Extension Factory Builder
08/06/2012 à 17:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La Une de J.A. n°2683. La Une de J.A. n°2683. © J.A.

Dans son numéro 2683 en kiosque du 10 au au 16 juin 2012, Jeune Afrique s'intéresse au fidèle collaborateur de Paul Biya, René Emmanuel Sadi. Ce dernier pourrait-il prendre la relève de l'actuel chef de l'Etat?

Pendant près de trente ans, il a travaillé tour à tour dans l’ombre. D’abord celle de l’ancien président Ahmadou Ahidjo avant de se mettre au service de son successeur, Paul Biya. Conseiller diplomatique, rédacteur des discours, directeur adjoint du cabinet civil, secrétaire général adjoint… René Emmanuel Sadi a passé plus de deux décennies dans les coulisses de la présidence camerounaise.

À lire aussi dans Jeune Afrique 2683

Qui peut sauver le Mali ? Plus le temps passe, plus le nord s’apparente à un nouvel Afghanistan rendant inévitable le recours à la force.

RD Congo – Rwanda : Jeu trouble dans le Nord-Kivu
Une fois de plus, Kigali est accusé d’aider en sous-main les rébellions de l’est de la RDC. Une thèse que les Rwandais réfutent et qui, à y regarder de plus près, n’est pas si évidente.

En avril 2007, cet éternel second se retrouve au centre du jeu politique lorsque Paul Biya le bombarde secrétaire général du comité central du rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir). Tout Yaoundé se dit alors que le fidèle collaborateur de Biya - 79 ans dont 30 au pouvoir – pourrait bien être le successeur que le vieux capitaine prépare ? Mais au lieu de le conforter en dauphin, cette exposition aussi soudaine qu’imprévue va valoir à Sadi les foudres des clans qui se positionnent pour la succession. Il devient vite l’homme à abattre. En décembre 2011, il est nommé au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation en remplacement d’un autre prétendant au poste, Marafa Hamidou Yaya.

Ce dernier sera arrêté mi-avril et jeté en prison dans le cadre d’une affaire de détournement d’argent public, même si l’intéressé dénonce une manœuvre d’élimination politique.

Pour qui Biya prépare-t-il le chemin du pouvoir ? Sadi, dont le parcours à son nouveau poste ministériel n’est pas exempt de faux-pas, est-il toujours le fils préféré du chef ?

Jeune Afrique tente de répondre à ces questions dans son numéro 2683 (10 au 16 juin 2012)

__________

Lire « René Emmanuel Sadi : et si c'était lui? » dans le n°2683 de Jeune Afrique, en kiosques du 10 au 16 juin.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Livres - Santé : le scandale de la Lomidine, quand la bêtise est criminelle

Livres - Santé : le scandale de la Lomidine, quand la bêtise est criminelle

C'est l'histoire d'un scandale oublié : la Lomidine devait être le remède miracle contre la maladie du sommeil. Mal administrée par les colons, elle fit des dizaines de morts jusque dans les ann&[...]

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Qu'ils soient animistes, chrétiens ou musulmans, les leaders religieux du continent possèdent souvent une influence considérable sur les plans politique et économique. Connaissez vous les plus[...]

Satan is back

Même si l'on reproche aux journalistes - souvent à raison - de ne parler de l'Afrique subsaharienne que sous l'angle de ses échecs, lesquels masquent le foisonnement de ses réussites[...]

Cameroun : les vérités de Marafa Hamidou Yaya

Dans une interview exclusive réalisée par correspondance, parue dans le Jeune Afrique n°2803, Marafa Hamidou Yaya, l'ancien ministre camerounais de l’Administration territoriale, dément formellement[...]

Cameroun : Lydienne Yen Eyoum reconnue coupable de détournements de fonds publics

Le verdict est tombé dans le procès de Lydienne Yen Eyoum. L'avocate franco-camerounaise, accusée de détournements de fonds publics, a été reconnue coupable vendredi par le Tribunal[...]

Faut-il avoir peur de l'APE ?

Après plus de dix ans de négociations, l'accord de partenariat économique a enfin été conclu entre l'Union européenne et une grande partie de l'Afrique subsaharienne... Mais[...]

Mbara Guérandi : enquête sur une affaire d'État camerounaise

Guérandi Mbara était l'un des cerveaux du putsch de 1984. Pendant trente ans, depuis son exil ouagalais, il a menacé de s'en prendre à nouveau à Paul Biya, au nez et à la barbe des[...]

Douala, port de l'angoisse

L'infrastructure par laquelle transite le commerce du Cameroun, du Tchad et de la Centrafrique est au bord de l'asphyxie. Les opérateurs publics et privés gèrent l'urgence, mais les solutions de long terme se[...]

Cameroun : Baileys, l'alcool qui peut vous envoyer en prison

Au Cameroun, mieux vaut faire attention à la boisson que l'on commande. Si une Guiness ne déclenchera que des regards approbateurs, un Baileys pourrait vous valoir une dénonciation pour homosexualité.[...]

Nigeria : afflux de réfugiés fuyant Boko Haram, le HCR tire la sonnette d'alarme

De plus en plus de civils fuient les combats dans le nord-est du Nigeria pour se réfugier dans les pays voisins. Mardi, le HCR a lancé un appel aux dons de 34 millions de dollars pour aider 75 000 [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers