Extension Factory Builder
23/05/2012 à 17:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Rui Duarte Barros, lors de sa cérémonie d'investiture le 17 mai 2012 à Bissau. Rui Duarte Barros, lors de sa cérémonie d'investiture le 17 mai 2012 à Bissau. © AFP

Les militaires à l’origine du putsch en Guinée-Bissau ont annoncé mardi 22 mai leur retrait de la vie politique. Une décision qui fait suite à la nomination d’un nouveau gouvernement.

Fin de partie pour les militaires en Guinée-Bissau. L’armée a annoncé mardi 22 mai son retrait prochain de la scène politique, tandis que le nouveau gouvernement a été formé.

Par un décret, le président de transition Manuel Serifo Nhamadjo a annoncé la formation d'un gouvernement de 27 membres au total (composé de 14 ministres et 13 secrétaires d'État), dirigé par Rui Duarte Barros, nommé Premier ministre dès le 16 mai.

« Maintenant, le gouvernement de transition est formé, le Commandement militaire (ex-junte) et l'armée vont se retirer dans les casernes », a réagi le lieutenant-colonel Daba Na Walna, porte-parole de l'ex-junte militaire, sans toutefois préciser la date et les modalités du retrait. « Nous n'avons plus le droit de nous exprimer publiquement à la presse », a-t-il justifié.

Quant aux élections générales, elles devraient avoir lieu d’ici à un an.

Le nouveau gouvernement compte deux femmes, et aucun membre de l'équipe renversée en avril par les putschistes n'a été reconduit. Deux militaires figurent par contre au nombre des ministres : le colonel Celestino Carvalho, membre de l'ex-junte militaire nommé à la Défense, tandis que le colonel Musa Diata, qui ne fait pas officiellement partie des putschistes, devient le secrétaire d'État aux Anciens combattants.

Relancer les services publics

En ce qui concerne les autres ministères, l'ex-Premier ministre Faustino Fudut Imbali a été désigné aux Affaires étrangères et Antonio Suca Intchama, membre du Parti de la rénovation sociale (PRS), de l'ex-principal opposant Kumba Yala, devient ministre de l'Intérieur.

Abubacar Demba Dahaba, un ancien conseiller économique présidentiel, a été nommé ministre des Finances. Le portefeuille de la Justice est confié à Mamadu Saico Baldé, précédemment vice-président de la Cour suprême, et celui des Ressources naturelles et de l'Énergie à Daniel Gomes, un ex-ministre de la Défense.

La priorité du nouveau gouvernement sera de résoudre la crise née du putsch dans cette ex-colonie portugaise devenue plaque tournante du trafic de drogue.

En vertu d'un accord de sortie de crise signé le 18 mai à Bissau par le Parlement, les putschistes et plusieurs partis politiques, les autorités de transition auront comme premier objectif de remettre en marche les services publics, de relancer les réformes dans les secteurs de la défense et dans l’administration.

Pour mener à bien ces objectifs et sécuriser le pays, les nouveaux dirigeants bénéficieront de l'appui d'une force ouest-africaine en cours de déploiement.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée Bissau

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte [...]

La diversité religieuse ? Une richesse inéquitablement répartie

Chrétiens, juifs, musulmans, animistes, athées... Sur Terre, ce n'est pas la diversité qui manque. Une enquête recense les pays où elle est le plus forte. Première en Afrique, la[...]

Guinée-Bissau : face à face entre José Mario Vaz et Nuno Gomes Nabiam au second tour

José Mario Vaz, du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC, principal parti du pays), affrontera le candidat de l'armée, Nuno Gomes Nabiam, le 18 mai, au second[...]

Élections en Guinée-Bissau : importante mobilisation avec au moins 70 % de participation

La participation aux élections présidentielle et législatives pourrait dépasser les 70 %. Les résultats sont attendus dès mercredi.[...]

La Guinée-Bissau a voté en masse pour tourner la page des putschs

Les électeurs de Guinée-Bissau ont voté massivement et calmement dimanche pour la présidentielle et les législatives, en espérant qu'elles permettront de tourner la page des coups[...]

La Guinée-Bissau vote dans l'espoir de tourner la page des coups d'État

Les électeurs de Guinée-Bissau ont commencé dimanche à voter à une présidentielle et des législatives dont ils espèrent qu'elles permettront de tourner la page des coups [...]

Guinée-Bissau : élections générales deux ans après un putsch

Les électeurs de Guinée-Bissau ont commencé à voter dimanche à une présidentielle et des législatives devant ramener l'ordre constitutionnel deux ans après un[...]

Vincent Foucher : "En Guinée-Bissau, beaucoup de politiques sont aussi des hommes d'affaires"

D'après le chercheur français Vincent Foucher, analyste à l'International Crisis Group, la mainmise de l'État de Guinée-Bissau sur les leviers de l'économie freine le[...]

Trafic de cocaïne et commerces illicites, bienvenue dans la Bissau Connection

Alors que l'économie de la Guinée-Bissau est sinistrée et que l'État sombre chaque jour un peu plus, le trafic de cocaïne et les commerces illicites prospèrent. Peu de chances que la[...]

Cinéma indépendant : "La bataille de Tabatô", de João Viana, à revoir les 6 et 11 avril à Paris

Le premier film de João Viana, "La Bataille de Tabatô", est rediffusé sur les écrans parisiens, les 6 et 11 avril, à l'occasion du festival organisé par l'Association du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers