Extension Factory Builder
06/06/2012 à 09:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président malien de transition Dioncounda Traoré, le 3 mai 2012 à Dakar. Le président malien de transition Dioncounda Traoré, le 3 mai 2012 à Dakar. © Seyllou/AFP

Trois membres d'associations de soutien à l'ex-junte malienne ont été inculpés mardi dans le cadre de l'enquête sur l'agression du président de transition, Dioncounda Traoré. Mais les faits ont été requalifiés en simples "troubles grave à l'ordre public" par le procureur de la République, Sombé Théra. Par ailleurs, une information judiciaire pour "tentative d'assassinat et complicité, coups et blessures volontaires et non-assistance à personne en danger" a été ouverte.

Les premières inculpations sont tombées dans le cadre de l'enquête sur l'agression dont a été victime le président malien de transition Dioncounda Traoré, le 21 mai au palais présidentiel de Bamako. Trois responsables de « Yèrè wolo ton » (les « dignes fils », en langue bambara), une des associations membres du Mouvement populaire du 22 mars (MP22) et de la Coordination des organisations patriotiques du Mali (Copam), pro-putschistes, ont été accusés par le parquet de « troubles graves à l'ordre public » et écrouées à Bamako.

Les trois individus - Boubacar Boré, Yacouba Niaré et Mamadou Sangaré – avaient été arrêtés le 23 mai placés sous mandat de dépôt le cinq jours plus tard, a précisé le procureur de la République, Sombé Théra. Ils font partie d'une cinquantaine de personnes interpellées dans le cadre de l'enquête, certaines ayant été relâchées, mises à la disposition de la justice ou encore  « aux arrêts ».

"Élargir le champ d'investigation"

Selon le procureur, les faits ont été « requalifiés ». « Au lieu de "coups et blessures sur la personne du président de la République", les prévenus sont maintenant poursuivis pour « troubles graves à l'ordre public ». Motif officiel : cela permettait d'élargir le champ d'investigation. À moins que cela ne soit surtout une manoeuvre pour « noyer le poisson », car les peines encourues par les responsables présumés pourraient être de ce fait beaucoup plus faibles...

Par ailleurs, « une information judiciaire vient d'être ouverte pour tentative d'assassinat et complicité, coups et blessures volontaires et non-assistance à personne en danger », a indiqué une source judiciaire. « Mais pour le moment personne n'est inculpé » de ces chefs d'accusation, a-t-elle précisé.

Dioncounda Traoré, 70 ans, a été blessé dans l'attaque, mais sans lésion grave. Il s'est rendu en France le 23 mai pour des examens médicaux et poursuivait mardi son séjour dans ce pays.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Mali : le Prytanée militaire de Kati, école d'excellence de l'armée

Sanogo, Dacko, Fané... Tous sortent du même moule : le Prytanée militaire de Kati. Un établissement d'excellence hérité de l'époque coloniale où l'on apprend[...]

Mali - Moctar Mariko : "Les libérations d'auteurs présumés de violences nous atterrent"

La libération, le 15 août dernier, de l'ancien juge islamique de Tombouctou - notamment responsable d'avoir fait pratiquer des amputations -, a suscité les protestations de l'Association malienne des droits de[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : les propos de Bany Kanté contredits par Dupuydauby

Soupçonné d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, Cheick Amadou Bany Kanté a démenti[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : le Malien Bany Kanté nie avoir joué un rôle de "porteur de valise"

Soupçonné par la justice française d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, le Malien Cheick[...]

Exclusif - Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : demande d'entraide judiciaire de la France au Mali

Rebondissement dans l'enquête sur le financement présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007. Soupçonnant certains hommes d'affaires maliens d'être[...]

Mali - OIF : Dioncounda Traoré, le lièvre de Bamako

Après des mois d'hésitations, l'ancien chef de l'État malien se lance enfin dans la course pour succéder à Abdou Diouf à la tête de l'OIF. Le soutien du président IBK[...]

Nord du Mali : deux soldats burkinabè tués, quatre blessés dans un attentat suicide

Deux soldats burkinabè de la force de l'ONU au Mali ont été tués samedi et quatre blessés dans un attentat-suicide à Ber, dans le nord du Mali, a-t-on appris de source sécuritaire[...]

Mali : les négociations de paix d'Alger reportées au 1er septembre

Après une première phase préparatoire en juillet, les pourparlers entre le gouvernement malien et les groupes armés vont reprendre le 1er septembre à Alger et non plus le 17 août comme[...]

Mali : trois jihadistes, dont un proche de l'émir d'Aqmi au Sahel, arrêtés par l'armée française

Trois présumés jihadistes, dont un proche de Djamel Okacha, ont été arrêtés par l'armée française le 10 août près de Tombouctou.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex