables » quant au rôle qu’ils ont joué lors de la prise d’otages. Si deux d’entre eux admettent avoir passé quelques heures à garder les otages à bord du voilier, l’un des accusés affirme n’y avoir jamais mis les pieds. À ces affirmations, Me Sturlese a opposé le fait que chacun des accusés avait été reconnu par plusieurs ex-otages, avant de donner sa version du déroulement des faits : les assaillants, parmi lesquels se trouvaient Ismaël Ali Samatar, auraient d'abord arraisonné un bateau de pêche yéménite, avec lequel ils ont abordé le Ponant, et lui ont fait mettre le cap vers les côtes somaliennes, avant de mouiller près d'un village.

Les six accusés présents sur le banc, jugés à Paris depuis le 22 mai, ont tous été arrêtés à terre le 11 avril 2008, après une semaine d’occupation du bateau et de séquestration de l’équipage par une trentaine de pirates. Les forces spéciales françaises étaient intervenues par les airs alors que les fuyards emportaient avec eux, à bord d’un 4X4, des armes et 181 000 des 2,15 millions de dollars versés en guise de rançon par l’armateur filiale du groupe CMA-CGM. Le verdict est attendu jeudi prochain 14 mai.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Somalie

Kagamé le tchatcheur, Buhari l'influent... la vie des leaders africains sur Twitter

Kagamé le tchatcheur, Buhari l'influent... la vie des leaders africains sur Twitter

Des leaders et institutions du continent se déploient de plus en plus sur Twitter. Certains, comme le Rwandais Paul Kagamé, sont déjà des modèles d'interactivité pour le monde entier. Mais[...]

Ne dîtes plus Shebab, mais "le groupe qui massacre le peuple somalien"

Les autorités somaliennes ont exigé des médias qu'ils cessent d'utiliser le terme "Shebab". Les journalistes basés en Somalie dénoncent une mesure dangereuse.[...]

Somalie : la malnutrition succède à la famine et ses 250 000 morts

Trois ans se sont écoulés depuis que la famine a frappé la Somalie et fait plus de 250 000 morts, pour plus de la moitié des enfants. Mais de nombreux Somaliens continuent d'avoir faim.[...]

Somalie : un élu local abattu par les Shebab à Mogadiscio

Un commando shebab a abattu samedi un élu local dans les rues de Mogadiscio, a annoncé à l'AFP un porte-parole du groupe islamiste somalien.[...]

Somalie : attentat meurtrier contre le ministère de l'Éducation à Mogadiscio

Au moins six personnes ont été tuées mardi dans une attaque contre le ministère de l'Éducation, à Mogadiscio. Les insurgés islamistes Shebab ont fait exploser une voiture[...]

Ces otages occidentaux que les forces spéciales étrangères n'ont pas réussi à libérer en Afrique

Avant ce week-end et la libération réussie de l'otage néerlandais Sjaak Rijke, détenu depuis plus de trois ans par Aqmi au Mali, plusieurs Occidentaux ont perdu la vie en Afrique lors[...]

L'aviation kényane bombarde deux camps Shebab en Somalie

L'aviation militaire kényane a bombardé lundi en Somalie deux camps des islamistes somaliens Shebab, qui ont revendiqué l'attaque le 2 avril de l'université de Garissa (148 morts), a annoncé un[...]

Terrorisme : le Kenya et la Somalie sous la menace Shebab

L'attaque de l'université kényane de Garissa, qui a fait 147 morts jeudi, à 150 km de la frontière avec la Somalie, prouve que les islamistes Shebab ont digéré la mort de leur chef en[...]

Somalie : au moins dix morts dans un attentat à Mogadiscio

Les Shebab ont revendiqué cette nouvelle attaque meurtrière dans la capitale somalienne. Des membres du gouvernement pourraient figurer parmi les blessés.[...]

Somalie : les shebabs attaquent le complexe de la présidence intérimaire à Baïdoa

Baïdoa, dans le sud somalien, a été la cible jeudi d’attaques perpétrées par les islamistes shebabs. La ville abrite le siège du gouvernement local représentant la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers