Extension Factory Builder
23/05/2012 à 17:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Rui Duarte Barros, lors de sa cérémonie d'investiture le 17 mai 2012 à Bissau. Rui Duarte Barros, lors de sa cérémonie d'investiture le 17 mai 2012 à Bissau. © AFP

Les militaires à l’origine du putsch en Guinée-Bissau ont annoncé mardi 22 mai leur retrait de la vie politique. Une décision qui fait suite à la nomination d’un nouveau gouvernement.

Fin de partie pour les militaires en Guinée-Bissau. L’armée a annoncé mardi 22 mai son retrait prochain de la scène politique, tandis que le nouveau gouvernement a été formé.

Par un décret, le président de transition Manuel Serifo Nhamadjo a annoncé la formation d'un gouvernement de 27 membres au total (composé de 14 ministres et 13 secrétaires d'État), dirigé par Rui Duarte Barros, nommé Premier ministre dès le 16 mai.

« Maintenant, le gouvernement de transition est formé, le Commandement militaire (ex-junte) et l'armée vont se retirer dans les casernes », a réagi le lieutenant-colonel Daba Na Walna, porte-parole de l'ex-junte militaire, sans toutefois préciser la date et les modalités du retrait. « Nous n'avons plus le droit de nous exprimer publiquement à la presse », a-t-il justifié.

Quant aux élections générales, elles devraient avoir lieu d’ici à un an.

Le nouveau gouvernement compte deux femmes, et aucun membre de l'équipe renversée en avril par les putschistes n'a été reconduit. Deux militaires figurent par contre au nombre des ministres : le colonel Celestino Carvalho, membre de l'ex-junte militaire nommé à la Défense, tandis que le colonel Musa Diata, qui ne fait pas officiellement partie des putschistes, devient le secrétaire d'État aux Anciens combattants.

Relancer les services publics

En ce qui concerne les autres ministères, l'ex-Premier ministre Faustino Fudut Imbali a été désigné aux Affaires étrangères et Antonio Suca Intchama, membre du Parti de la rénovation sociale (PRS), de l'ex-principal opposant Kumba Yala, devient ministre de l'Intérieur.

Abubacar Demba Dahaba, un ancien conseiller économique présidentiel, a été nommé ministre des Finances. Le portefeuille de la Justice est confié à Mamadu Saico Baldé, précédemment vice-président de la Cour suprême, et celui des Ressources naturelles et de l'Énergie à Daniel Gomes, un ex-ministre de la Défense.

La priorité du nouveau gouvernement sera de résoudre la crise née du putsch dans cette ex-colonie portugaise devenue plaque tournante du trafic de drogue.

En vertu d'un accord de sortie de crise signé le 18 mai à Bissau par le Parlement, les putschistes et plusieurs partis politiques, les autorités de transition auront comme premier objectif de remettre en marche les services publics, de relancer les réformes dans les secteurs de la défense et dans l’administration.

Pour mener à bien ces objectifs et sécuriser le pays, les nouveaux dirigeants bénéficieront de l'appui d'une force ouest-africaine en cours de déploiement.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée Bissau

'Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël'

"Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël"

En poste à Dakar depuis 2008, Abdalrahim Alfarra, ambassadeur de l'État de Palestine pour le Sénégal, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Burkina Faso et le Cap-Vert, a pu mesurer la solidar[...]

Guinée-Bissau : formation du premier gouvernement du régime de José Mario Vaz

La Guinée-Bissau s'est dotée vendredi d'un gouvernement sous la direction du Premier ministre, Domingos Simoes Pereira, une équipe dominée par le parti du président José Mario Vaz investi[...]

Sommet États-Unis-Afrique : qui en sera ?

Quels chefs d'État du continent se rendront à Washington pour le sommet États-Unis-Afrique des 5 et 6 août prochain et quel en sera le programme ? Éléménts de réponse.[...]

L'Égypte et la Guinée-Bissau réintègrent l'Union africaine, la Centrafrique reste suspendue

L'Égypte et la Guinée-Bissau sont à nouveau admises dans l'Union africaine. Mercredi, l'UA a annoncé mettre fin à la suspension touchant les deux pays.[...]

Allen Yéro Embalo, enfant-soldat devenu journaliste en lutte contre la corruption

Sur son passé d'enfant-soldat, Allen Yéro Embalo a tiré un trait. Devenu journaliste, il veut porter la plume dans la plaie. Pas facile dans un pays où les trafics gangrènent jusqu'au[...]

Guinée-Bissau : José Mario Vaz sous l'oeil de l'armée

On craignait que la victoire de José Mario Vaz à la présidentielle bissau-guinéenne ne provoque des remous. Or un gouvernement d'union avec l'opposition est en vue, et l'état-major[...]

José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

José Mario Vaz, candidat du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), a été élu mardi président de Guinée-Bissau. Il a remporté 61,90%[...]

Sénégal : Macky Sall préoccupé par l'issue du scrutin bissau-guinéen

Le président sénégalais, Macky Sall, observe avec attention et "inquiétude" les résultats du scrutin présidentielle en Guinée Bissau. Explications.[...]

Présidentielle en Guinée-Bissau : l'ONU appelle au respect de "la volonté démocratique"

Au lendemain du second tour de la présidentielle bissau-guinéenne, le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé lundi les candidats et leurs partisans à "respecter la volonté[...]

Guinée-Bissau : début du vote pour le second tour de la présidentielle

Les électeurs de Guinée-Bissau ont commencé à voter dimanche pour le second tour de l'élection présidentielle dans l'espoir de ramener la stabilité dans ce pays au passé[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers