Extension Factory Builder
08/06/2012 à 17:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La Une de J.A. n°2683. La Une de J.A. n°2683. © J.A.

Dans son numéro 2683 en kiosque du 10 au au 16 juin 2012, Jeune Afrique s'intéresse au fidèle collaborateur de Paul Biya, René Emmanuel Sadi. Ce dernier pourrait-il prendre la relève de l'actuel chef de l'Etat?

Pendant près de trente ans, il a travaillé tour à tour dans l’ombre. D’abord celle de l’ancien président Ahmadou Ahidjo avant de se mettre au service de son successeur, Paul Biya. Conseiller diplomatique, rédacteur des discours, directeur adjoint du cabinet civil, secrétaire général adjoint… René Emmanuel Sadi a passé plus de deux décennies dans les coulisses de la présidence camerounaise.

À lire aussi dans Jeune Afrique 2683

Qui peut sauver le Mali ? Plus le temps passe, plus le nord s’apparente à un nouvel Afghanistan rendant inévitable le recours à la force.

RD Congo – Rwanda : Jeu trouble dans le Nord-Kivu
Une fois de plus, Kigali est accusé d’aider en sous-main les rébellions de l’est de la RDC. Une thèse que les Rwandais réfutent et qui, à y regarder de plus près, n’est pas si évidente.

En avril 2007, cet éternel second se retrouve au centre du jeu politique lorsque Paul Biya le bombarde secrétaire général du comité central du rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir). Tout Yaoundé se dit alors que le fidèle collaborateur de Biya - 79 ans dont 30 au pouvoir – pourrait bien être le successeur que le vieux capitaine prépare ? Mais au lieu de le conforter en dauphin, cette exposition aussi soudaine qu’imprévue va valoir à Sadi les foudres des clans qui se positionnent pour la succession. Il devient vite l’homme à abattre. En décembre 2011, il est nommé au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation en remplacement d’un autre prétendant au poste, Marafa Hamidou Yaya.

Ce dernier sera arrêté mi-avril et jeté en prison dans le cadre d’une affaire de détournement d’argent public, même si l’intéressé dénonce une manœuvre d’élimination politique.

Pour qui Biya prépare-t-il le chemin du pouvoir ? Sadi, dont le parcours à son nouveau poste ministériel n’est pas exempt de faux-pas, est-il toujours le fils préféré du chef ?

Jeune Afrique tente de répondre à ces questions dans son numéro 2683 (10 au 16 juin 2012)

__________

Lire « René Emmanuel Sadi : et si c'était lui? » dans le n°2683 de Jeune Afrique, en kiosques du 10 au 16 juin.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

"Plus jamais Ebola..." : ce sera sans Manu Dibango

Manu Dibango s'est retiré d'un projet musical de sensibilisation à la lutte contre Ebola. Il n'aurait pas supporté que des personnes soient rétribuées pour ce projet censé être[...]

Boko Haram, une guerre qui coûte cher au Cameroun

Le nerf de la guerre contre Boko Haram est un souci de première importance au Cameroun.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Le groupe bancaire camerounais vient d'ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première[...]

Boko Haram, la tactique du boucher

Le groupe islamiste agit-il en ordre dispersé ou suivant une véritable stratégie militaire ? De batailles en massacres, son organisation se dévoile peu à peu.[...]

Cartographie - Boko Haram sur les traces du califat de Sokoto ?

Les dirigeants de Boko Haram rêveraient-ils de faire revivre le califat de Sokoto, établi au XIXe siècle et disparu au moment de la colonisation britannique ? Leurs intentions ne sont pas claires.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120608173032 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120608173032 from 172.16.0.100