Extension Factory Builder
29/05/2012 à 17:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Michel Dussuyer, 52 ans, sélectionneur de l'équipe de Guinée. Michel Dussuyer, 52 ans, sélectionneur de l'équipe de Guinée. © AFP

La Guinée a débuté la préparation des qualifications à la Coupe du monde 2014 par un stage en France, ponctué d'un match amical perdu face au Cameroun (1-2), le 26 mai. Michel Dussuyer, le sélectionneur du Syli national, et le défenseur Dianbobo Baldé évoquent cette première semaine de vie commune à la conquête du "Graal" footbalistique mondial.

Alors que les championnats viennent à peine de se terminer et que les matches internationaux de la fin du printemps s’annoncent, les blessures - réelles ou exagérées - se multiplient dans les sélections nationales. Michel Dussuyer, lui, est un petit veinard. « À part Ismaël Bangoura (FC Nantes), qui souffre depuis pas mal de temps d’un problème à la cuisse, tout le monde est là », se félicite-t-il.

Les internationaux guinéens ont donc pu entamer sereinement avec leur sélectionneur, le 21 mai dernier à Lisses (France), une longue période d’existence commune qui ne s’achèvera que le 10 juin, après la venue de l’Égypte à Conakry. « Les stages qui arrivent après une saison bien remplie, il faut les aborder positivement. Ce n’est pas toujours évident, car les organismes ont été très sollicités, et ce n’est pas simple de repartir sur des stages et des matches », explique le défenseur Dianbobo Baldé.

Dussuyer, qui n’avait plus revu son groupe depuis le match amical en Côte d’Ivoire (0-0, le 29 février dernier), a décidé de rationaliser au maximum le temps qui lui est accordé. « Avant le match amical face au Cameroun (1-2, le 26 mai près de Metz), nous n’aurons eu que cinq jours pour nous entraîner, pour nous parler. C’est peu, mais c’est le cas pour toutes les sélections. » Dimanche dernier, les Guinéens se sont envolés pour Johannesburg (Afrique du Sud), où ils séjourneront jusqu’à vendredi, avant-veille de leur match au Zimbabwe, le 3 juin.

Repérages

« La préparation est très importante. Les conditions de voyage, d’hébergement, la nourriture, les structures d’entraînement, tout compte. Moi qui suis international depuis 2002, j’ai pu constater une réelle évolution, mais il y a encore des choses à améliorer dans la logistique », affirme Baldé. « On va devoir gérer les effets du voyage au Zimbabwe, le match à Harare, et le retour sur Conakry via Paris », anticipe Dussuyer.

De retour dans la capitale guinéenne, il faudra se concentrer sur le match contre l’Égypte, le 10 juin. « On va se préparer dans un hôtel où nous avons nos habitudes depuis quelques mois. Quand on joue à l’extérieur, on peut avoir de mauvaises surprise. Alors, on fait en sorte d’envoyer quelqu’un en repérage », sourit le sélectionneur du Syli National.

Mais le 10 juin, les Guinéens n’auront pas forcément l’impression d’avoir bénéficié des mêmes conditions de préparation que les Égyptiens, en stage quasi permanent depuis fin février. « Leur championnat a été interrompu (après les évènements de Port-Saïd fin janvier, NDLR), et ils jouent beaucoup de matches. C’est forcément un avantage pour eux, admet Baldé. Mais il faudra faire avec… »
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Guinée

Guinée : l'opposition ignore l'appel au dialogue du pouvoir

Guinée : l'opposition ignore l'appel au dialogue du pouvoir

Alors qu'Alpha Condé avait ouvert la porte au dialogue au sujet du calendrier électoral contesté, les chefs de l'opposition dénoncent une "opération de communication" de la pré[...]

Ebola : en Guinée et en Sierra Leone, le virus n'a pas dit son dernier mot

Après un net répit, les cas confirmés d'Ebola ont connu une forte augmentation la semaine passée en Guinée et en Sierra Leone.[...]

Guinée : rencontre apaisée pour Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo se dit déçu

Initialement prévu le 8 mai, le tête-à-tête entre le président guinéen Alpha Condé et son principal opposant Cellou Dalein Diallo a finalement eu lieu mercredi 20 mai à[...]

Guinée : Moussa Dadis Camara, l'onde de choc du béret rouge

L'encombrant putschiste de 2008 a annoncé, depuis son exil burkinabè, sa candidature à l'élection présidentielle guinéenne d'octobre. Et ça provoque déjà des[...]

Alpha Condé : "Ceux qui m'empêcheront de réussir ne sont pas encore nés"

À cinq mois de la fin de son premier mandat, le chef de l'État a deux priorités : en finir avec l'épidémie d'Ebola et contenir une opposition acharnée à contester sa[...]

Présidentielle guinéenne : à quoi joue Moussa Dadis Camara ?

L'annonce de la candidature présidentielle de Moussa Dadis Camara bouleverse l'échiquier politique guinéen. Que cherche l'ex-putschiste exilé à Ouagadougou ? Sera-t-il autorisé à[...]

Ebola : des experts de l'ONU étrillent l'action de l'OMS

Des experts onusiens dénoncent le retard pris en 2014 par l'OMS pour déclarer une urgence de santé publique mondiale.[...]

À Ouagadougou, Moussa Dadis Camara annonce sa candidature à la présidentielle guinéenne

En exil au Burkina Faso depuis 2010, l'ancien chef de la junte a annoncé lundi, lors d'une conférence de presse à Ouagadougou, qu'il se portait candidat à l'élection présidentielle[...]

Alpha Condé : "Les fusils de chasse et les frondes, c'est l'opposition qui en fait usage"

Le chef de l'État guinéen, Alpha Condé, a accordé une interview exclusive à "Jeune Afrique". Et répond aux attaques, alors que la situation dans son pays reste tendue.[...]

Guinée : le chef de l'opposition disposé à rencontrer le président la semaine prochaine

Le chef de l'opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo, qui a décliné une rencontre avec le président Alpha Condé prévue vendredi matin, se dit prêt à le rencontrer la semaine[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers