Extension Factory Builder
25/05/2012 à 18:43
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Israël veut endiguer la vague d'immigration venue d'Afrique. Israël veut endiguer la vague d'immigration venue d'Afrique. © AFP

La société israélienne connait actuellement un débat violent au sujet de l’immigration africaine, certains responsables politiques appelant à l’expulsion des clandestins venus du continent.

Tout a commencé par une affaire de viols imputés à des immigrés africains. Mais aujourd’hui, certains Israéliens s’inquièteraient de voir l’identité de l'État juif menacée par l’afflux de migrants africains, qui représentent pourtant que 1% de la population, explique l'agence American Press (AP).

« C’est l’effondrement du rêve sioniste », a même déploré jeudi le ministre de l’Intérieur, Eli Yishai, qui accusait au début du mois presque tous les immigrants d’être des criminels et qui prônaient leur enfermement avant leur expulsion.

Quelques jours plus tard, c’était au tour du Premier ministre Benjamin Netanyahou, de mettre en garde contre les « 60 000 infiltrés qui risquent d’être 600 000, et d’entraîner l’éradication d’Israël en tant qu’État démocratique et juif. »

Des bombes incendiaires ont été lancées fin avril contre deux bâtiments habités par des immigrés. Plus récemment, le 23 mai, une manifestation a été organisée dans un quartier pauvre de Tel-Aviv, pour protester contre leur présence dans le pays. La foule a brisé les vitrines de magasins et de voitures appartenant à des Africains.

Le Premier ministre a condamné ces violences mais cela n’empêche pas Bachir Abekker de ne plus se sentir en sécurité. Le jeune homme qui a fui le Darfour il y a 4 ans, avoue avoir peur « de sortir dans la rue pour s’acheter à manger.»

Immigrés ou réfugiés?

Au cours de ces sept dernières années, quelques 60 000 africains, essentiellement originaires du Soudan ou d’Érythrée, ont pénétré sur le territoire israélien par le Sinaï égyptien. Certains quittent des pays aux régimes autoritaires où à la situation économique instable. Difficile donc de définir leur statut, entre réfugiés politiques et immigrés économiques. Et Israël est lié par un traité de l’Onu, adopté en 1951 et qui prévoit de ne pas expulser les demandeurs d’asile originaire d’un pays où ils pourraient être en danger.

Mais pour remédier à ce qu’il considère comme un grand problème, l’État hébreu a décidé de construire un mur le long de sa frontière avec l’Égypte. Les immigrés continuent d’arriver au rythme d’environ un millier par mois, épuisés, sans argent, et souvent victimes de mauvais traitement infligés par leurs guides bédouins.

« Ce qui me perturbe le plus, c’est cette ambiance raciste », souligne Tom Segev, journaliste et historien israélien interrogé par l’agence American Press. « Depuis plusieurs années la société israélienne va dans cette direction, avec toutes ces motions anti-arabes au parlement. Je pense que notre société est très malade aujourd’hui. »

(Avec agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Documentaire : 'Eau argentée', contre la guerre

Documentaire : "Eau argentée", contre la guerre

Le documentaire "Eau argentée" de Ossama Mohammed et Simav, sorti en salles le 17 décembre à Paris, est un bouleversant témoignage sur le conflit syrien et un âpre réquisitoir[...]

État palestinien : comment la France a (presque) dit oui...

Après leurs homologues britanniques, irlandais et espagnols, les députés français ont à leur tour invité leur gouvernement  à reconnaître l'État de[...]

Le pétrole sera moins cher

L'année 2014 ne s'achève que dans trois semaines, mais 2015 occupe déjà tous les esprits. Je vous propose donc de commencer à nous interroger sur ce que promet de nous apporter[...]

Cisjordanie : un ministre de l'Autorité palestinienne meurt dans des heurts avec des soldats israéliens

Il manifestait pacifiquement contre les confiscations de terres, près de Ramallah, en Cisjordanie. Victime, selon un de ses collaborateurs, d'un coup de crosse porté par un soldat israélien, Ziad Abou[...]

Migration clandestine : la Méditerranée, "route la plus mortelle du monde" en 2014

En 2014, 3 419 migrants en quête d’un avenir meilleur ont perdu la vie en tentant de traverser la Méditerranée, selon un rapport rendu public mercredi par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les[...]

Sous pression, le Qatar officialise son rapprochement avec l'Égypte

La crise ouverte au sein des monarchies pétro-gazières du Golfe par le soutien du Qatar aux Frères musulmans persécutés en Égypte est désormais officiellement refermée. Dans[...]

Islam : le cheikh d'Al-Azhar condamne la "barbarie" de l'État islamique

Ahmed al-Tayeb, le cheikh d'Al-Azhar, a condamné mercredi les "crimes barbares commis par le groupe État islamique (EI) en Irak et en Syrie" lors d'une conférence internationale.[...]

Les députés français adoptent une résolution en faveur de la reconnaissance de l'État palestinien

Les députés français ont adopté mardi une résolution en faveur de la reconnaissance de l'État palestinien. Ce texte n'est toutefois pas contraignant pour l'État français.[...]

Iran : Soleimani le magnifique

Coordinateur de la résistance chiite irakienne contre l'État islamique, le chef des opérations extérieures des Gardiens de la révolution a été élevé au rang de[...]

Israël : Benyamin Netanyahou entre deux feux

Le Premier ministre israélien veut éviter une troisième Intifada tout en satisfaisant ses alliés qui le poussent à plus de fermeté. Pas simple.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers