Extension Factory Builder
05/06/2012 à 08:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des Égyptiens votent au premier tour de la présidentielle le 24 mai 2012. Des Égyptiens votent au premier tour de la présidentielle le 24 mai 2012. © Khaled Desouki/AFP/Archives

La candidature à des fonctions politiques des anciens caciques du régime Moubarak est suspendue à une décision de la Haute Cour constitutionnelle. De ce fait, des opposants réclament que le second tour de la présidentielle, qui doit se jouer entre le "candidat de l'armée" et celui des Frères musulmans, soit suspendue.

Les anciens barons du régime de Hosni Moubarak peuvent-ils avoir des responsabilités politiques dans le nouveau régime ? En Égypte, la question n'a jamais été aussi brûlante depuis que Ahmad Chafiq, l'ancien chef d'état-major et dernier Premier ministre de l'ex-raïs, s'est qualifié pour le second tour de la présidentielle, les 16 et 17 juin, face au candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi.

Formé de candidats malheureux - Abdel Moneim Aboul Foutouh (islamiste modéré), Hamdeen Sabbahi (nassérien) et Khaled Ali -, de mouvements de jeunes et de plusieurs partis politiques de gauche ou libéraux, un vaste mouvement contestataire s'organise désormais pour réclamer la suspension du second tour du scrutin. Objectif : obtenir une réponse à une question de justice qui pourrait tout bouleverser.

"Isolement politique"

De fait, en avril, le Parlement a adopté une loi dite d'« isolement politique » qui prévoit d'« interdire à tout président de la République, vice-président, Premier ministre, président du Parti national démocrate [PND, parti de Moubarak] maintenant dissous, secrétaire général ou membre de son bureau politique" d'exercer des droits politiques pendant dix ans. Le Conseil militaire au pouvoir l'avait ratifiée.

La candidature de Chafiq avait d'abord été invalidée, dans l'attente d'une décision de la Haute Cour constitutionnelle qui n'a toujours pas eu lieu.

En raison de cette loi, la candidature de Chafiq avait d'abord été invalidée par la commission électorale. Puis celle-ci avait ensuite accepté un appel déposé par Chafiq et décidé de s'adresser à la justice pour qu'elle statue sur la constitutionnalité de l'amendement ajouté à la loi électorale. Mais aucune date n'avait été fixée pour la décision de la Haute Cour constitutionnelle.

Si l'invalidation de la candidature de Chafiq était confirmée, le troisième homme du premier tour, le nassérien Hamdeen Sabbahi, pourrait se voir qualifié pour le second tour.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : onze blessés, dont un grave, dans un attentat devant la Cour suprême

Égypte : onze blessés, dont un grave, dans un attentat devant la Cour suprême

Onze personnes ont été blessées lundi, dans l'explosion d'une bombe au Caire, près de la Cour suprême égyptienne.[...]

Égypte : Sissi, le Poutine arabe qui veut "terroriser les terroristes"

En achetant des avions français et du matériel russe, le président entend montrer à l'allié américain que son pays peut s'émanciper. Et diversifier ses partenariats.[...]

Égypte : les législatives reportées après une décision de justice

Les élections législatives, prévues entre le 21 mars et le 7 mai en Égypte, vont être reportées après que la justice a considéré anticonstitutionnelle la loi les[...]

Égypte : les législatives reportées après une décision de justice

Les élections législatives, prévues entre le 21 mars et le 7 mai en Égypte, vont être reportées après que la justice a considéré anticonstitutionnelle la loi les[...]

Égypte : la justice déclare le mouvement palestinien Hamas "terroriste"

Un tribunal égyptien a classé samedi comme organisation "terroriste" le mouvement palestinien Hamas, selon une source judiciaire, alors que les autorités égyptiennes accusent le groupe[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Quatre attentats à la bombe font un mort et deux blessés au Caire

Quatre attentats à la bombe ont fait un mort et deux blessés jeudi matin au Caire. Même si les attaques n’ont pas été revendiquées, les autorités locales soupçonnent les[...]

Égypte : une figure de la révolte anti-Moubarak condamnée à cinq ans de prison

Accusé d’avoir eu recours à la violence lors d'une manifestation anti-Moubarak, Alaa Abdel Fattah, militant progressiste et figure de proue de la revolte de 2011, a été condamné lundi[...]

Trois attentats revendiqués par l'État islamique font au moins 45 morts en Libye

Trois attentats à la voiture piégée ont eu lieu vendredi dans l'est de la Libye faisant au moins 45 morts et 70 blessés, selon les autorités locales. Des attaques revendiquées par[...]

Libye : 195 égyptiens évacués via la Tunisie

195 ressortissants égyptiens ont fui lundi la Libye en direction de la Tunisie après l’assassinat de 21 chrétiens coptes par le groupe État islamique (EI). Le gouvernement tunisien craint[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120605083318 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120605083318 from 172.16.0.100